Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

lettres de pardon - Université Angers

lettres de pardon

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page


Cet ouvrage est la première publication intégrale de lettres de pardon tirées de registres de la chancellerie de France, conservés au Trésor des chartes (Archives nationales). Les récits de crimes qui en forment la trame rapportent autant de situations, de rencontres et de dialogues très divers, décrits par les intéressés avec une précision souvent extrême. L’identification des protagonistes et la découverte de sources complémentaires permettent parfois d’approfondir encore la compréhension des conflits et de leurs enjeux.

Depuis un quart de siècle, plusieurs grands livres, en les exploitant en série, ont montré quelles richesses de pareils documents offraient, au-delà de cas singuliers, à l’histoire sociale, institutionnelle ou politique.

Bien que la rémission de faits criminels par le roi soit restée une pratique incessante, les lettres de 1565 et 1566 sont presque les dernières à avoir fait l’objet d’un enregistrement systématique, puisque la série s’interrompt deux ans plus tard. Octroyées au cours du grand voyage de Charles IX, elles présentent un double intérêt : par les lieux concernés, elles couvrent presque toute l’étendue du royaume ; en raison de leur date, elles éclairent la première guerre de Religion et, plus généralement, la politique de pacification dans laquelle s’inscrit alors, trente-trois ans avant l’édit de Nantes, l’exercice direct par le roi de sa justice « retenue ».


Michel Nassiet est professeur d’Histoire moderne à l’université d’Angers et au CEntre de Recherches HIstoriques de l’Ouest (UMR 6258), et membre de l'Institut universitaire de France.

Ouvrage imprimé avec le concours de l'Institut universitaire de France, Paris, 2010

Distribution Erudist (www.shfrance.org)