Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Passation de pouvoir - Université Angers

Passation de pouvoir

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Le président Saint-André à l'honneur

Jean-Paul Saint-André (à gauche) a reçu la médaille de l'Académie des mains du recteur William Marois

La cérémonie officielle de passation de pouvoir entre Jean-Paul Saint-André et Christian Roblédo qui lui a succédé à la tête de l’Université d'Angers, s’est déroulée vendredi 1er avril. L’occasion pour nombre d’acteurs de rendre hommage à celui qui pilota l’établissement de 2012 à 2016.

Près de 150 personnes se sont retrouvées en début de soirée à la Faculté des sciences, dont de nombreux personnels de l’UA et représentants de ses partenaires. Parmi eux : la préfète de Maine-et-Loire, Béatrice Abollivier, le président du Conseil départemental, Christian Gillet, des parlementaires, des élus municipaux et de l’agglomération angevine… Plusieurs anciens présidents de l’UA et présidents actuels d'autres universités ont également fait le déplacement.

Élu à la tête de l’UA le 15 février dernier, Christian Roblédo a été le premier à prendre la parole et à rendre hommage à « la rigueur et la précision » de son prédécesseur, à « ses capacités à évaluer les enjeux », à « garder son calme dans la tempête », à « son énorme capacité de travail »...

Le sens de la persuasion de Jean-Paul Saint-André, « sa capacité à négocier », a marqué le recteur de l’Académie de Nantes et chancelier des universités, William Marois. « Vous avez bien défendu l’Université ». « Son souci, constant, a toujours été celui de l’Université », a appuyé Christophe Béchu, sénateur-maire d’Angers, président d’Angers Loire Métropole, qui s'est dit « frappé par l’humilité de l’un et de l’autre », de l’ex et de l'actuel président. « Nous serons des partenaires attentifs et bienveillants à l’égard de la nouvelle équipe ».

« Une formidable expérience »

« Ces quatre années de mandat sont une formidable expérience », a confié Jean-Paul Saint-André, 66 ans, qui avait fait le choix de ne pas se représenter, son âge lui interdisant d’accomplir l’intégralité d’un second mandat. Il a remercié les services de l’UA et les personnels qui l’ont accompagné, « les équipes de formation et de recherche », salué « l’investissement des vice-présidents », et souligné « la qualité des relations entretenues avec les collectivités territoriales ».

L'ex-doyen de la Faculté de médecine a aussi évoqué quelques grands projets qui se sont concrétisés sous sa mandature : PluriPASS, l’alternative à la première année commune aux études de santé, Angers Loire Campus, qui regroupe les acteurs angevins de l’enseignement supérieur, le rapprochement avec les Arts et métiers (Ensam-Angers) à travers le déménagement du département GMP de l’IUT

Jean-Paul Saint-André s’est aussi réjoui de la constance avec laquelle l’UA se positionne aux premiers rangs nationaux pour son taux de réussite, particulièrement en licence. Avant d’appeler à poursuivre l’effort : « 60 %, c’est bien. Mais ça veut dire aussi que 40 % ne réussissent pas. Et c’est sur eux qu’il nous faut nous concentrer. Ce serait une belle priorité pour le prochain mandat ».

Commentaire de yvonic maitreheu posté le 17 juillet 2016 à 12:06

bonjour,

je ne suis pas convaincu que le rapprochement GMP et arts et metiers soit un progres POUR L'iut ;

cORDIALEMENT

*
*
*

En images

Christian Roblédo, qui a pris ses fonctions de président le 15 février, a ouvert la cérémonie
1er vice-président dans l'ancienne équipe, Christian Roblédo a salué les qualités de son prédécesseur
Jean-Paul Saint-André a remercié tous ceux qui l'ont accompagné durant ses 4 ans de mandat
Christophe Béchu a comparé Jean-Paul Saint-André et Christian Roblédo. Il voit en eux "davantage des chefs d'orchestre que des solistes"
William Marois a salué "les décisions courageuses prises pour rétablir l'équilibre budgétaire"
Le recteur William Marois a remis la médaille de l'Académie à Jean-Paul Saint-André
Standing ovation du public