Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Soutenance de thèse | Philippe BODENAN - Université Angers

Soutenance de thèse | Philippe BODENAN

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Soutenance de thèse de Monsieur Philippe BODENAN

14h00 | Agrocampus Ouest | 2, rue André Le Nôtre |ANGERS

Le 7 décembre 2016

Sujet : La place et le sens contemporain du végétal en ville, vu à travers l’aménagement des berges fluviales : le cas de trois projets à Bordeaux, Lyon et Angers

Directeur de thèse : Madame Nathalie CARCAUD

RÉSUMÉ

Le végétal semble aujourd’hui avoir une place incontestée dans la ville. De fait, on lui reconnaît des valeurs dans de nombreux domaines : le bien être, le lien social, la santé, la biodiversité, etc. Des connaissances riches et nombreuses existent sur le sujet, mais celles–ci ne proposent le plus souvent que des visions thématiques ou sectorielles, ce qui les rend difficilement mobilisables à un niveau opérationnel, notamment dans le cadre de l’aménagement urbain. Afin d’aborder le végétal aménagé en ville dans sa complexité, une approche par le paysage a été entreprise. Elle permet une entrée transversale sur ses aspects matériels (dont l’aspect biologique) et immatériels, et ce à différentes échelles spatiales et temporelles. Cette approche a donné lieu à une étude diachronique des paysages sur la ville d’Angers, et une étude de trois projets d’aménagement urbains contemporains à Bordeaux, Lyon et Angers. Les résultats montrent que le végétal, par le choix spécifique des lieux d’implantation, par ses formes précises, permet de répondre à différents enjeux identifiés de la ville. Cependant, loin d’une vision qui ferait du végétal la panacée de l’aménagement urbain, celui-ci est un matériau et un outil exigeant qui repose sur des connaissances et des savoir-faire importants, mais aussi sur une priorisation politique des objectifs. Nous montrons que le végétal est également une ressource conceptuelle pour comprendre et penser l’aménagement de la ville. Enfin, l’aménagement végétal de la ville reflète un actuel rapport complexe à la nature, pris entre un désir de confort et de maîtrise d’une part, et une volonté de laisser une plus grande place aux éléments biophysiques d’autre part. Cela suscite différents positionnements éthico-philosophiques.