Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Soutenance de thèse | Erfan MARGHOBI - Université Angers

Soutenance de thèse | Erfan MARGHOBI

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Soutenance de thèse de Monsieur Erfan MARGHOBI

14h00 | Faculté de droit, d'économie et de gestion | Salle du Conseil | 13 allée François Mitterrand | ANGERS

Le 14 octobre 2016

Sujet : Propositions de valeur des intermédiaires touristiques

Directeur de thèse : Madame Cécile CLERGEAU-ALLAIN DES BEAUVAIS

RÉSUMÉ

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont contribué à plusieurs étapes de l’évolution de la filière touristique. D’abord, par l’informatisation des systèmes de réservation des offres de fournisseurs touristiques (GDS), une chaîne de valeur est apparue autour de ces systèmes pour lier les fournisseurs aux touristes à travers des acteurs intermédiaires. Ensuite, Internet et les technologies annexes bouleversent radicalement l’économie du secteur en renversant cette organisation verticale. Le changement s’est notamment manifesté par les stratégies de vente directe des fournisseurs par leurs propres sites Internet. Mais la possibilité que le touriste et le fournisseur puissent échanger directement ne fut que le début d’une nouvelle période. Les TIC ont également donné l’opportunité à de nombreux nouveaux acteurs de s’introduire dans le cercle, auparavant très fermé, des acteurs intermédiaires du marché touristique. L’agence de voyage et le tour-opérateur ne sont plus les seuls à pouvoir relier l’offre à la demande. La démocratisation d’Internet a également participé à l’évolution des demandes du touriste et de ses pratiques. Le tourisme ne se résume désormais plus seulement à un produit de masse. Le touriste peut s’informer, voire même s’impliquer dans l’organisation de son expérience touristique. Dorénavant, ces intermédiaires traditionnels de la filière touristique doivent évoluer dans un contexte qui leur est moins favorable. La question de leur place et de leur création de valeur est donc légitimement posée et c’est tout l’enjeu de cette recherche. Pour y répondre, nous entreprenons une revue de la littérature en vue de discerner la notion d’intermédiation et surtout les activités des intermédiaires dans la filière touristique. Cela nous permet de comprendre que l’imperfection du marché est à l’origine du phénomène d’intermédiation. Le secteur touristique n’est pas une exception à cette règle et les intermédiaires touristique y sont actifs pour pallier les imperfections du secteur et proposer la valeur à travers les fonctions suivantes : informationnelle, d’expertise, assurantielle, économique, innovatrice et de mise en réseau. Si cette revue de la littérature montre que ce sont bien les fonctions de l’intermédiation qui sont créatrices de valeur, elle ne prétend pas pour autant que toutes les fonctions sont porteuses en tous temps de création de valeur. C’est en cela qu’il importe d’analyser les propositions de valeur des intermédiaires dans le but de mettre en évidence celles qu’ils perçoivent comme importantes pour leurs clients et en même temps sources de rente pour eux-mêmes. C’est pourquoi, nous compléterons notre analyse théorique par une observation empirique pour identifier les fonctions sur lesquelles misent les intermédiaires pour faire face à l’évolution du marché touristique. À l’aide des analyses statistiques de nos entretiens semi-directifs, nous montrons notamment que l’expertise et l’assurance sont les plus importantes propositions de valeur des intermédiaires du tourisme et que les tour-opérateurs prennent moins de risques financiers à moins de disposer d’une offre sans concurrence. Nous comprenons également que la spécialisation et le management du réseau d’agences réceptives se présentent comme des choix stratégiques pour les intermédiaires interrogés.