Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Les mardis de la Confluences - Université Angers

Les mardis de la Confluences

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Histoire d'une virilité en crise

Georges Vigarello

Dans le cadre des mardis du Genre proposés par la SFR Confluences, la Maison des sciences humaines a accueilli, le 15 octobre, Georges Vigarello, directeur de recherche à l’École des hautes études en sciences sociales, pour présenter son travail sur l'Histoire de la virilité.

Après l'Histoire du corps,qu'il avait codirigée avec Alain Corbin et Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello s'est attaqué en 2011 à l'Histoire de la virilité. De l'Antiquité à nos jours, l'ouvrage de trois tomes et pas moins de 1700 pages propose un parcours au cours duquel la virilité est une ­valeur incertaine, une notion variable. Pour autant, une caractéristique semble avoir traversé les époques : la virilité serait continuellement en crise. "Il s'agit d'une notion qui, d'emblée, est difficile et contestée, note Georges Vigarello. Lorsqu'on est dans une position d'ascendant, on est contesté. Dans une situation humaine d'asymétrie, il y a des altercations". Autrement dit, à travers les temps, les cadets tentent toujours de prendre la place des ainés. Ces derniers, en revanche, sont obsédés par la crainte d'une "éfféminisation" de la société. En résulte ainsi des crises de la virilité, pouvant prendre des formes différentes selon les périodes.

De l'épée au mousquet

La Renaissance marque le passage du chevalier au cavalier. C'est une véritable rupture de modèle culturel. "Ce que l'on attend du courtisan, c'est qu'il ait une sociabilité bien différente de celui du chevalier, assure Georges Vigarello. Il doit être sensible à la danse, à la musique. Il intègre le parfum, le linge. Il utilise le mousquet, qui demande bien plus d'agilité et de ruse que le combat à l'épée. Ces changements de comportement vont être très contestés par les vieux barons." À l'arrivée de ces nouvelles règles sociales, la virilité est ainsi, et pour la première fois, remise en cause.

Émancipation de la femme

Au XIXe siècle, s'amorce un virage. Une première émancipation marque la contestation par les femmes de la domination des hommes. Les places susceptibles d'être masculines - le travail, l'accès aux études supérieures, au divorce...- sont acquises par les femmes. "Il y a un déplacement des activités domestiques, qui sont des activités dominées, vers les activités dominantes, de responsabilité, développe Georges Vigarello. Cette crise est nouvelle car elle ne concerne plus les ascendants et les dominés en tant qu'hommes, mais elle confronte directement les hommes et les femmes".

Et de nos jours ?

À partir de 1914, la femme s'empare de l'univers social. Parallèlement, "au combat, les hommes se terrent dans les tranchées. Cela atteint terriblement l'image du soldat et l'image du viril. Depuis, des repères très forts comme celui de l'uniforme, ont disparus". La référence à la force s'est également déplacée. Dans le sport, le courage appartient autant aux femmes qu'aux hommes. De même, le plaisir sexuel, le désir féminin se sont affirmés. Ainsi, la "surcompensation" pousse les corps bodybuildés à peupler nos écrans ; des "conservatoires virils" se développent dans certains milieux comme le rugby ou le judo ; "l'imaginaire" du viril s'amplifie au cinéma ; le "combat féministe" s'accentue ; les "tentatives de basculement" incitent les hommes à changer leur place dans le modèle familial... Autant de conséquences d'une nouvelle remise en question de la virilité.

Baptiste CROCHET
baptiste.crochet @ univ-angers.fr

*
*
*

L'ouvrage

Georges Vigarello a publié trois livres sur l'Histoire de la virilité (en collaboration avec Alain Corbin et Jean-Jacques Courtine) :

  • Tome 1: invention de la virilité. De l'Antiquité aux Lumières
  • Tome 2 : triomphe de la virilité. Le XIXe siècle
  • Tome 3: virilité en crise? XXe-XXIe siècle