Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

CR2C - Université Angers

Centre de recherche en Cancérologie Nantes Angers | CRCNA

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

CR2C | UMR Inserm 892 | CNRS 6299 CRCNA - Equipe 12

Présentation

Pôle

Unité Mixte de Recherche du pôle de recherche Santé

Présentation

L'équipe 12 « Ciblage Thérapeutique et Echappement Tumoral dans le Cancer Colorectal » est une équipe angevine du Centre de Recherche en Cancérologie Nantes-Angers |  Inserm U892 CNRS 6299, (directeur: Jacques le Pendu).

Le site du CRCNA : http://www.crcna.univ-nantes.fr


Nos projets visent à identifier des marqueurs de sensibilité et de résistance aux traitements et à comprendre les mécanismes d'échappement tumoraux.
Nous cherchons d'une part à caractériser des marqueurs constitutionnels de sensibilité à la chimiothérapie pour limiter la toxicité; et d'autre part à identifier des marqueurs pronostiques de l'évolution tumorale. Pour cela, les tumeurs sont microdisséquées et leur profil protéomique est analysé de manière quantitative. Le profil génétique est analysé en parallèle pour assigner ces modifications génétiques à un phénotype tumoral spécifique. Plusieurs signatures génétiques et protéiques ont ainsi été caractérisées, elles seraient reliées soit à la progression tumorale, soit à la résistante aux traitements, soit à la toxicité de la chimiothérapie.

Au niveau plus fondamental, nous cherchons à comprendre les raisons de l'apparition de ces marqueurs de résistance et d'échappement, ceux-ci étant choisis essentiellement parmi les cibles des oncogènes STAT3 et NF-kB. Notre hypothèse est que l'échappement tumoral repose sur la dérégulation par ces facteurs de transcription des gènes impliqués dans la sénescence, un mécanisme normal de réponse à la chimiothérapie. Leur activité serait reprogrammée dans les cellules tumorales pour permettre l'échappement et générer des signatures protéomiques oncogéniques.

Nos résultats les plus récents de protéomique quantitative ont ainsi mis en évidence des biomarqueurs tumoraux dont les fonctions ne sont pas connus. Ces marqueurs peuvent être détectés dans le sérum de patient(e)s atteint(e)s de cancer colorectaux ou de tumeurs mammaires. Notre hypothèse est qu'ils permettraient de suivre l'évolution de la maladie et qu'ils seraient impliqués dans l'échappement tumoral. Nous essayons donc actuellement de comprendre leur fonction biologique et d'affiner leur caractère prédictif.

Responsable(s)

olivier.coqueret @ univ-angers.fr

Membres du laboratoire
  • Alain Morel, Professor
  • Erick Gamelin, Medical Professor (preclinical development)
  • Michelle Boisdron-Celle, PharmD
  • Catherine Guette, Scientist
  • Pedro Raro, MD
  • Isabelle Valo, MD
  • Véronique Verrièle, MD

 

  • David Lam, Post-Doc
  • Damien Besson, Post-Doc
  • Barbara Jonchère, PhD Student
  • Julien Gouju, PhD Student
  • Alexandra Vetillard, PhD Student
  • Marie Moreau, PhD Student
  • Alexis Rideau, PhD Student

 

  • Bertrand Toutain, Research Engineer (Basic research)
  • Alice Moulière, Technician (basic research)

 

  • Cécile Henry, Technician (40%, translational research)
  • Marie-Claire Craipeau, Technician (30%, translational research)
  • Catherine Hameline Technician (30%, translational research)
  • Luc Fey, Technician (30%, translational research)
  • Sabrina Fronteau (30%, translational research)
Complément

Institut de Cancérologie de l'Ouest Paul Papin
CRCNA-U892, ANGERS
Tel: 02 41 35 29 14

Thèmes de recherche

Thèmes de recherche / expertise

Thérapies ciblées dans le traitement du cancer colorectal. Impact sur la toxicité et la résistance aux drogues anti-tumorales
Alors que la moitié des patients atteints de cancers colorectaux peuvent bénéficier d’une chirurgie curative, l’autre moitié présente des métastases primaires ou secondaires qui nécessitent une chimiothérapie. Notre but est d’optimiser les traitements du cancer colorectal par une prédiction précoce des risques de toxicité et d'échappement.
Pour cela, nos approches de génétique sont combinées avec notre expertise de signalisation oncogénique pour un transfert rapide à la clinique de nos observations. D’une manière générale, notre projet vise à cibler les thérapies en tenant compte des caractéristiques phénotypiques et génétiques à la fois du patient et de la tumeur. En combinant nos expertises, nous cherchons à individualiser les traitements en dressant une carte moléculaire qui serait prédictive à la fois du risque de toxicité et des capacités d’échappement.
Pour cela, le rôle des médiateurs du catabolisme et de l’efficacité des médicaments est évalué et prédit par la caractérisation génétique de leurs polymorphismes. Dans une deuxième approche, nous cherchons à déterminer au niveau cellulaire et tumoral quels gènes suppresseurs de tumeurs sont inactivés par la voie oncogénique EGFR src-STAT3 pour induire une résistance intrinsèque aux traitements.

Nous espérons que cette approche nous permettra à court terme de mettre en place des thérapies ciblées qui soient adaptées à chaque patient. Ceci devrait permettre à chacun d’entre eux de bénéficier de manière optimale d’une combinaison de traitements conventionnels et innovants.

