fr | en

Séparés par des virgules

LumoMat-E : une nouvelle École universitaire de recherche

Attirer les meilleurs étudiants de master et doctorat autour d’un groupe de scientifiques de haut niveau, pour inventer l’électronique de demain : c’est l’ambition de la nouvelle École universitaire de recherche LumoMat-E. Le projet, porté par l’UA et son laboratoire de chimie Moltech-Anjou, fait partie des lauréats de l'appel à projets lancé dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir.

Le 29 août 2019, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche Frédérique Vidal a dévoilé le nom des lauréats de la 2e vague de l’appel à projets « Écoles universitaires de recherche » du Programme d’investissements d’avenir. L’EUR LumoMat-E (LUmière MOlécule MATériaux) figure parmi les 24 projets retenus (sur 81 candidatures).

Dans le prolongement du projet de Recherche-Formation-Innovation LumoMat, soutenu par la Région des Pays de la Loire, LumoMat-E vise à utiliser les outils de la chimie pour initier des développements sans précédent dans le domaine des matériaux moléculaires pour l'électronique organique et la photonique. L’EUR est focalisée sur trois principaux domaines d’application : les matériaux pour l’énergie, les matériaux pour la santé et l'environnement, et, les matériaux pour le stockage d'information, les systèmes nanostructurés et l’imagerie. Ces domaines sont tous reliés à des applications industrielles, appelées à se développer dans la prochaine décennie.

Porté par l’UA, le projet regroupe les forces scientifiques s’intéressant aux matériaux moléculaires dans l'ouest de la France. Il implique quatre unités mixtes CNRS-Université (Moltech-Anjou, ISCR, Ceisam, IMN) émanant de trois sites universitaires voisins (Angers, Nantes, Rennes). Ainsi sont rassemblés un groupe compact de chercheurs de haut niveau couvrant toute la chaîne de valeurs (conception moléculaire, synthèse, spectroscopie et dispositifs).

Rapprocher recherche et formation

L’objectif de LumoMat-E est de créer un centre de recherche-formation dédié aux matériaux moléculaires fonctionnels. Il répondra aux critères internationaux d’excellence et proposera une formation de type Graduate School intégrant une forte dimension internationale.

Trois axes, déclinés en 10 actions clés, ont été définis :

• Promouvoir l’excellence pour le recrutement d’étudiants de haut niveau

  • 1. Des bourses d’excellence seront offertes aux meilleurs étudiants en master et thèse. Des bourses de mobilité aideront les étudiants pour leur stage à l'étranger.
  • 2. Un appel interne LumoMat-E sera lancé annuellement, pour recruter des doctorants de haut niveau.

• Développer une stratégie internationale ambitieuse

  • 3. Dix partenaires internationaux de premier plan seront activement associés au programme.
  • 4. Tous les enseignements (M1, M2) seront donnés en anglais dès septembre 2020.

• Mettre en place d'un programme de master fortement relié à la recherche et aux acteurs socio-économiques, assurant un continuum licence-master-doctorat (LMD) pertinent

  • 5. Un mode de formation en alternance sera proposé (M1 et M2).
  • 6. L’enseignement à distance sera développé pour assurer la « formation continue » et l’interaction avec les écoles d'ingénieurs.

  • 7. De nouvelles stratégies pédagogiques seront adoptées.

  • 8. Un système de tutorat sera mis en place, pour assurer le continuum LMD.

  • 9. Des journées LMD de LumoMat-E seront organisées.

  • 10. Le projet s’investira dans la communication/diffusion de la culture scientifique.

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Un projet collectif

Le projet LumoMat-E est porté par l'Université d'Angers.

Partenaires enseignement supérieur : Université de Rennes 1, ENSCR, Université de Nantes (établissement associé).

Organisme de recherché associé : CNRS.

Scroll