Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Exposition et conférence "Immigration féminine" - Université Angers

Exposition et conférence "Immigration féminine"

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Exposition et conférence sur l'immigration des femmes

Le 17 septembre 2015

La SFR Confluences a le plaisir d'accueillir l'exposition itinérante conçue par l'association Génériques (1)  "Migrations au féminin, un siècle d'histoires en France". Elle est visible tout le mois de septembre à l'Espace culturel de l'Université d'Angers.

À travers une sélection de documents d'archives, "Migrations au féminin" permet de retracer les réalités vécues par les femmes de l'immigration du début du XXe siècle jusqu'à nos jours qu'elles soient arrivées en France comme immigrées économiques, réfugiées, exilées politiques, étudiantes ou dans le cadre du regroupement familial. L'exposition se propose de parcourir un siècle de migrations au féminin dans ses différentes dimensions

- le travail : des nounous suisses des années 1900 aux coiffeuses sans papiers d'aujourd'hui

- les revendications politiques et sociales : de la résistance à la lutte contre le sexisme et toutes les discriminations

- la participation citoyenne : des enjeux nationaux à l'ouverture européenne.

(1) Depuis 1987, l'association Génériques fait connaître l'histoire et la mémoire de l'immigration en France et en Europe à travers ses activités scientifiques et culturelles : la revue Migrance, le portail Odysséo, les colloques et les expositions.


Chadia Arab, chercheuse en géographie sociale
Conférence de Chadia Arab, chercheuse en géographie sociale, le jeudi 17 septembre, à 18 h :

"Des femmes dans l’immigration. Des Marocaines en France, Espagne et ailleurs dans le monde"

Si les femmes ont toujours été présentes dans les mobilités migratoires, elles sont trop souvent assimilées à la figure d’épouse ou de fille de migrant. Or, la question des femmes qui partent seules tenter l’aventure vers l’Europe ou vers d’autres pays, est de plus en plus répandue, mais encore peu étudiée. Elles sont de moins en moins discrètes, cachées, voire oubliées, et donc de plus en plus visibles dans les espaces qu’elles traversent et où parfois elles s’installent. Les femmes représentent 48% des 230 millions de migrant.e.s internationaux dans le monde. Leurs mobilités soulèvent la question de leurs activités économiques et de leur insertion sociale dans le pays d’arrivée. Cela nous amène à nous interroger sur la signification que prend cette féminisation des migrations à la fois dans les pays de départ mais aussi dans les pays d’arrivée, en nous questionnant sur l’autonomie que ces femmes peuvent acquérir (ou non) en migrant. Le propos sera illustré par l’exemple des femmes marocaines en France et en Espagne.

 

Exposition et conférence à l'Espace culturel de l'Université d'Angers
(Direction de la culture et des initiatives)

Campus Saint-Serge - Allée François-Mitterrand
Entrée libre et gratuite

Contact : Annie Ribrault - SFR Confluences - Maison de la recherche Germaine Tillion
annie.ribrault @ univ-angers.fr

*
*
*