Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Rencontre franco-canadienne - Université Angers

Cerhio-Cieq

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Histoire : une rencontre franco-canadienne

Lors du séminaire cieq-cerhio

Les 19 et 20 mai, dix historiens du Québec sont venus à Angers échanger avec leurs homologues du Cerhio, sur des thématiques en lien avec les familles et les relations familiales. Une rencontre organisée avec le soutien du Centre d'études et de recherche pluridisciplinaire d'études canadiennes (Cerpeca) de l'Université d'Angers.

Depuis 2014, les chercheurs du Centre de recherches historiques de l’Ouest (Cerhio) et ceux du Centre interuniversitaire d'études québécoises (Cieq) ont pris l’habitude de se retrouver tous les six mois environ, alternativement en France et au Canada. Pour la première fois, ce séminaire s’est tenu à Angers, jeudi et vendredi derniers.

« L’objectif de ces rencontres est de présenter des projets en cours, dans le domaine de l'histoire sociale, pour les soumettre à la discussion, comparer nos problématiques, nos bibliographies, explique Éric Pierre, maître de conférences en histoire contemporaine à l’UA, président du Cerpeca, et cheville ouvrière de ce rendez-vous angevin. Pour nous, cela constitue aussi une ouverture sur l’histoire nord-américaine », poursuit celui qui est, notamment, en charge d’un cours sur l’histoire du Canada.

Chercheurs français et québécois ont dialogué durant deux jours
Dix historiens de la Belle province ont été reçus à la Maison de la recherche Germaine-Tillion, francophones et anglophones, pour la plupart rattachés aux trois grandes universités du Québec (Université de Montréal, Laval à Québec, et de Trois-Rivières). Ils ont dialogué avec quasiment autant de membres du Cerhio, issus d’Angers, du Mans, de Lorient et de Rennes, les quatre sites d’implantation du laboratoire.

« Familles et relations familiales »

La thématique retenue pour cette 4e rencontre (« Familles et relations familiales : fondements, évolutions, régulations ») s’inscrivait dans le prolongement de celle explorée à Québec en octobre dernier. Elle correspond à l’un des axes forts de recherche de l’équipe angevine du Cerhio, qui explore notamment les différentes formes de filiation (naturelle, légitime, adoptive).

Retrouver le programme complet du séminaire

*
*
*

Le Cerpeca, pont avec le Canada

Depuis plus de 20 ans, le Centre d'études et de recherche pluridisciplinaire d'études canadiennes (Cerpeca) encourage les recherches sur le Canada au sein de l’Université d’Angers, toutes disciplines confondues. Il rassemble à ce jour une quinzaine d’étudiants et d’enseignants-chercheurs, en activité ou retraités, historiens, géographes, spécialistes de littérature francophone ou anglophone, agronome… « Tous ceux qui portent un intérêt personnel et scientifique au Canada sont les bienvenus », indique le président de l’association Éric Pierre, qui a succédé en mars dernier à Jacques-Guy Petit.

Espace de dialogue pluridisciplinaire, le Cerpeca soutient les journées d’études, séminaires, conférences et autres initiatives en lien avec le Canada, organisées au sein de l’Université d’Angers. Il peut également apporter une aide pour financer les déplacements des enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants de master (mission de recherche, participation à une conférence…).

Membre de l’Association française des études canadiennes, le Cerpeca est partenaire de la SFR Confluences, au même titre que le Centre ligérien d’études roumaines, qui promeut à l’UA la recherche et les travaux étudiants portant sur la Roumanie.


Suivez l'actualité du Cerpeca :
• sur son site Internet
• via son compte Twitter