Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Chaire d'excellence PREMMi - Université Angers

Chaire d'excellence PREMMi

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Lancement de la chaire Connect Talent PREMMi

Pôle de recherche et d'enseignement en médecine mitochondriale

La Chaire d'excellence PREMMi (Pôle de recherche et d'enseignement en médecine mitochondriale) fait partie de la 1re vague des appels à projets Connect Talent proposé par la Région Pays de la Loire. Le lauréat de ce projet, qui porte sur l'implication de la mitochondrie dans des pathologies humaines fréquentes (type maladies d'Alzheimer, cardio-vasculaire, cancers....), est Guy Lenaers, Directeur de recherche CNRS qui a rejoint l’UMR BNMI (UMR Inserm 1083, CNRS 6214) le 1er janvier 2015.

 avec 1 mitochondrie, 1 brin d'ADN et un main gantée avec matériel de rechecrhe

Connect Talent, pour attirer l’excellence

Attirer les meilleurs chercheurs avec les projets les plus prometteurs telle est l’ambition de l’appel à projet Connect Talent. Cinquième région française par son nombre d’habitants, les Pays de la Loire connaissent depuis quelques années un fort développement, tant au niveau démographique qu’au plan socio-économique. La Région a donc souhaité affirmer son positionnement «enseignement supérieur, recherche, innovation» et poursuivre cette forte dynamique en lançant un appel à projet international fin 2013. Objectifs :faire venir de nouveaux talents et développer les potentiels régionaux existants. Ainsi, la Région a détecté et décidé d’accompagner financièrement, dans la maturation de leurs projets  de recherche, plusieurs leaders scientifiques et leurs équipes dont la thématique a été jugée à forte valeur ajoutée et de dimension internationale.

Guy Lenaers, lauréat de Connect Talent

En poste depuis le 1er janvier 2015 à l’Université d’Angers, le Dr Guy Lenaers est biologiste cellulaire. Il est l’un des grands spécialistes français de médecine mitochondriale. Il arrive de l'Institut des neurosciences de Montpellier (Unité de recherche Inserm U1051), où il était responsable, au sein de l’équipe dirigée par le Professeur Christian Hamel, d’une thématique spécialisée dans la génétique, la physiopathologie et les thérapies des maladies mitochondriales affectant la vision.

PREMMi, un projet de recherche innovant au service de maladies dégénérative

Le projet PREMMi, piloté par Guy Lenaers à Angers, cible l'implication de la mitochondrie dans des pathologies humaines fréquentes type maladies neurodégénératives (Alzheimer, glaucome), maladies métaboliques (diabètes, myopathies), cancers et vieillissement.

Trois axes prioritaires ont été retenus :

  •  Axe 1 : recherche fondamentale (métabolomique, bio-énergétique, biologie cellulaire, génomique)
  •  Axe 2 : recherche pré-clinique (molécules thérapeutiques, toxicologie environnementale et médicamenteuse),
  • Axe 3 : recherche clinique (suivi de cohortes de patients, diagnostics clinique et moléculaire).

Une équipe de dix personnes, nouvellement recrutée, accompagnera Guy Lenaers dans ses travaux qui s’appuient sur le potentiel de recherche déjà existant des sites angevins et nantais. Le but du projet est de créer une dynamique scientifique dans la régionen regroupant les forces en présence travaillant sur la mitochondrie afin de faire émerger un pôle de taille internationale sous la forme d’un consortium de médecine mitochondriale. Ce projet a en effet la particularité d’associer de manière étroite des équipes de recherche du pôle Santé (BNMI, Sopam) mais aussi du pôle Végétal (Sonas, IRHS) qui sont des pôles d’excellence du site angevin. La participation du Centre de recherche en cancérologie Nantes-Angers (CRCNA) donne une dimension régionale à PREMMi. Le CHU d’Angers est impliqué grâce à un processus original d'interactions "patients/paillasse/patients" en lien avec les nombreuses cohortes de patients recrutés au CHU et les associations de patients.Qu’est-ce qu’une mitochondrie ?

 Qu’est-ce qu’une mitochondrie ?

La mitochondrie est un organite clé de toute cellule eucaryote. C’est la centrale énergétique de nos cellules, fournissant l’énergie nécessaire à tout processus biologique : mouvement, perception et expression sensorielle, pensée, régénération tissulaire. Cette énergie est nécessaire au fonctionnement physiologique de tous nos organes et tissus. Toute forme d’altération de cette centrale énergétique, due à un mauvais fonctionnement mitochondrial va avoir comme conséquence une baisse de production d’énergie, et affecter préférentiellement les tissus fortement consommateurs d’énergie comme le cerveau, les nerfs, le coeur et les muscles. Les mitochondries sont en outre les seuls organites de la cellule humaine ayant leur propre information génétique ou ADN. Les anomalies touchant la mitochondrie et son génome vont être responsables de maladies héréditaires souvent sévères pour lesquelles actuellement nous ne disposons pas de traitement curatif. Aujourd’hui, les chercheurs de l’Université d’Angers s’engagent résolument dans la recherche de thérapies visant à améliorer le métabolisme énergétique mitochondrial des maladies communes.

 

*
*
*

Verbatim

Guy Lenaers, porteur du projet. : « J’ai pour ambition de faire d'Angers, en m'associant avec les autres équipes de recherche en santé et en végétal déjà en place, et grâce au soutien financier des collectivités territoriales, un pôle transdisciplinaire, centré sur les maladies mitochondriales, unique en France, et à vocation européenne, en connexion étroite avec les grands centres mitochondriaux internationaux comme ceux de Bologne, de Philadelphie et de Newcastle.» 

Vincent Procaccio, directeur de la SFR santé, vice-doyen à la Faculté de médecine de l’Université d’Angers et chef de département Biochimie et génétique du CHU d’Angers : « La mitochondrie est un peu comme l’horloge biologique de nos cellules. Elle est donc associée aux phénomènes de vieillissement impliqués dans les maladies communes comme la maladie de type Alzheimer ou Parkinson. Il y a donc un véritable enjeu de société. » 

Jean-Paul Saint-André Président de l’Université d’Angers : « La synergie entre ces équipes devrait nous permettre d’atteindre la masse critique nécessaire pour une visibilité du consortium ligérien au niveau européen» .

Des partenaires et soutiens financiers majeurs

Outre la Région des Pays de la Loire, le CHU d’Angers et Angers Loire Métropole soutiennent également ce projet ambitieux porteur d’avenir pour le territoire angevin. Au total une enveloppe de 1.3 millions d’euros de fonctionnement a été allouée à cette chaire d’excellence. Par ailleurs, un montant de 1.8 millions d’euros a été attribué pour l’acquisition d’équipements technologiques. Des partenariats industriels accompagnent aussi ce projet.