Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Cession de BioLiveScale - Université Angers

Cession de BioLiveScale

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Une start-up « made in UA » acquise par la société Echosens

La start-up BioLiveScale, créée par le professeur Paul Calès de l'Université d'Angers, a été rachetée par l'entreprise française Echosens le 9 février 2012.

L'entreprise BioLiveScale a vu le jour en 2004 grâce au transfert de technologie réalisé par le laboratoire HIFIH dans le domaine du diagnostic de la fibrose hépatique et de la cirrhose. L'équipe de Paul Calès travaillait en effet depuis plus de 15 ans à développer un test non invasif de la sévérité des maladies du foie : le FibroMètre. Avec le rachat de BioLiveScale, cet outil de diagnostic complète Fibroscan, l'autre examen diagnostique déjà commercialisé par la société Echosens dans plus de 70 pays. Le FibroMètre est meilleur pour détecter la fibrose modérée, tandis que le Fibroscan décèle mieux la cirrhose.

Deux tests complémentaires pour détecter les maladies du foie

L'équipe de Paul Calès a été la première en 1997 à réaliser une publication scientifique sur les tests de fibrose hépatique. Pourtant, elle n'avait jusque-là pas réussi à s'imposer comme leader mondial. Avant 1997, la fibrose hépatique était détectée par ponction d'une « carotte » de foie (1,6 mm de diamètre). Mais cet examen invasif pouvait être source de complications. L'invention du FibroMètre, puis du Fibroscan ont ainsi révolutionné les tests diagnostiques des maladies du foie, notamment du fait de leur caractère non invasif.


Les FibroMètres, marqueurs biologiques des maladies du foie, sont obtenus après un examen sanguin classique. Hôpitaux, laboratoires d'analyses et médecins saisissent les résultats sur le site internet de BioLiveScale et obtiennent une feuille de diagnostic. Réalisée grâce à des calculs de score, elle indique si oui ou non une fibrose hépatique ou une cirrhose est présente. Le test physique Fibroscan mesure quant à lui la dureté du foie de façon instantanée grâce à la technologie de l’élastographie impulsionnelle à vibration contrôlée.

Nouvelles perspectives pour BioLiveScale

Paul Calès, responsable du laboratoire HIFIH et du service d'hépato-gastroentérologie du CHU d'Angers, voit d'un bon œil cette cession : « En devenant une filiale d'Echosens, BioLiveScale bénéficiera de son réseau de distribution mondiale, notamment sur le marché chinois et le laboratoire HIFIH aura un accord cadre de recherche ». Bien que rachetée, BioLiveScale n'en demeure pas moins angevine et une filiale indépendante. Elle espère par là-même se développer et diffuser son test FibroMètre partout dans le monde.

Thérèse Rosset

*
*
*

Fibrose hépatique ?

Elle est causée par une inflammation chronique. La fibrose peut entraîner une cirrhose empêchant le foie de fonctionner, et dans certains cas un cancer du foie.

Echosens

Cette société française de haute technologie médicale créée en 2001 est composée de 45 salariés. Echosens conçoit, développe et commercialise le Fibroscan. Cet outil est utilisé dans 1 300 sites cliniques. Le groupe chinois Inner Mongolia Free Han en est son actionnaire majoritaire.