Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Cérémonie Honoris Causa - Université Angers

Aux grands hommes, l'UA reconnaissante

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Le cercle des docteurs Honoris Causa s'élargit

Albert Shiryaev et Jean-Paul Saint-André

Le 2 décembre 2015, l'Université d'Angers a remis le titre et les insignes de Docteur Honoris Causa à deux chercheurs renommés, le mathématicien russe Albert N. Shiryaev et le généticien américain Douglas Wallace. Tous deux travaillent en étroite collaboration avec les laboratoires angevins.

Créé en 1918, le titre de Docteur Honoris Causa est l’une des plus prestigieuses distinctions décernées par les universités françaises pour honorer « des personnalités de nationalité étrangère en raison de services éminents rendus aux sciences, aux lettres ou aux arts, à la France ou à l’université », a rappelé le président de l’UA, Jean-Paul Saint-André, en préambule de la cérémonie organisée dans le cadre prestigieux des Greniers Saint-Jean.

Le dernier événement de ce type s'était déroulé en 2007 à l’UA. Jean-Paul Saint-André a souhaité renouer avec ce processus de distinction, « dans le cadre du renforcement de nos partenariats internationaux ». Dès 2013, un groupe de réflexion emmené par le biologiste Alain Vian a étudié l'opportunité et les conditions de mise en œuvre d'un programme récurrent de désignation, mettant en lumière des chercheurs internationalement reconnus.

Éminents chercheurs

La réputation des deux scientifiques distingués mercredi n’est plus à faire. Le mathématicien Albert Nikolayevich Shiryaev, 81 ans, est l’un des grands contributeurs de la théorie des probabilités. Douglas Wallace, 69 ans, est considéré comme le pionnier de la génétique mitochondriale, élément clé du fonctionnement des mitochondries, véritables centrales énergétiques du corps humain.

Les travaux des deux hommes ont influencé la structuration de la recherche angevine. « Albert Shiryaev a contribué au développement du département Analyse, probabilités et statistique du Laboratoire angevin de recherche en mathématiques », a expliqué Lioudmila Vostrikova, professeure de mathématiques à l’UA, membre du Larema, qui a soutenu la candidature du mathématicien russe.

L’apport de Douglas Wallace a également été déterminant pour l’équipe Biologie mitochondriale du laboratoire BNMI. « C’est le pape de la génétique mitochondriale, c’est lui qui a tout inventé en quelque sorte, résume Vincent Procaccio, PU-PH responsable de l’équipe Génétique et thérapeutique mitochondriale au sein de BNMI. C’est vraiment un avantage pour nous, pour Angers, qu’il fasse désormais officiellement partie de l’Université d’Angers, car cela va nous permettre de continuer à travailler ensemble, et cela ouvre de nouvelles possibilité de collaborations internationales, autour de projets encore plus ambitieux », s’est félicité celui qui a travaillé une dizaine d’années aux côtés de Douglas Wallace aux États-Unis. « Avec la médecine mitochondriale, Angers a choisi l’avenir », a assuré de son côté le généticien américain.

Workshop et symposium

La venue à Angers des deux éminents professeurs a été l’occasion pour les laboratoires concernés par leurs travaux d’organiser des rencontres scientifiques. Ainsi, le Larema a proposé deux jours de workshop international autour de « Albert Nikolayevich Shiryaev et la théorie des probabilités modernes ». De son côté, le Pôle de recherche en enseignement et en médecine mitochondriale (Premmi) a organisé durant la matinée du 2 décembre, à la Faculté de médecine, un symposium intitulé « Mitochondrial medicine, a challenge  tomorrow » , en présence de Douglas Wallace et d’autres chercheurs de renommée internationale (voir le détail).

 

La cérémonie en images

Jean-Paul Saint-André a présidé la cérémonie protocolaire dans une toge violette matérialisant sa fonction de président d'université
Vincent Procaccio a présenté le parcours et les travaux de Douglas Wallace
Une centaine de personnes a assisté à l'événement aux Greniers Saint-Jean
Alejandro Morales Mondragon, étudiant mexicain qui suit le parcours PluriPASS, a assuré des intermèdes musicaux
Douglas Wallace a salué le choix de l'UA de s'investir dans la recherche en médecine mitochondriale
Jean-Paul Saint-André a remis aux deux récipiendaires un diplôme de Docteur Honoris Causa, l'épitoge qui est l'insigne de ce diplôme, et la médaille de l'UA
La poignée de mains a été chaleureuse avec Albert Shiryaev
La candidature d'Albert Shiryaev a été portée devant une commission de sélection par Lioudmila Vostrikova
Vincent Procaccio et Douglas Wallace collaborent depuis de nombreuses années
Les deux nouveaux Docteurs Honoris Causa, aux côtés de leur "parrain" et "marraine" et du président de l'UA
*
*
*

Bio express

  • Albert N. Shiryaev

Albert N. Shiryaev est depuis 1971 professeur à la Faculté de mécanique et de mathématiques de l’Université de Lomonosov de Moscou.
Ses travaux s’articulent autour de la théorie des probabilités, des statistiques et leurs applications (mathématiques financières). Il a publié plus de 200 articles  et est l’auteur de 29 monographies et manuels. Il a dirigé 67 thèses de doctorat. Une trentaine de ses anciens élèves ont obtenu un diplôme équivalent à une HDR.
Membre de l’Académie des sciences de Russie, Albert Shiryaev siège aux comités éditoriaux de nombreuses revues internationales, et a présidé différentes sociétés savantes : Société Bernoulli de la statistique mathématique et probabilités (1989-1991), Société Bachelier de Finances (1998-1999), Société d’Actuariat de Russie (1994-1998).
Il a été distingué par le prix Markov en 1974, le prix Kolmogorov en 1994, le prix de Humboldt en 1996.

 

  • Douglas Wallace

Douglas Wallace est professeur de génétique et dirige actuellement le centre de médecine mitochondriale et épigénomique, Hôpital des enfants de Philadelphie, Université de Pennsylvanie. Il a été à l’origine de découvertes majeures dans le domaine des sciences de la santé, en particulier dans celui de la génétique des maladies mitochondriales. Il est l’auteur de plus de 450 publications et ouvrages de référence.
Son parcours universitaire est exemplaire passant par les plus grandes universités américaines : Université de Cornell, de Yale pour l’obtention de son PhD, Université de Stanford, d’Emory,  de Californie Irvine, puis de Pennsylvanie.
Il a reçu de nombreuses récompenses et distinctions internationales. Il est également membre des plus grandes académies de sciences aux USA : membre de l’Académie américaine des arts et des sciences depuis 2004 et de l’Académie nationale des sciences depuis 2009. Il a été distingué par de prestigieux prix scientifiques comme le prix William Allan ou le prix Gruber en 2012.