Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Retour sur les journées M'essayer c'est m'adopter - Université Angers

Retour sur les journées M'essayer c'est m'adopter

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Des lycéens sur les bancs de la "Fac"

Quatre lycéennes participent à un cours de Chimie pendant l'opération "M'essayer c'est m'adopter"

Depuis 2009, l’UA met en place chaque année pendant les vacances de la Toussaint les journées « M'essayer c'est m'adopter » qui permettent aux lycéens de s'essayer à la vie d’étudiants le temps de quelques heures en amphithéâtre ou en travaux dirigés. L’opération sera renouvelée cette année en février.

Un moyen de dédramatiser l’entrée dans l’Enseignement supérieur

Une fois le baccalauréat obtenu, il est temps pour les lycéens de faire le grand saut dans l’enseignement supérieur, une étape pas toujours évidente pour des jeunes habitués à certaines méthodes pédagogiques et à plus de « cocooning ». « Il y a beaucoup de différences entre les cours en université et au lycée, raconte Adèle en terminale L au lycée Chevrollier, à l’université les profs n’écrivent pas du tout au tableau et la prise de note doit être très rapide, ce dont on n’a pas l’habitude au lycée ».
Malgré cette grande différence, l’opération leur permet de se rendre compte de ce qu’est réellement l’université en se mettant dans la peau d’un étudiant pour quelques heures de cours.
Claire et Camille toutes les deux en première S au lycée Bergson, sont venues tester des cours de chimie. Avant de venir, elles s’imaginaient l’université comme une « usine ». Elles se sont finalement rendues compte que les TD, nombreux à la Faculté des sciences, ressemblaient fortement à ce qu’elles connaissaient déjà, ce qui les a mises à l’aise d’entrée de jeu.

Pour Michèle Favreau, Doyen de la Faculté de droit, d’économie et de gestion, il y a un réel intérêt à ce que les lycéens se déplacent dans les locaux de l’UA. Les élèves peuvent ainsi être confrontés à la réalité du lieu et des cours et connaître le mythique « frisson de l’amphi », ce que la plupart des lycéens redoutent.

Un plus pour bien choisir son orientation

Si la plupart des lycéens ne viennent pas par hasard comme Claire et Camille qui savent déjà plus ou moins qu’elles se destineront à la chimie, certains profitent de l’opération pour tester plusieurs cours et plusieurs composantes comme Oana en terminale S au lycée Saint Martin qui a participé à un cours d’histoire et un cours de droit pendant la semaine : « cela permet de voir si je fais  le bon choix » raconte-t-elle.

Pour l’Université d’Angers, le premier objectif de cette opération est de rendre les lycéens acteurs de leur choix d’orientation. S’impliquer dans leur propre parcours les aide à bâtir leur projet et les met sans doute déjà sur la voie de la réussite. Selon Philippe Leriche, professeur de chimie à l’Université d’Angers, des futurs étudiants motivés et sûrs de leur choix auront déjà toutes les cartes en mains pour réussir, « s’ils le font pour eux, ils auront déjà les pieds dans les starting blocks en arrivant en première année. Ils écouteront davantage ce qu’on va leur dire et les méthodes de travail qu’on va leur inculquer ». Il s’agit là d’un vrai atout pour leur avenir.

 

Après cette première confrontation avec le monde étudiant et si jamais un doute persiste, une seconde édition de l’opération « M’essayer c’est m’adopter » aura lieu du 9 au 13 février 2015. En outre, les portes ouvertes du 28 février prochain seront l’occasion pour les lycéens de venir discuter des formations en détail avec les professeurs et de visiter les campus.

Les rdv à ne pas manquer

CALEP Forum Formations/Professions  : les 10, 11 et 12 décembre 2015 Angers - Parc des expositions

Salon des études supérieures Studyrama : le samedi 23 janvier 2016 - 9h30 à 17h30 - Angers - Parc des expositions  Hall Novaxia

Portes ouvertes de l'UA : le samedi 27 février 2016