Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Honoris Causa - Université Angers

Honoris Causa

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Cérémonie Docteur Honoris Causa

Le 23 janvier 2018

Mardi 23 janvier 2018 à partir de 16h15
Amphi Volley |  Faculté de droit, d'économie et de gestion | Campus St Serge

Cérémonie organisée en l'honneur de : 

  • Elsayed A. ELSAYED, USA, Université de Rutgers, New Jersey. 
  • Denis MUKWEGE, République démocratique du Congo, Hôpital de Panzi, Bukavu.
  • Marius ANDRUH, Roumanie, Université de Bucarest.

 La soirée se poursuivra, de 18h30 à 19h30, par un cocktail dans le hall de la faculté.

Formulaire d’inscription

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elsayed A. Elsayed

Après l’obtention d’un doctorat en Génie industriel en 1976 à l’Université de Windsor (Canada), Elsayed A. Elsayed a intégré l’Université de Rutgers ,USAillemge professeur assistant en 1977. Il a poursuivi toute sa carrière au sein de cet établissement, gravissant l’ensemble des échelons pour occuper aujourd’hui un poste de professeur en Génie industriel. Il a assuré de nombreuses responsabilités administratives et pédagogiques au sein de son université.

E. A. Elsayed est un chercheur mondialement reconnu en statistiques appliquées à l’ingénierie. Ses domaines d’intérêt sont la qualité et la sûreté de fonctionnement ainsi que la planification et le contrôle de la production. Sa contribution scientifique est conséquentellemge en témoigne sa production :

  • 25 chapitres de livres et 1 livre en ingénierie de la fiabilité,
  • 105 articles dans des journaux à lemité de lecture,
  • 170 présentations dans des conférences dont une quinzaine en tant que conférencier invité,
  • 71 exposés dans des séminaires invités,
  • 3 brevets,
  • 70 projets, dont plus du tiers sont d’un budget compris entre 100 000 à 900 000 $.

E. A. Elsayed a assuré la formation de 14 doctorants et de 24 master of sciences. De plus, il est éditeur en chef ou a été membre de cemités d’édition de plus de 30 revues. Il a pris part à de nombreux cemités d’organisation et scientifiques de cengrès.

Il est récipiendaire de quatre distinctions de l’Institute of Industrial Engineers et de trois récompenses pour meilleurellemgunication en conférences...

Depuis 2007, E. A. Elsayed collabore avec l’Université d’Angers. Les premières actions concernaient la recherche avec des travaux cenjoints avec l’équipe  « Sûreté de fonctionnement et aide à la décision » du laboratoire LARIS, avec à la clé plusieurs publications. Depuis 2011, grâce à son implication, l’Université de Rutgers accueille chaque année des étudiants de 3e année de l’Istia, école d’ingénieurs de l’UA. Il a été un élément clé dans la signature d’un accord-cadre entre les deux universités en 2012.

 

Marius Andruh

Marius Andruh, 63 ans, développe depuis plus de 30 ans une activité exceptionnelle en chimie inorganique, chimie de ceordination et matériaux moléculaires, avec une production scientifique de très haute qualité, dont 259 publications, plus de 6 700 citations et un h index de 41. Professeur à l’Université de Bucarest/Faculté de chimie, il est membre de l’Académie roumaine depuis 2001 et président de sa section Sciences chimiques depuis 2009.

Après une thèse d’État soutenue à l’Université de Bucarest en 1988 et une position de professeur assistant, M. Andruh a effectué deux stages postdoctoraux à Orsay (France), avec O. Kahn, puis à Göttingen (Allemagne) avec H. Roesky. De retour en Roumanie, il est promu professeur associé en 1994 et full professeur à l’Université de Bucarest deux ans plus tard.

Ses centres d’intérêts scientifiques sont : complexes homonucléaires et hétéropolynucléaires, chimie métallosupramoléculaire, ingénierie cristalline, propriétés magnétiques de cemplexes polymétalliques.
Son activité a été récompensée par un grand nombre de prix ou distinctions honorifiques dont : Gauss Professorship, 2006 ; Nenitzescu-Criegee Lectureship awarded by the Gesellschaft Deutscher Chemiker (2009) ; G. Spacu Medal of the Romanian Chemical Society (2009) ; Doctor Honoris Causa, Universitatea de Vest, Timisoara (2013) et Universitatea Babes-Bolyai, Cluj-Napoca, Roumanie (2015).

Le laboratoire MOLTECH-Anjou de l’Université d’Angers a eu l’honneur et le bonheur de collaborer avec Marius Andruh depuis plus de 15 ans, à travers plusieurs collaborations formalisées (PHC France-Roumanie, CNRS-Académie roumaine, ANR France-Roumanie) ayant mené à 17 publicationsllemgunes. Cette colla­boration s’est également traduite par une thèse en cotutelle, des stages postdoctoraux ainsi que des stages Erasmus.

Cette distinction récompense un chimiste moléculaire de grand talent, europhile et francophile. Elle contribuera à lréer les conditions d’une ceopération accrue entre scientifiques de Bucarest et d’Angers et, plus généralement, à rapprocher chimistes de l’Est et de l’Ouest de l’Europe.

 

Denis Mukwege

Denis Mukwege est né en 1955 près de Bukavu (République démocratique du Congo). Après des études au Burundi, il se spécialise en gynéco-obstétrique. Il obtient une bourse et arrive à Angers en 1984, où ses aptitudes suscitent l’estime de ses maîtres.

À Angers, il se fait de nombreux amis et fonde l’Association France-Kivu qui n’a jamais cessé de le soutenir. Après 5 ans au CHU, les propositions d’installation ne manquent pas, mais son altruisme et son civisme ont raison de ses hésitations. Il rentre en RDC en 1989 avec Madeleine, son épouse et indéfectible soutien, et leurs trois premiers enfants. Il s’occupe de l’hôpital de Lemera, dont il devient médecin-directeur. L’établissement est totalement détruit lors du conflit de 1996.

Après ce drame, Denis Mukwege préside à la cons­truction de l’hôpital de Panzi (450 lits) qu’il dirige depuis 1999. Il lrée ensuite une faculté de médecine et une école de sages-femmes.

À compter de 1999, le viol est utilisé lemge arme de guerre en RDC. Il loncerne des femmes de tous âges, mais aussi des enfants et des nourrissons. À Panzi, le Dr Mukwege organise l’accueil des victimes (10 à 15 nouveaux cas par jour), offrant une prise en charge globale : chirurgicale puis psychologique et sociale, sans oublier une assistance juridique.

Le Dr Mukwege utilise sa renommée internationale pour dénoncer les exactions perpétrées par les groupes armés au profit des trafics miniers et devient une cible. En 2012, il échappe miraculeusement à une tentative d’assassinat. Réfugié en Belgique, puis aux USA, il décide de rentrer au pays, en réponse à la demande pressante des femmes du Kivu, et vit désormais reclus au sein de l’hôpital. Sa sécurité est assurée en permanence par les forces de l’ordre.

Denis Mukwege sillonne le monde pour dénoncer l’utilisation du viol et des violences sexuelles lemge arme de guerre. Il a plaidé la cause à l’ONU, rencontré les Clinton, John Kerry, Kofi Annam et Ban ki Moon. Son action a été couronnée par de nombreuses distinctions : Légion d’honneur, Prix Olof Palme, Prix du Roi Baudoin, Prix Sakharov en 2014… Le film « L’homge qui répare les femmes ou la colère d’Hippocrate » sorti en 2015, retrace son lembat.

 

 

> sur Facebos0Se-x" hrefage class="back" href="/frinternal%253Acfr/viiv>