Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Bilan d'activités - Université Angers

Bilan d'activités

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Bilan d’activités de l’Université d’Angers | 2012-2013

extrait de la couverture du bilan

 

Éditorial

Après avoir jugé qu’à l’issue de la première année de gouvernance, la présentation d’un bilan de notre action n’aurait pas été pertinente compte tenu des nombreux chantiers ouverts, il nous appartient désormais de présenter à la communauté universitaire le bilan des actions réalisées en 2012 et 2013.


Ce bilan d’activités est l’occasion pour moi de saluer l’important travail réalisé par les composantes de  l’université, l’ensemble des services, par les équipes pédagogiques et les laboratoires de recherche qui tous à leur niveau ont contribué à faire avancer l’Université d’Angers.

Les projets que l’équipe de direction a portés depuis 2012 ont conduit à d’importants changements pour notre établissement. Ces actions, pour certaines, étaient indispensables compte tenu de la situation financière de l’université, dont la gravité avait été sous-estimée. L’accompagnement méthodologique du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a permis de nous doter d’outils de pilotage indispensables après le passage des universités aux responsabilités et compétences élargies. Le soutien du MESR, et aussi celui des collectivités territoriales, venant en complément du plan d’économies mis en oeuvre en 2012, ont permis d’assainir la situation financière de l’Université d’Angers.

Certains projets, envisagés il y a maintenant deux ans, n’ont pu être réalisés. En effet, l’évolution du paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche, notamment par le biais de la loi du 22 juillet 2013, a rendu certaines propositions caduques.

Ce document présente, pour chacun des périmètres d’interventions, les actions engagées et leur degré de réalisation, ainsi que des focus qui traduisent au mieux les choix qui ont été les nôtres pour développer l’Université d’Angers. La situation financière assainie permettra, au cours des deux prochaines années, d’accompagner de nouveaux projets structurants, contribuant à affirmer pleinement l’identité de notre université dans le paysage interrégional.


Jean-Paul Saint-André,
président de l’Université d’Angers