Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Soutenance de thèse | Fedia BEN SLIMEN - Université Angers

Soutenance de thèse | Fedia BEN SLIMEN

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Soutenance de thèse de Madame Fedia BEN SLIMEN

10h00 | Faculté des Sciences | AMPHI L003 | 2, boulevard Lavoisier | ANGERS

Le 12 décembre 2016

Sujet : Caractérisations de verres luminescents préparés par la méthode sol-gel

Directeur de thèse : Monsieur Stéphane CHAUSSEDENT

RÉSUMÉ

Les verres dopés par des ions de terres rares ou/et des nanoparticules de semiconducteurs continue à faire l’objet de plusieurs recherches grâce à leur efficacité dans les domaines d’optoélectroniques. En effet, ces matériaux sont parmi les candidats potentiels pour des applications en photonique tels que les amplificateurs à fibre optique, les convertisseurs de lumière, les capteurs et les guides d'ondes 3D. Dans le cadre de cette thèse, des verres à base de silice (SiO2) dopé par des ions d’europium (Eu3+) ont été préparés par le processus sol-gel. Afin de mieux disperser les ions de terres rares et d’améliorer leur émission, les verres ont été codopés par le phosphore et/ou l’aluminium. Des nanoparticules de semi-conducteur (CdS) ont été aussi introduite dans le verre afin d’augmenter l’absorbance de la lumière excitatrice et d’obtenir une émission plus intense des ions Eu3+. Les verres préparés ont été analysés par photoluminescence et par la technique de rétrécissement des raies de luminescence (FLN). Ces mesures ont été suivi par des simulations par la méthode de dynamique moléculaire (DM) afin d’étudier l’effet de phosphore et/ou de l’aluminium sur l’environnement local des ions d’europium et la dispersion de ces ions dans la matrice vitreuse. La présence de deux types de sites des ions d’europium dans le verre de silicophosphates a été mise en évidence et a été confirmé par les deux techniques (FLN et DM). L'effet des nanoparticules de CdS sur l'émission des ions Eu3+ dans un verre de silicophosphate a été aussi étudié et il a été montré que l’émission des ions Eu3+ est considérablement dépendante de la concentration des nanoparticules de CdS et de la température de recuit.