Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Délégation FADEX - Université Angers

Délégation FADEX

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

20 doctorants franco-américains à l'UA pour le FADEX

logo de nanofar

L’Université d’Angers a accueilli 20 doctorants franco-américains dans le cadre de la 3e édition du French American Doctoral Exchange Seminar (Fadex) sur le thème des nanoparticules appliquées à la médecine. Objectif : faire connaître le savoir-faire du laboratoire Mint outre-Atlantique, et peut-être, à terme, nouer de nouvelles collaborations internationales.

Le Fadex, piloté par la Mission pour la science et la technologie de l’ambassade de France aux États-Unis (Houston), a pour objectif de favoriser les échanges d’étudiants et de chercheurs entre les deux pays. Depuis 3 ans, cette initiative permet à des doctorants de se familiariser aux manifestations internationales de type conférence-atelier, tout en leur donnant la possibilité de tisser des liens avec des partenaires outre-Atlantique.

Vingt doctorants provenant d’universités américaines mais aussi de l’Université d’Angers et de Nantes ont été sélectionnés suite à un appel à candidature afin de participer à un tour de France des sites incontournables dans le domaine de la nanomédecine, dont l’UA fait partie.

Renforcer la visibilité du pôle angevin

Après un séminaire de deux jours sur le site Clinatec de Grenoble, la délégation Fadex s’est arrêtée à Angers le 25 mars 2016. « Cet accueil a été rendu possible par le financement du programme NanoFar, explique Frank Boury, membre du laboratoire Micro et nanomédecine biomimétiques (Mint) et coordinateur de NanoFar. Il s’agit d’une occasion unique pour l’Université d’Angers de développer de nouvelles collaborations avec les États-Unis et de renforcer sa visibilité à l’international ».

La délégation a été accueillie en début de matinée par Françoise Grolleau, vice-présidente chargée de l'International à l'Université d'Angers. Plusieurs intervenants ont par la suite présenté aux jeunes chercheurs les activités du Mint et ses implications dans des programmes régionaux et internationaux. Emmanuel Garcion a ainsi abordé le thème de la nanomédecine pour le traitement locorégional des tumeurs cérébrales. Pierre Weiss, directeur scientifique de Bioregate leur a donné des détails sur ce projet régional alliant recherche, formation et innovation (RFI) en médecine régénérative. Frank Boury a évoqué la réussite du programme européen de doctorats conjoints NanoFar, labellisé « Erasmus Mundus » par la Commission européenne.

Le groupe a ensuite visité le site de l’Institut de biologie en santé, et plus particulièrement le laboratoire Mint. Il a également pu découvrir les équipements de pointe du Service commun d’imageries et d’analyses microscopiques (Sciam).

Visites exceptionnelles

En fin de matinée, les 20 jeunes doctorants franco-américains ont pris la direction de Nantes. Ils ont été accueillis par le pôle de compétitivité Atlanpôle Biothérapie et le laboratoire d'Ingénierie ostéo-articulaire et dentaire (Lioad), partenaire du programme NanoFar. Au cours de cet après-midi, ils ont pu pénétrer au sein des sites Atlantic Bio GMP et Arronax afin de découvrir à titre tout à fait exceptionnel le fonctionnement d’une plate-forme de production de médicaments de thérapie innovante et d’un cyclotron.

En images

Frank Boury a mené la visite du laboratoire Mint
Doctorants américains et français ont pu échanger tout au long de ce séjour
Le président de l'UA Christian Roblédo (au centre) a pris part à la visite
Les jeunes chercheurs ont découvert les équipements du Sciam
Guillaume Mabilleau, du Sciam, a livré de nombreuses explications