Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Motion de la commission de la recherche - Université Angers

Motion de la commission de la recherche

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Motion adoptée par la commission de la recherche

Par un courrier adressé le 13 octobre 2014 au Président de la république et lors de la journée nationale d’action du 11 décembre, les directeurs d’unités de recherche déplorent la situation des laboratoires de recherche français et plus généralement de l’emploi scientifique en France. La commission de la recherche de l’Université d’Angers souhaite par cette motion, marquer sa solidarité avec la démarche des directeurs d’unités de recherche :

La situation de l’emploi permanent dans l’enseignement supérieur et la recherche se dégrade depuis plusieurs années : le nombre de postes ouverts aux concours de recrutements des organismes de recherche diminue drastiquement, aussi bien pour les chercheurs que pour les ingénieurs et techniciens de recherche. Les Universités sont contraintes, pour équilibrer leur budget, de geler des postes.

Depuis la création de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), le financement direct des laboratoires a été réduit de façon si importante qu’il ne couvre même pas leur financement courant. Dans le même temps, la réduction du budget affecté à l’ANR aboutit à un taux de sélection des projets soumis de 8,5% en 2014. Ce taux ne permet plus de sélectionner des projets pourtant reconnus pour leur excellence scientifique. Il conduit à une fragilisation dramatique des unités de recherche et au découragement des porteurs de projets.

Dans un contexte économique difficile, la France semble incapable de faire les choix stratégiques majeurs, faits par de nombreux pays, de soutenir sa recherche publique et de faire de l’enseignement supérieur et de la recherche la priorité nationale.

La commission de la recherche de l’Université d’Angers soutient la demande des directeurs d’unités de recherche de mise en place d’un plan d’urgence pluriannuel et exceptionnel de recrutement d’enseignants chercheurs, chercheurs, ingénieurs et techniciens, à financer par une réforme du Crédit Impôt Recherche.

Elle demande que les principes de financement des laboratoires soient revus, de façon à assurer dans la durée leur capacité à mener des recherches fondamentales, et à simplifier le système, dont la complexité toujours croissante est source de gaspillage des ressources et des énergies.

Motion adoptée à l’unanimité (moins deux abstentions) par
la commission de la recherche de l’université d’Angers le 15 décembre 2014.