fr | en

Séparés par des virgules

La Fondation de l’UA officiellement lancée

Un site internet permet d’ores et déjà aux entreprises et aux particuliers de soutenir des projets innovants, en lien avec les attentes des acteurs publics ou privés du territoire.

Marc-Antoine Custaud, vice-président Valorisation de l'UA, Sébastien Boussion, délégué à la fondation et Christian Roblédo, président de l'UA, aux côtés de Karine Desgages, DRH de Scania
Marc-Antoine Custaud, vice-président Valorisation de l'UA, Sébastien Boussion, délégué à la fondation et Christian Roblédo, président de l'UA, aux côtés de Karine Desgages, DRH de Scania
À l’instar d’autres universités, l’UA s’est dotée d’une fondation. Elle a été créée par un vote du conseil d’administration en date 26 septembre 2018, à l’issue de près d’un an de travaux préparatoires. Le lancement officiel a eu lieu mercredi dernier, le 26 juin 2019, à l’occasion de la mise en ligne du site de la fondation.

« L’objectif est de pouvoir financer par appels de fonds, dons et mécénat de nouveaux projets, soit au sein de l’université, soit qui répondent à un besoin sociétal, explique Christian Roblédo, président de l’UA. La Fondation permet cette mise en connexion entre les compétences développées au sein de l’université et les besoins qui peuvent émerger, notamment au sein des entreprises ».

Chacun peut verser une contribution, ouvrant droit à des réductions d'impôts : collectivités, entreprises, ou simples particuliers. Le donateur peut choisir de soutenir l’ensemble de l’action de la Fondation, ou bien seulement la recherche à l’UA, l’une de ses facultés. Il peut aussi flécher son don sur un projet particulier.

Quatre initiatives, d’un budget global de 450 000 euros, sont d’ores et déjà ouvertes aux financements :

  • le projet de recherche en marketing Bébés sains, mené par l’unité Granem en lien avec le programme Enjeu[x], sur les encas infantiles ;

  • Inovec® Virtual Training, projet de formation pharmaceutique basé sur la réalité virtuelle pour faciliter et améliorer l’apprentissage des étudiants et des acteurs de l’industrie des médicaments ;

  • la création à la Faculté de droit, d’économie et de gestion, d’une salle d’audience interactive, permettant aux étudiants de s’exercer sur tous les types de contentieux ;

  • l’ouverture d’une salle de télémédecine pour permettre aux étudiants d’apprivoiser l’outil appelé à s’étendre, et, pour les chercheurs, d’étudier les impacts de ce nouveau mode de consultation.

« Un habitant qui soutiendra tel ou tel projet sera invité à des soirées, des colloques sur ce projet ou la thématique liée », précise le délégué de la fondation, Sébastien Boussion, recruté en avril pour assurer l’animation de la structure.

De nouveaux projets s’ajouteront prochainement à cette liste. La mise en place d’une bourse pour les étudiants partant à l’étranger est, par exemple, envisagée. Chacun a la possibilité de proposer ses idées sur le site de la Fondation.

Chaires

Des chaires sont également prévues. Ce dispositif permet de mobiliser une équipe de chercheurs sur une thématique particulière, en lien avec des acteurs de terrain. Le site angevin du constructeur Scania, l’un des membres fondateurs de la Fondation (lire l’encadré), envisage ainsi une collaboration avec l’équipe Irset-Ester du Pr Yves Roquelaure autour des questions de santé au travail.  « Nous travaillons sur deux pistes, indique Karine Desgages, directrice des ressources humaines chez Scania. L’une concerne l’ergonomie : il s’agirait de développer un modèle permettant d’évaluer la charge mentale des salariés. L’autre est orientée sur le repérage et la gestion des addictions au travail. Grâce à la Fondation, les chercheurs pourraient avoir accès à un terrain d’étude privilégié et développer des choses qui n’existent pas. Nous avons des compétences de chaque côté. L’idée est de les associer sur des projets et, à terme, à travers une chaire incluant idéalement d’autres entreprises ».
 

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Les membres fondateurs

La Fondation de l’UA s’appuie sur cinq membres fondateurs :

  • Scania
  • Crédit Mutuel Anjou
  • La Prévention médicale – MACSF
  • Angers Loire Métropole
  • Le Département de Maine-et-Loire

Ces membres fondateurs se sont engagés à participer à la vie de la Fondation. Leurs représentants siègent au conseil de gestion de la Fondation, composé de 18 membres, aux côtés de membres de la communauté universitaire (enseignants-chercheurs, doctorant, ingénieure filière…) et de personnalités qualifiées (représentants d’Angers Technopole, de la CCI, de Wise, de Le Mans Université). Cette instance définit le budget de la Fondation, sélectionne et valide les projets susceptibles de recevoir des financements.

         

   

Scroll