Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Soutenance de thèse | Maxime POLLET - Université Angers

Soutenance de thèse | Maxime POLLET

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Soutenance de thèse de Monsieur Maxime POLLET

15h00 | Maison de la Recherche Germaine Tillion | Salle Julien Gracq | 5, bis boulevard Lavoisier | ANGERS

Le 8 décembre 2016

Sujet : Les logiques collaboratives : épistémologie, représentations et rationalisation dans les domaines de l’organisation du travail et de la gestion de carrière

Directeur de thèse : Monsieur Angel EGIDO

RÉSUMÉ

Le développement d’organisations collaboratives depuis les années 2010 vient questionner la pertinence des modèles organisationnels actuels, ainsi que les modèles de gestion de son parcours professionnel. Les pratiques collaboratives se présentent aujourd’hui comme un modèle stratégique de développement, puisque susceptible de répondre favorablement et tout à la fois aux demandes de nature économique et sociale. L’objectif de ce travail est de mettre en évidence les conditions initiales et les facteurs de maintenance susceptibles de soutenir la mise en œuvre de tels fonctionnements. Pour cela nous avons employé une analyse articulée sur trois niveaux : organisationnel – identifier les théories et modèles organisationnels permettant de penser et mettre en œuvre ces fonctionnement ; épistémologique et politique – mettre en évidence les valeurs et croyances sur lesquelles ces modèles se construisent et puisent leur légitimité ; psychosociologique – examiner la façon dont sont vécus ces injonctions par les personnes concernées. Au moyen de plusieurs recueils de données (1014 offres d’emploi, 100 images représentant le collaboratif et 10 entretiens approfondis auprès de travailleurs collaboratifs) et des outils d’analyse quantitative et qualitative, les résultats confirment l’actualité du collaboratif, notamment dans son apparition tardive en réponse à un contexte économique et social spécifique et la diffusion d’éléments de discours lui étant propres dans la sphère professionnelle. Ce développement passe notamment par l’apparition de profils organisationnels et individuels hybrides, ayant intégré tout ou partie des valeurs et principes propres à ces logiques réticulaires.