Publications
Publications Principales depuis 2010
  • Clavreul A, Guette C, Faguer R, Tétaud C, Boissard A, Lemaire L, Rousseau A, Avril T, Henry C, Coqueret O, Menei P. Glioblastoma-associated stromal cells (GASCs) from histologically normal surgical margins have a myofibroblast phenotype and angiogenic properties. J Pathol. 2014 May;233(1):74-88.
  • Rideau A, Besson D, Boissard A, Coqueret O, Guette C. Two-step OFFGEL approach for effective peptide separation compatible with iTRAQ labeling. Proteomics. 2013 Oct 1. 
  • Sellier H, Rébillard A, Guette C, Barré B, Coqueret O. How should we define STAT3 as an oncogene and as a potential target for therapy? JAKSTAT. 2013 Jul 1;2(3):e24716. Epub 2013 Apr 16. Review.
  • Blons H, Rouleau E, Charrier N, Chatellier G, Côté JF, Pages JC, de Fraipont
    F, Boyer JC, Merlio JP, Morel A, Gorisse MC, de Cremoux P, Leroy K, Milano G, Ouafik L, Merlin JL, Le Corre D, Aucouturier P, Sabourin JC, Nowak F, Frebourg T, Emile JF, Durand-Zaleski I, Laurent-Puig P; MOKAECM Collaborative Group. Performance and cost efficiency of KRAS mutation testing for metastatic colorectal cancer in routine diagnosis: the MOKAECM study, a nationwide experience. PLoS One. 2013 Jul 25;8(7):e68945
  • Boisdron-Celle M. Pharmacokinetic adaptation of 5-fluorouracil: where are we and where are we going? Pharmacogenomics. 2012 Oct;13(13):1437-9. doi:
    10.2217/pgs.12.132.
  • Capitain O, Asevoaia A, Boisdron-Celle M, Poirier AL, Morel A, Gamelin E. Individual fluorouracil dose adjustment in FOLFOX based on pharmacokinetic follow-up compared with conventional body-area-surface dosing: a phase II, proof-of-concept study. Clin Colorectal Cancer. 2012 Dec;11(4):263-7
  • Besson D, Pavageau AH, Valo I, Bourreau A, Bélanger A, Eymerit-Morin C, Moulière A, Chassevent A, Boisdron-Celle M, Morel A, Solassol J, Campone M, Gamelin E, Barré B, Coqueret O, Guette C. A quantitative proteomic approach of the different stages of colorectal cancer establishes OLFM4 as a new nonmetastatic tumor marker. Mol Cell Proteomics. 2011 Dec;10(12):M111.009712.
  • Campone M, Noël B, Couriaud C, Grau M, Guillemin Y, Gautier F, Gouraud W, Charbonnel C, Campion L, Jézéquel P, Braun F, Barré B, Coqueret O, Barillé-Nion S, Juin P. c-Myc dependent expression of pro-apoptotic Bim renders HER2-overexpressing breast cancer cells dependent on anti-apoptotic Mcl-1. Mol Cancer. 2011 Sep 7;10:110. doi: 10.1186/1476-4598-10-110.
  • Basseville A, Preisser L, de Carné Trécesson S, Boisdron-Celle M, Gamelin E, Coqueret O, Morel A. Irinotecan induces steroid and xenobiotic receptor (SXR) signaling to detoxification pathway in colon cancer cells. Mol Cancer. 2011 Jul 6;10:80.
  • Capitain O, Asevoaia A, Boisdron-Celle M, Poirier AL, Morel A, Gamelin E. Individual Fluorouracil Dose Adjustment in FOLFOX Based on Pharmacokinetic Follow-Up Compared With Conventional Body-Area-Surface Dosing: A Phase II, Proof-of-Concept Study. Clin Colorectal Cancer. 2012 Dec;11(4):263-7. doi:
  • de Carné Trécesson S, Guillemin Y, Bélanger A, Bernard AC, Preisser L, Ravon E, Gamelin E, Juin P, Barré B, Coqueret O. Escape from p21-mediated oncogene-induced senescence leads to cell dedifferentiation and dependence on anti-apoptotic Bcl-xL and MCL1 proteins. J Biol Chem. 2011 Apr 15;286(15):12825-38. Epub 2011 Feb 3.
  • Courapied S, Cherier J, Vigneron A, Troadec MB, Giraud S, Valo I, Prigent C, Gamelin E, Coqueret O, Barré B. Regulation of the Aurora-A gene following topoisomerase I inhibition: implication of the Myc transcription factor. Mol Cancer. 2010 Aug 3;9:205. P
  • Courapied S, Sellier H, de Carné Trécesson S, Vigneron A, Bernard AC, Gamelin  E, Barré B, Coqueret O. The cdk5 kinase regulates the STAT3 transcription factor  to prevent DNA damage upon topoisomerase I inhibition. J Biol Chem. 2010 Aug 27;285(35):26765-78.
  • Ernoult E, Bourreau A, Gamelin E, Guette C. A proteomic approach for plasma biomarker discovery with iTRAQ labelling and OFFGEL fractionation. J Biomed Biotechnol. 2010;2010:927917.

Contacts

Adresse postale

Centre de Lutte contre le Cancer Paul Papin
2 rue Moll
49033 ANGERS

Responsable(s)

olivier.coqueret @ univ-angers.fr

Contacts

Olivier COQUERET | Directeur
Tel : 02 41 35 29 14 | olivier.coqueret @ univ-angers.fr

Alain MOREL
Tel : 02 41 35 27 17 | alain.morel @ univ-angers.fr

Catherine GUETTE | catherine.guette @ univ-angers.fr

Michelle BOISDRON-CELLE | m.boisdron @ unimedia.fr

Benjamin BARRE | benjamin.barré @ univ-angers.fr