Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Conférence 2 des Lundis de la MSH - Université Angers

Conférence 2 des Lundis de la MSH

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Conférence des Lundis de la MSH

"Race et histoire aujourd'hui"

Le 22 mai 2017

En 1952, la publication de Race et histoire par Claude Lévi-Strauss sous l’égide de l’UNESCO exluait le mot « race » du vocabulaire scientifique pour lui substituer celui de « culture ». C’était au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi à la veille de la décolonisation. Autrement dit, à rebours du Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire en 1950, c’était écarter tout rapprochement entre les racismes nazi et colonial. Depuis, si les idéologies racistes ne parlent plus de race, mais de culture, alors que la « question raciale » revient avec force dans la France postcoloniale, ce lexique fait retour  – d’une part, dans les sciences sociales, pour parler de racialisation, d’autre part, dans des mouvements antiracistes qui prennent la parole au nom des racisé.e.s. Bien sûr, ce vocabulaire est contesté ; on se propose donc de montrer combien il est un enjeu politique, y compris dans le champ scientifique.

 Éric Fassin est professeur à l’université Paris-8 Vincennes - Saint-Denis dans les départements de Science politique et d’Études de genre. Il est rattaché au Laboratoire d’études de genre et de sexualité (LEGS, CNRS / Paris-8 / Paris-Ouest). 

Sociologue engagé, il travaille en particulier sur la politisation des questions sexuelles et raciales. Sur ce dernier thème, il a notamment co-dirigé De la question sociale à la question raciale ? (La Découverte, 2006) et Discriminations : pratiques, savoirs, politiques (La Halde / La Documentation française, 2008), et publié (avec trois autres auteurs) Roms & riverains. Une politique municipale de la race (La Fabrique, 2014). Dernier ouvrage paru : Populisme : le grand ressentiment (Textuel, 2017).

 

 

Lundi 22 mai de 18h à 20h

Maison de la recherche Germaine Tillion

5bis boulevard Lavoisier

campus de Belle-Beille - Angers

Entrée libre et gratuite

Raúl Caplan
contact : annie.ribrault @ univ-angers.fr