Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Soutenance de thèse | Emmanuel GUIVARC'H - Université Angers

Soutenance de thèse | Emmanuel GUIVARC'H

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Soutenance de thèse de Monsieur Emmanuel GUIVARC'H

14h00 | Institut de Biologie en Santé | CHU | Salle de Conférence | 4, rue Larrey | ANGERS

Le 8 septembre 2017

Sujet : Étude de la protection œstrogénique dans l'hypertension artérielle et le vieillissement chez la souris femelle

Directeur de thèse : Monsieur Daniel HENRION

RÉSUMÉ

Contexte
Les hormones œstrogéniques ont de nombreux effets protecteurs au niveau cardiovasculaire et rénal mais leurs mécanismes sont très complexes. Le récepteur aux œstrogènes ER? a été décrit le principal effecteur des effets bénéfiques de ces hormones. Ce récepteur possède deux voies d’action. Dans le noyau, il a des effets génomiques via ses fonctions d’activation AF. A la membrane, il a des effets non-génomiques via une signalisation membranaire MISS.

Première étude
Dans une première étude, nous avons exploré le mécanisme protecteur d’ER? dans l’hypertension artérielle, le principal facteur de risque de maladies cardiovasculaires. Nous avons ainsi pu mettre en évidence le rôle protecteur des effets génomiques d’ER? via sa fonction AF-2 contre l’hypertension. Nous avons également pu observer que la stimulation de cette fonction par l’Estétrol suffisait à reproduire les effets protecteurs des œstrogènes.

Deuxième étude
Dans une deuxième partie, nous avons étudié l’effet protecteur d’ER? dans le vieillissement cardiovasculaire et rénal. Cette étude, toujours en cours, a pu mettre en évidence que la souris femelle ne présentait pas d’altération majeure de la fonction vasculaire et rénale . Toutefois, le récepteur ER? ne semble pas impliqué dans cette protection vis-à-vis du vieillissement. Cette étude a toutefois permis de mettre en évidence que les œstrogènes agissaient sur la biogénèse mitochondriale, d’une manière inattendue. Ces résultats seront approfondis dans de prochaines expériences.

Conclusion
En conclusion, ce travail de thèse a permis de mieux cerner l’implication des hormones œstrogéniques et de leur récepteur ER? dans le système cardiovasculaire.