Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Soutenance de thèse | Shahla GOLGHASEMI SORKHABI - Université Angers

Soutenance de thèse | Shahla GOLGHASEMI SORKHABI

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Soutenance de thèse de Madame Shahla GOLGHASEMI SORKHABI

11h00 | Research Institute for Applied Physics and Astronomy | TABRIZ | IRAN

Le 5 septembre 2017

Sujet : Study of the Effects of Solvent and Temperature on the Self-assemble surface patterns in Azopolymer films

Directeur de thèse : Monsieur Régis BARILLÉ

RÉSUMÉ

Dans cette thèse, nous montrons de telles structures complexes formées à la surface de couches minces d'azopolymère via un ensemble de réseaux superposés (jusqu'à 16 sur la même zone).Nous créons ainsi des structures dites quasi-cristal à 2 dimensions.La surface d'azopolymère est alors utilisée comme un moule afin d'être répliquée avec un élastomère.Cette couche est flexible, transparente et étirable et nous l'avons utilisé pour le dépôt de nano-objets uniques.Les caractéristiques de deux surfaces photoinduites de deux  azopolymères chiraux ont été comparées:une surface aléatoire de type gaussien et une surface avec des réseaux quasi-aléatoires.La surface avec des réseaux quasi-aléatoires peut être utilisée pour le couplage de la lumière dans plusieurs directions.le piégeage de la lumière est 20% meilleur avec les réseaux quasi-aléatoires et il est de l'ordre de 40%.D’autre part en utilisant un éclairement non cohérent associé à la méthode ‘solvent-droplet-induced-dewetting’,nous avons montré une méthode pour fabriquer des nano-motifs ordonnés basés sur le démouillage.Ces nanostructures sont assimilables à des nano-beignets et un nouveau type de nanoparticules colloïdales de type ‘janus’ ont été synthétisées.Ces nanoparticules ressemblent à des ballons de football.A cause de la photo-fluidisation de l’azopolymère,surface de la nanoparticule et les nanostructures peut être modifiée par la lumière afin d'obtenir des morphologies uniques comme par exemple des particules “hérissons” ou “ananas”.