Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Université d'été GEDI - Université Angers

appel à candidature - Université d'été GEDI

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Université d'été GEDI

Du 8 juin 2016 au 11 juin 2016

genre et discriminations sexistes et homophobes

 

Cette université d’été pluridisciplinaire s’inscrit dans le programme Genre et Discriminations sexistes et homophobes (GEDI), porté par la SFR Confluences de l’Université d’Angers et dirigé par Christine Bard. Il s’agit d’un programme, financé par la Région Pays de la Loire, qui réunit 98 universitaires et doctorant.e.s issu.e.s des universités ligériennes (Angers, Nantes, Le Mans) ainsi que des universités partenaires en France et à l’étranger, en particulier l’UQAM (Canada).

 

 

L’université d’été se déroulera du mercredi soir au samedi soir du 8 au 11 juin 2016 dans le domaine de Port-aux-Rocs au Croisic. Elle s’adresse à 20 doctorant-e-s ou jeunes docteur-e-s de lettres, langues, sciences humaines et sociales et à 10 intervenant-e-s invité-e-s.

Les thèmes retenus recoupent les principaux axes des recherches menées dans le cadre de GEDI, dans le prolongement de ses séminaires, journées d’étude, colloques, publications et expertises. Ces recherches portent sur des domaines aussi variés que le sport, le droit, le féminisme, la littérature… Sur tous ces sujets sont mises en évidence des discriminations, systémiques ou non, qui parfois sont cumulées (sexisme, homophobie, racisme, etc.). Si des progrès importants ont eu lieu depuis les années 1960-1970, des résistances, voire des reculs, se manifestent, en ce moment, qui font aussi partie du champ d’étude.

L’originalité de GEDI est de relier deux champs d’étude souvent séparés : femmes et genre et genre-études LGBT. Le programme encourage la recherche fondamentale autant que l’expertise en lien avec les collectivités territoriales et le monde associatif. Il souhaite créer les conditions d’un enrichissement interdisciplinaire à travers le partage d’objets d’analyse tels que l’injure ou encore les modalités de lutte des jeunes contre les discriminations.

Conditions de candidature :

Le dossier de candidature est composé d’un résumé (1500 signes) du sujet de la thèse (en lettres, langues, sciences humaines, droit), d’un CV, d’une lettre de motivation de 2 pages maximum, d’une photocopie de la carte d’étudiant.e. Les frais des étudiants retenus sont pris en charge pour l’hébergement et les repas. Les frais de voyage sont à leur charge ou à la charge de leur laboratoire. Les frais d’inscription sont de 50 euros.

Candidature à envoyer à Pauline Boivineau : pauline.boivineau@univ-angers.fr

Organisation de l’université d’été

Accueil le mercredi soir à 19h.

 

Les journées s’articuleront autour de conférences de spécialistes universitaires et d’ateliers nourris par les présentations des doctorante.s.

 

Parmi les thématiques :

-  Théâtraliser, scénariser pour lutter contre les discriminations atelier participatif

-  Littérature, écriture féminine

-  Sexualité juvénile et discrimination

-  Sport

-  Féminisme

-  Masculinisme / antiféminisme

-  Voiler / dévoiler

 

Ces dernières ne sont pas exhaustives et nous vous invitons à nous faire vos propositions.

pauline.boivineau@univ-angers.fr