Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Un institut dédié au végétal - Université Angers

Les chantiers de l'UA

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Campus du végétal : l'institut de recherche livré

Sur le Campus du végétal, le nouveau bâtiment de 8400 m2 accueillera les différentes équipes de recherche de l'Université d'Angers qui œuvrent dans ce domaine.

 

Le futur bâtiment dédié à la recherche du Campus du végétal
Localisation :
à proximité de l'Inra (rue Georges-Morel, à Beaucouzé) dans l'enceinte de la technopole angevine, dans le prolongement du campus Belle-Beille, près d'Agrocampus Ouest (rue Le Nôtre, à Angers)

Contexte : la recherche angevine en sciences du végétal est l'une des plus performantes en France. Elle associe différents acteurs (UA, Inra, ESA, Agrocampus Ouest, Végépolys). À partir de 2007, une réflexion prend forme sur un possible un rapprochement physique des forces vives. Aujourd'hui, un Campus du végétal est en cours de création. Il repose sur trois éléments principaux : un ensemble d'Installations expérimentales mutualisées (serres et chambres de cultures), livré en mai 2014 ; la Maison du végétal, orientée vers les professionnels (ouverture en septembre 2014) ; et un bâtiment dédié à la recherche, livré en février 2015.

Période de travaux : de juillet 2013 à début 2015

Nature de l'intervention : le bâtiment dédié à la recherche s'étale sur près de 8400 m², répartis sur trois niveaux. Il permettra de rassembler en un même lieu quelque 250 chercheurs et ingénieurs : la majorité des personnels et plateaux techniques de la SFR Quasav, les chercheurs de l'IRHS, de Sonas, du Grappe, du Leva et Végépolys innovation (centre d'innovation et de transfert).

Budget : 20,2 millions d'euros, financés par l'Europe (fonds Feder), l'État, la Région Pays de la Loire, le Conseil départemental de Maine-et-Loire et Angers Loire Métropole

Maître d'ouvrage : Conseil départemental de Maine-et-Loire

Où en est-on ? Le bâtiment a été mis hors d'eau-hors d'air au début de l'été 2014, avant la phase d'aménagement intérieur menée cet automne et une partie de l'hiver (peinture, sols, faux-plafonds, réglage et paramétrage des équipements de laboratoire...). Des travaux d'aménagement extérieur ont été menés en parallèle (création d'un parvis, d'un parking, d'espaces verts...). Le tout a été officiellement livré fin février 2015. Les différentes équipes de recherche prendront possession des locaux d'ici la fin de l'été 2015.

Le chantier en images

Juin 2014
Juin 2014
Juin 2014
Juin 2014
Juin 2014
Juin 2014
Juin 2014
Juin 2014
Juin 2014
Juin 2014
Octobre 2014 : l'aménagement intérieur suit son cours
Octobre 2014
Janvier 2015 : les aménagements extérieurs sont entrés dans la dernière ligne droite
Janvier 2015 : à l'intérieur, les travaux d'aménagement suivent leur cours
Janvier 2015 : les équipements de laboratoire sont en cours d'installation
Mars 2015
Juillet 2015 : le hall d'accueil est prêt
Juillet 2015 : les premiers chercheurs ont investi les lieux
Juillet 2015 : l'arrière du bâtiment donne sur les vergers
Juillet 2015 : un espace vert a été aménagé entre les différentes ailes
Juillet 2015 : les équipes de recherche vont progressivement investir les lieux
Juillet 2015 : le bâtiment est doté de matériel moderne
*
*
*

Deux autres constructions

Le bâtiment dédié à la recherche sera la troisième pièce maîtresse d'un ensemble baptisé « Campus du végétal », avec :

  • L'Inem (INstallations Expérimentales Mutualisées). Localisé sur le site d'Agrocampus Ouest, cet ensemble de serres et de chambres de culture destinées aux expérimentations est entré en service à la fin du printemps 2014. Il est géré par une équipe technique mixte de l'IRHS.

  • Les 1250 m² de la Maison du végétal située rue Jean-Dixmeras. Le bâtiment accueille les équipes du pôle de compétitivité Végépolys et l'association Plante et Cité, qui propose expérimentations et conseils techniques à quelque 500 collectivités et entreprises du paysage.

La future Maison du végétal