Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

La justice dans la France médiévale, VIII-XV siècles - Université Angers

La justice dans la France médiévale, VIII-XV siècles

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Edition : Armand Colin, Paris,

ISBN : 978-2-200-27274-6

Collection : Cursus Histoire, 2012

Auteures : M. Billoré, I. Mathieu, C. Avignon,


Sortie le,  16 mai 2012

Les clichés sur la justice médiévale sont nombreux : archaïsme, corruption, cruauté, inefficacité. Pourtant, les recherches effectuées ces dernières décennies ont largement contribué à réviser cette perception faussée de la réalité. Au Moyen Âge, la justice est exercée par une multitudes de juges, laïcs ou ecclésiastiques, professionnels du droit ou pas. Elle a été usurpée à la monarchie ou concédée par le prince, c’est en tout cas un enjeu de pouvoir considérable et une source de tension constante entre les détenteurs de l’autorité. Elle n’est pourtant pas le seul mode de résolution des conflits et cohabite parfaitement avec compromis et arbitrages. Face à un système normatif marqué du sceau du pluralisme juridique, le travail des juges n’est pas aisé d’autant qu’il ne se limite pas à l’application systématique de règles. Les sources montrent, en effet, que la pratique judiciaire s’éloigne parfois de la norme pour prendre en compte la conjoncture, le profil sociologique des parties, les réseaux. Le fonctionnement de la justice médiévale est complexe et irréductible à toute généralisation. L’objectif de ce manuel est de présenter, au-delà des aspects techniques, institutionnels et procéduriers attendus, une approche sociale et politique du monde judiciaire, en insistant sur les complémentarités et les concurrences qui s’y jouent.