Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Conférence cycle des Mardis de Confluences - Université Angers

Conférence cycle des Mardis de Confluences

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Podcast - Conférence "Le populisme en France depuis la fin du 19e siècle"

par Jean-François Sirinelli

photo de Jean-François Sirinelli

Jean-François Sirinelli, professeur émérite à Sciences Po Paris, était l'invité de la SFR Confluences mardi 17 octobre 2017.

Plus d'une centaine de spectateurs ont assisté à sa conférence, qui ouvrait la nouvelle saison du cycle pluridisciplinaire Les Mardis de Confluences, cette année consacrés au concept de « populismes ».


Les Mardis de Confluences

Dans le cadre de ce cycle de conférences résolument pluridisciplinaire proposé par la SFR Confluences, des historien.ne.s, géographes, sociologues, anthropologues, politologues, économistes, juristes, linguistes et littéraires débattront du concept de « populismes ». À travers leurs interventions, ils s’efforceront de le cerner, avec des outils conceptuels variés et au travers de terrains divers.

Le « populisme » est un mot qui revient avec force depuis quelques années. Pourtant, à y regarder de plus près, ce terme, utilisé au singulier, souvent de manière hâtive, renvoie à des réalités multiformes, diverses sur les plans historique, culturel et sociologique. La question des populismes et des démocraties en dérive reste, plus que jamais, un sujet d’étude important pour les sciences humaines et sociales. Le populisme semble cristalliser de nombreux conflits au sein de la société, tout en proposant, par ailleurs, des réponses : « Le populisme est une forme de réponse - que l'on peut juger mauvaise - aux dysfonctionnements de la démocratie.» Pierre Rosanvallon. Au moment où un sentiment de rejet des institutions et des élites semble traverser les sociétés, et où des dynamiques viennent bouleverser les systèmes, transformations intensifiées et accélérées par les médias, de nombreuses questions se posent :

__ Le terme même de « populisme » est-il satisfaisant pour décrire ces changements ?
__ Comment définir le concept de populisme par-delà les lieux communs dont il est souvent investi ?
__ Qui sont aujourd’hui celles et ceux qui sont qualifié.e.s de populistes ?
__ En quoi les populismes questionnent-ils les systèmes démocratiques, ou d’autres formes de systèmes politiques et rhétoriques ?
__ Et comment tout cela se reflète-t-il dans les différentes disciplines des sciences sociales ?

Chadia Arab, géographe, chargée de recherche au CNRS, UMR ESO-Angers – Espaces et sociétés, Université d’Angers
Taïna Tuhkunen, professeure d'études américaines, EA 3 L.AM, Université d’Angers

Annie Ribrault
annie.ribrault @ univ-angers.fr

Biographie

Jean-François Sirinelli est spécialiste de l’histoire politique et culturelle de la France au XXe siècle. Il est professeur des universités émérite à l’institut d’études politiques de Paris. Il a été directeur du Centre d’histoire de Sciences Po de 2000 à 2014. Il est notamment auteur de L'Histoire des droites en France, ouvrage collectif qu'il a dirigé.

C’est l’un des principaux représentants du versant politiste de l’histoire culturelle française, qu’il a contribué à développer par ses travaux sur l’histoire des intellectuels, la culture de masse et la France des années 1960.