Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Pesticides et cancers - Université Angers

Pesticides et cancers

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Lindane et chlordécone, pesticides au potentiel cancérigène

Les mécanismes d'implication du lindane et du chlordécone, deux pesticides organochlorés, dans le développement de cancers étaient mal connus jusque là. Le laboratoire Sopam, impliqué dans l'étude des toxiques sur la vascularisation, montre de quelle façon ces deux pesticides ont des impacts négatifs sur la santé humaine. Leurs avancées scientifiques participent à mieux comprendre le potentiel cancérigène de ces toxines.

Le chlordécone, interdit en France et dans d'autres pays dont les États-Unis, a longtemps été pulvérisé dans les bananeraies de Guadeloupe et de Martinique pour combattre le charançon. Quant au lindane, interdit dans plus de 50 pays dont la France, il avait l'habitude d'être utilisé en médecine humaine et vétérinaire (contre les poux, la gale, etc.). Encore aujourd'hui, malgré des interdictions de commercialisation remontant à plusieurs années, ces pesticides sont encore présents dans l'environnement.

Plusieurs études ont démontré que le lindane et le chlordécone, perturbateurs endocriniens, sont impliqués dans le développement de différents cancers (prostate, cancer du sang).

La vascularisation joue un rôle dans le développement tumoral


Une étude de 2010 dirigée par Luc Multigner a montré une augmentation de l'incidence de cancer de la prostate chez des agriculteurs ayant manipulé le chlordécone. Ces recherches ont porté sur 1 294 patients (623 atteints d'un cancer et 671 sujets sains). Il en est ressorti que 25% des patients atteints de cancer de la prostate présentaient un taux élevé de chlordécone (0.96 microgramme/litre) dans le plasma et une forme très avancée de tumeur. Inversement, 33% des patients sains présentaient un taux faible de chlordécone (moins de 0.25 microgramme/litre) en circulation.


Le laboratoire Sopam a montré comment ces perturbateurs endocriniens pourraient intervenir dans le processus tumoral. Une fois que des cellules ont dégénérées et sont devenues cancéreuses, la formation de vaisseaux est une condition indispensable au développement de la tumeur. Le lindane et le chlordécone interviennent à ce stade en stimulant les récepteurs aux estrogènes, qui eux-mêmes favorisent la formation de nouveaux vaisseaux autour de la tumeur à partir du réseau vasculaire existant. Ce processus, dénommé angiogénèse, fournit de l'oxygène et des nutriments aux tumeurs, contribuant ainsi à leur croissance.

Angiogénèse et obésité

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont travaillé à l'échelle cellulaire. Ils ont reproduit le phénomène d'angiogénèse (formation de nouveaux vaisseaux) à partir de modèles in vitro puis in vivo.

Ces recherches ouvrent de nouvelles perspectives de recherche pour le laboratoire Sopam : les chercheurs s'intéressent à l'implication de ces pesticides et des organochlorés en général dans d'autres pathologies métaboliques où le processus d’angiogenèse est également impliqué.

Thérèse Rosset

*
*
*

En savoir plus

Clere N, Lauret E, Malthiery Y, Andriantsitohaina R, Faure S. Estrogen receptor alpha as a key target of organochlorines to promote angiogenesis. Angiogenesis, 2012.

La presse en parle

Reportage télévisé sur France 3 diffusé le 18 juillet (début du sujet à 2 min 30)