Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Direction SFR Confluences - Université Angers

Dominique Sagot-Duvauroux dirigera la SFR

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Une nouvelle direction pour la SFR Confluences

Logo de la SFR Confluences

À compter du 1er septembre 2017, l’économiste Dominique Sagot-Duvauroux succède à l’historienne Christine Bard à la tête de la Structure fédérative de recherche (SFR) Confluences.

Après 9 ans passés aux commandes de Confluences (d’abord un programme, puis une SFR à compter de début 2012), Christine Bard passe le témoin. La professeure d’histoire contemporaine quitte la direction de la structure fédérant les huit laboratoires de l'Université d'Angers en lettres, langues et sciences humaines et sociales (SHS). « L’expérience a été très stimulante », résume la spécialiste de l’histoire des femmes, du genre et du féminisme, qui souhaite aujourd’hui consacrer davantage de temps à ses recherches. « Et c’est bien qu’il y ait du renouvellement, d’autant plus avec quelqu’un qui vient de la Faculté de droit, d’économie et de gestion. Cela montre bien le caractère interdisciplinaire de notre projet ».

En l’espace de 9 ans, Confluences s’est structurée et s’est imposée comme un élément fort du paysage de la recherche angevine. Avec son appui, les projets pluridisciplinaires se sont multipliés (autour du genre, de l’enfance…). La SFR a également contribué à une meilleure coordination des laboratoires, et à leur représentation auprès des instances de l’UA. Autre élément à son actif : le développement d’une programmation culturelle permettant de faire sortir les savoirs hors des murs de l’université, à travers les Mardis de Confluences ou des rendez-vous au Quai

Continuité


Directeur adjoint de la SFR depuis janvier 2017, Dominique Sagot-Duvauroux, 58 ans, entend maintenir le cap. Durant son mandat de 5 ans, le professeur d’économie membre du Granem, spécialisé dans l’économie de la culture, s’attachera à mettre en œuvre le projet scientifique défini par et pour la SFR pour la période 2017-2022. Celui-ci s’articule autour de six axes :

« Il s’agira tout à la fois de renforcer les thématiques phares de la SFR (genre, jeunesse, végétal, tourisme et culture), mais aussi d'encourager l’émergence de nouveaux domaines, comme notamment SHS et santé », précise Dominique Sagot-Duvauroux.

En lien avec le territoire

Parmi ses autres priorités, Dominique Sagot-Duvauroux souhaite travailler au renforcement des « connections entre universitaires et acteurs du territoire. Dans le prolongement de ce qui est déjà entrepris par la commission culturelle de la SFR. C’est important de montrer qu’il y a ici une communauté de chercheurs qui participent aussi au débat citoyen, de mettre en lumière l’apport des sciences humaines et sociales dans la vie d’un territoire ».

L’amélioration de la communication et l’intensification des relations internationales figurent aussi sur la feuille de route du nouveau directeur. Il ne sera pas seul pour permettre à la SFR d’atteindre ces objectifs. Deux directrices-adjointes ont été élues : la professeure de littérature et cinéma nord-américains Taïna Tuhkunen, déjà présente dans la précédente équipe, et la géographe Chadia Arab.

*
*
*