Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Projet régional EnJeu[x] - Université Angers

Projet EnJeu[x]

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Enfance et jeunesse : 130 chercheurs de la région s'unissent

L'aide à l'apprentissage sera l'un des axes de recherche du projet EnJeu[x]

Le projet de recherches pluridisciplinaires EnJeu[x], initié par l'Université d'Angers et le Cerhio, est l'un des lauréats de l'appel à projets « Dynamiques scientifiques », lancé par la Région Pays de la Loire. Durant 5 ans, 130 enseignants-chercheurs de Nantes, Angers et Le Mans vont faire converger leurs connaissances autour d'une thématique : l'enfance et la jeunesse.

Fédérer des acteurs, concentrer des recherches pour leur donner davantage de visibilité au niveau international : c'est la volonté affichée par la Région à travers l'un des trois volets, baptisé « Dynamiques scientifiques », de l'appel à projets Recherche 2014. « L'idée, explique l'historien membre du Cerhio Yves Denéchère, qui a porté le projet EnJeu[x], c'est de regrouper des chercheurs qui, en région, travaillent sur une même thématique, pour faire que dans les 5 ans à venir, cette thématique devienne l'un des points forts de la région, que les Pays de la Loire soient, dans notre cas, reconnus comme un pôle national, voire européen dans le domaine de l'enfance et de la jeunesse ».

« Travailler tous ensemble »

Initié par des laboratoires de sciences humaines, le projet EnJeu[x] rassemble aujourd'hui 18 structures de recherches, aux compétences variées, de l'ingénierie à la pédiatrie, en passant par les sciences de l’éducation et la nutrition (voir la liste ci-contre). « L'enjeu - sans jeu de mots – c'est vraiment de réussir à travailler tous ensemble », insiste Yves Denéchère, spécialiste de l'adoption internationale.

Le projet associe également un « cluster », Nova Child. Basée à Cholet, cette « grappe d'entreprises » fédère et anime un réseau d'une soixantaine de sociétés (alimentaire, mode, puériculture...), centres de recherches et de formations, autour de l'innovation pour le bien-être de l'enfant. « Ça permet d’avoir un partenariat avec le monde de l'entreprise, intéressé notamment par tout ce qui concerne le numérique », note le professeur d'histoire contemporaine de l'UA.

Cinq axes de recherches, découpés en trois sous-thématiques, ont été définis :
  • Développement, éducation, apprentissage
  • Aide aux apprentissages et prévention des difficultés
  • Le rapport des jeunes aux savoirs, à l'école, à l'éducation
  • Le point de vue des enfants sur leur bien-être, à l'école et en dehors
  • Filiations, familles
  • Images et mutations familiales
  • L'enfant et ses origines (généalogie)
  • Comparaisons internationales des notions de filiations et d'expressions des parentalités
  • Cultures, imaginaires, médiation
  • La pratique de lecture des jeunes
  • Les enjeux du récit
  • Imaginaires plurilingues
  • Droits, citoyenneté
  • Approches transnationales des droits des enfants
  • Institutions, paroles des enfants et des jeunes
  • Les espaces éducatifs et de loisirs
  • Enjeux de santé publique
  • Maladies de l’enfant, vulnérabilité et handicap
  • Santé et environnement numérique
  • La construction médicale de l'enfance et de l’adolescence
Applications

« Ce projet doit déboucher sur des innovations sociétales importantes pour la jeunesse et des applications », indique Yves Denéchère. Parmi les pistes envisagées : des mallettes pédagogiques, un serious games sur le droit des enfants, des avancées dans la prise en charge de l'obésité infantile... « EnJeu[x], c'est d'abord de la recherche, mais il y a aussi une dimension de valorisation forte. Et de formation : il faudra que l'on soit capable de concevoir des formations en osmose avec le secteur ».

Pour mener à bien ce projet transversal et multisites, le consortium EnJeu[x] va bénéficier d'un appui financier de la Région Pays de la Loire. Le montant définitif (plafonné à 1,5 million d'euros) sera connu en octobre 2014. Les établissements partenaires (Angers, Nantes, Le Mans) abonderont également le budget, à hauteur de 375 000 euros.
Ce financement, étalé sur la période 2015-2019, doit permettre, notamment, de recruter un ingénieur d'études, chargé d'animer et de coordonner le projet. Des thèses et études spécifiques seront également prises en charge.

Renseignements complémentaires : Yves Denéchère
yves.denechere @ univ-angers.fr

Dix-neuf partenaires

Le projet EnJeu[x] fédère 16 laboratoires, la Structure fédérative de recherche Confluences, la Maison des sciences de l'Homme Ange-Gépuin, et la « grappe d'entreprises » Nova Child.

Partenaires principaux :
  • le Centre de recherches historiques de l’Ouest (Cerhio)
  • le Centre de recherche en éducation de Nantes (Cren)
  • le Laboratoire de psychologie des Pays de la Loire (LPPL)
  • Langues, littérature, linguistique des universités d’Angers et du Maine (3L.AM)
  • la Maison des sciences de l'Homme Ange-Guépin (MSH)
  • la SFR Confluences (recherches pluridisciplinaires en lettres, langues et sciences humaines)
Partenaires associés :
  • le Laboratoire de recherche en ingénierie des systèmes (Laris) et CHU d'Angers
  • Violences, identités, politiques et sports (Vip&s)
  • Biologie neurovasculaire et mitochondriale intégrée (BNMI) et CHU d'Angers
  • Espace et sociétés (ESO)
  • Physiologie des adaptations nutritionnelles (Phan) et CHU Nantes
  • le Centre de recherche en archéologie, archéosciences, histoire (Creaah)
  • le Centre de recherche interdisciplinaire en langue anglaise (Crila)
  • le Laboratoire d'économie et de management de Nantes-Atlantique (Lemna)
  • le Centre de recherche en cancérologie Nantes-Angers/CHU d'Angers (CRCNA)
  • Centre of expertise and Research in Retailing (Essca-Cerr)