Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

3 QUESTIONS A : Christian Pihet, vice-président chargé de la recherche - Université Angers

3 QUESTIONS A : Christian Pihet, vice-président chargé de la recherche

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

"L'université a des atouts pour attirer de nouveaux chercheurs"

Christian Pihet

Attirer les meilleurs chercheurs avec les projets de recherche les plus prometteurs. C'est l'ambition de l'appel à projets international baptisé Connect Talent que lance la région des Pays de la Loire en partenariat avec l'Université d'Angers. Christian Pihet, vice-président du conseil scientifique de l'UA, chargé de la recherche, nous éclaire sur ce programme ambitieux.

1. Quelle est l'implication de l'UA dans cet appel à projets ?

" L'UA est partenaire de l'initiative Connectalent. Nous sommes fortement partie prenante pour la révélation et l'accompagnement des projets. Notre mission est donc de détecter, c'est à dire encourager et aider par la logistique et le montage des projets. Nous encourageons ainsi les équipes des pôles d'excellence, nous réfléchissons avec elles,  et nous déterminons si elles sont dans les thématiques ciblées par le projet. La biologie végétale, la santé, les matériaux, le tourisme sont de bons exemples. Si il y a amorçage, et que les contacts nationaux ou internationaux sont établis, un dossier doit être monté. À ce stade, l'UA va aider au montage des éventuels projets que ce soit en terme de logistique, de démarches administratives (par exemple la construction du dossier financier, l’aide à la rédaction en anglais etc.) Finalement, nous faisons ce que l'on appelle l'ingénierie de projet. Notre rôle est donc avant tout de détecter des  équipes et des leaders qui ont une chance de pouvoir présenter un projet pouvant réussir.

2. En quoi ce type d'appel à projets peut-il permettre à l'UA d'attirer de nouveaux chercheurs ?

" Ce système d'appel à projets est un système global. Il est différent d'une invitation de professeurs extérieurs ou de la mise en place d'une chaire universitaire spécifique. C'est un système d'accueil dont l'objectif est l'intégration des chercheurs concernés et la création ou le renforcement de thématiques fortes à partir du territoire. L'objectif fondamental partagé avec la région est donc d'augmenter la part de notre territoire dans la recherche internationale et de développer des secteurs dans lesquels on peut être en position de leadership. Ce qui explique que notre ciblage se fait sur des pôles bien identifiés. "

3. Quels sont les atouts de l'UA pour attirer chercheurs et projets ?

" D'une part, l'UA dispose de pôles d'excellence, particulièrement dans le domaine des sciences expérimentales, de la santé, du végétal ou des matériaux. Le fait de pouvoir travailler avec des chercheurs ayant une dimension internationale est un élément attractif car on sait par expérience qu’il entraîne un "effet d’agglomération", selon l’expression des économistes entre l’équipe locale et celles ou ceux venus  par Connectalent. Cet effet stimule la découverte et l’innovation. D'autre part, la région propose un package : c'est-à-dire que ce n’est pas que le chercheur qui est concerné. Son conjoint, sa famille ou son entourage peut l'accompagner. Cela lui offre une certaine stabilité. Ainsi, il peut s'installer sereinement, le temps de réaliser son intégration et son  projet scientifique.

Enfin, le territoire angevin et son université possèdent des facteurs attractifs majeurs  comme  un prix de l'immobilier intéressant, un maillage scolaire de qualité, de transports efficaces dans une ville pas trop "congestionnée",  l'existence d'un réseau médical important avec un CHU etc. Il en résulte une galaxie d’équipements et de services. Ils  offrent une qualité de vie intéressante pour un chercheur souhaitant s'installer ici. Mais il faut avoir en tête que nous sommes sur un secteur très concurrentiel. Nous ne sommes pas seuls. D'où l'appui important que l'on souhaite fournir aux équipes qui vont se lancer dans cette réponse à l'appel d'offres de la région. "

Propos recueillis par Baptiste CROCHET
baptiste.crochet @ univ-angers.fr

*
*
*

En savoir plus

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de Connectalent