Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

HDRiales - Université Angers

HDRiales

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Comment mieux encadrer les doctorants

Le collège doctoral de l'Université d'Angers a organisé, mardi 17 décembre, une demi journée de formation à destination des enseignants qui encadrent des doctorants lors de la réalisation de leur thèse, les "HDRiales".

Pour un doctorant, la thèse peut être anxiogène. Elle prend du temps. Il est parfois dur d'en décrocher. Elle peut entraîner une fatigue physique et psychique... Mais elle est en même temps le symbole de l'excellence universitaire. En France, le nombre de thèses délivrées chaque année (autour de 10 000) a doublé en vingt ans, selon la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP). La nécessité de bien encadrer ces doctorants de plus en plus nombreux est désormais un enjeu.

Une première à Angers

Pour un directeur de thèse, il est parfois difficile de maitriser tous les dispositifs administratifs liés à la réalisation, à la soutenance, à la publication ou à la valorisation d'une thèse. "C'est la première fois que j'encadre un doctorant, raconte un enseignant-chercheur de l'Université d'Angers. Et je ne connais même pas la signification d'un contrat doctoral." Pour aider ces encadrants, le collège doctoral de l'UA a organisé à la Maison des sciences humaines une demi-journée de formation apportant des informations pratiques d'aide à l'encadrement, les "HDRiales". "C'est la première fois que ce type de formation est dispensée, relève Emmanuelle Geslin, directrice du collège doctoral d'Angers. Certains participants encadrent déjà des doctorants et viennent se remettre à la page. D'autres envisagent de passer l'habilitation à diriger des recherches." La possession d'une HDR est en effet une condition généralement nécessaire pour être directeur de thèse, alors que le simple encadrement quotidien d'un doctorant peut être fait par tout docteur.

Assurer un encadrement de qualité

Mais ce travail d'assistance n'est souvent pas de tout repos. Le directeur de thèse doit assurer un encadrement de qualité auprès du doctorant ainsi qu'un suivi du bon déroulement de la thèse. Pour l'aider dans ce travail d'évaluation, un comité de suivi des thèses est institué dans chaque école doctorale. Si de nombreux thèmes ont été abordés lors de ces "HDRiales" - les aspects administratifs, la charte des thèses, les formations proposées, la thèse à l'international... -, l'accent a été particulièrement mis sur les devoirs de l'encadrant vis à vis de son doctorant. "Il ne faut pas limiter le travail de thèse à un tête à tête doctorant-enseignant, assure François Chapeau-Blondeau, enseignant chercheur à la Faculté des sciences. Durant cette période, il est important de s'ouvrir à un environnement scientifique, de rendre des comptes à la communauté universitaire."

Baptiste CROCHET
baptiste.crochet @ univ-angers.fr

Commentaire de ndiaye posté le 18 décembre 2013 à 22:55

Une tres bonne initiative et cela devrait servir d'exemple pour toutes les autres écoles doctorales.

*
*
*

Plus d'infos

Pour plus d'informations sur le collège doctoral d'Angers

Cliquez ici