Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Une journée aux Doctoriales - Université Angers

Une journée aux Doctoriales

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

L'innovation au coeur des doctoriales

Les doctorants, pour leur deuxième journée de séminaire, ont planché toute la journée sur l’élaboration de projets innovants.

Répartis en 6 groupes, les doctorants ont travaillé sur une création d’entreprise : définition du concept et de sa valeur ajoutée, identification des besoins du marché, mise en place du mode de fonctionnement de l’entreprise. L’exercice leur a permis d’approcher le monde de l’entreprise et de découvrir les dessous de la création d’entreprise.

Neuf professionnels en création d’entreprise étaient au service des doctorants pour les conseiller dans l’élaboration de leur projet : communication, aspects juridiques, étude de marchés, etc. « Une des premières questions à se poser consiste à se demander quel est l’apport de son projet sur le marché » explique Marina Le Marchand, chargée de mission à Angers Technopole. Le projet, même s’il est innovant, s’intègre dans un éco-système, d’où la nécessité de se positionner. Mohammed el Amine Benarbia, doctorant en biologie-santé, et son équipe ont bien compris l’intérêt de se démarquer dans le marché. Ils veulent commercialiser un filtre pour personnes allergiques au pollen (à fixer dans le nez). Leur innovation consiste à proposer un produit en amidon de maïs biodégradable et adaptable à chaque morphologie. Un des doctorants de l’équipe, spécialiste en propriétés de la matière, a ainsi réfléchi sur l’élasticité du filtre afin de le rendre moins rigide que les filtres existants.

Chaque groupe s’est ensuite prêté au jeu de l’interview télévisée à partir de 20h30 en face d’un journaliste et du jury. Les 9 membres du jury ont évalué la capacité des doctorants à créer de l'innovation, identifier leur marché et construire un projet d’entreprise cohérent (ressources humaines, financement, infrastructures, etc.). Le jury n’attend pas des doctorants que le projet soit finalisé et prêt à être lancé. L’idée est que cette expérience les aide à définir et à développer une innovation pour désacraliser la création d’entreprise. Plus de 80 % des doctorants s’insèrent en effet dans le secteur privé, d’où l’utilité de les inciter à une réflexion sur leur insertion dans le monde de l’entreprise. Radouane Sellak, doctorant en physico-chimie, pense créer son entreprise après sa thèse. Son travail autour du projet innovant et sa rencontre avec des spécialistes de l’incubation d’entreprise lui donnent des pistes pour concrétiser son projet.

Thérèse Rosset

24H pour créer


8h30 : fin du petit déjeuner et présentation de la cellule ressources composée de 7 personnes, des professionnels de différents domaines présents pour aider les doctorants à élaborer leurs projets (valorisation, communication, veille, aspects juridiques, gestion de projet, stratégie d’entreprise, marchés, etc.)

9h : début d’une longue journée de remue-méninges pour l’élaboration en 24h des projets de création d’entreprises innovantes par les 6 groupes de doctorants.

10h30 : accueil du journaliste de Ouest France ; le groupe « ostréiculture » lui présente son projet.

 


11h : la QG s’active sur la préparation de la journée du lendemain consacrée aux visites d’entreprises. Le service com de l’UA réalise un reportage vidéo et photo de présentation des Doctoriales.

12h30 : pause-déjeuner studieuse.

14h : brief de Fabrice Gasdon, journaliste qui animera le plateau TV de la soirée. Exposé des conditions : 7 minutes de présentation et 7 minutes de questions du jury.

 

 

 


14h30-18h : les doctorants finalisent leurs projets. Les membres de la cellule ressource passe dans chaque groupe pour les accompagner dans la gestion du projet.

15h : interview vidéo d’un doctorant en physico-chimie sur le projet de son groupe, une station d'écoute miniaturisée pour malentendants.

 

 

 

 


15h30-18h :
mise en place du plateau télé par l'équipe technique de VO productions.

18h : remise des copies au jury composé de 9 professionnels (président de la CCI, PDG d'Eolane, DRRT des Pays de la Loire, enseignants-chercheurs,...).

18h15 : filage de l’émission avec les doctorants.

 

 

 


18h45 :
première partie du plateau télé : Christian Pihet vice-président du Conseil scientifique de l'Université d'Angers présente le PRES L'Unam et la recherche à l’UA.

19h30 : Dîner (un peu stressé avec dernier calage des interventions).

20h45-22h15 : tous les groupes se présentent sur le plateau TV et devant le public. D'abord deux représentants expliquent le projet puis les autres membres du groupe répondent aux questions du jury.

 

 


23h :
délibération du jury et proclamation des résultats : c'est le groupe "Greendiol" qui est récompensé pour son projet de création d'une entreprise de revalorisation des déchets pneumatiques. Au-delà de l'idée originale, c'est l'aspect complet du dossier de de la partie technique à la mise sur le marché qui a été appréciée.

23h15 : Le président du jury  Eric Groud président de la CCI de Maine-et-Loire conclut la soirée par un proverbe chinois : "Quand le vent se lève, certains construisent des brise-vents, d’autres construisent des moulins."

*
*
*

L'équipe lauréate

  • Charline Brissard | ED Venam | 2è année de thèse
  • Khadim Diop | ED Stim | 1ère année de thèse
  • Thomas Guillemin | ED SCE | 2è année de thèse
  • Leila Hassani | ED Biologie santé | 2è année de thèse
  • Patrice Glaris | ED 3MPL | 3è année de thèse
  • Ti Kieu Nhung Tran | ED 3MPL | 2è année de thèse
  • Margaux Regniez | ED SPIGA | 1ère année de thèse
  • Mohammed Amine Atoui | ED Stim | 1ère année de thèse