Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Des liens forts avec l'ASU - Université Angers

Solar Decathlon

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Boone/Angers : des universités d'État unies

Carte : l'ASU est située en Caroline du Nord

La Team Réciprocité, engagée dans le Solar Decathon, est la plus récente coopération entre l’Appalachian state university, implantée à Boone (USA), et l’Université d’Angers. Mais les deux partenaires collaborent depuis 30 ans.

L’Appalachian state university est située dans la chaîne des Appalaches, sur l‘arête des Blue Ridge Moutains, à Boone, petite ville de Caroline du Nord. Reconnue pour ses valeurs citoyennes et son accessibilité, l’ASU accueille chaque année 17 000 étudiants, et offre plus de 150 formations différentes, de l'équivalent de la licence européenne au doctorat.

Fondée en 1899, sous le nom de « Watauga Academy », pour former les enseignants des montagnes environnantes, l'ASU a élargi au fil du XXe siècle son rayonnement et ses domaines de compétences. Si les sciences de l'éducation restent un élément fort de son identité, l'université, devenue généraliste, est aujourd'hui notamment reconnue pour ces formations en littérature, dans le domaine des arts, son école de business (qui multiplie les échanges avec l'Université d'Angers), ou encore ses recherches en astrophysique. « C'est sans doute l'un des meilleurs endroits de Caroline du Nord pour observer les étoiles », remarque John Webb, vice-président de l'Université d'Angers en charge de l'international, qui s'est rendu plusieurs fois sur place.

Formation et recherche

Les cursus internationaux de l'ASU, l'une des 16 universités d’État de Caroline du Nord, lui assurent également une notoriété, de même que la part croissante de ses recherches dans le domaine de la santé (rapport entre nutrition et santé, sport et santé...) et de l'énergie. Outre sa participation au Solar Decathlon, l'ASU organisera bientôt le 3e Appalachian Energy summit, qui rassemble les acteurs publics et privés du secteur pour un partage des bonnes pratiques.

Déjà engagée l'édition 2011 du Solar Decathlon aux États-Unis, avec son projet Solar Homestead, l'ASU a mobilisé pour sa participation à l'édition européenne quelque 1200 étudiants sur les années 2013 et 2014. Ils ont constitué, avec les 500 étudiants de l'UA, la Team Réciprocité, équipe d'étudiants qui a conçu, construit, managé le projet et trouvé le financement pour la Maison Reciprocity présentée à Versailles.

 Quelques photos de l'Appalachian state university sont disponibles en ligne.

« Un partenaire stratégique »

Le 4 juillet, John Webb (2e à droite), vice-président de l'UA, a reçu une délégation de l'ASU emmenée par son homologue de Caroline du Nord, Jesse Lutabingwa (1er à gauche)
Au lendemain d'une réception donnée à l'ambassade des États-Unis à Paris, en l'honneur des participants du Solar Decathlon 2014 et de leurs coéquipiers français, des membres de l'Appalachian state university se sont arrêtés en Anjou, le 4 juillet, jour de la fête nationale américaine. La délégation, emmenée par Jesse Lutabingwa a été reçue par son homologue de l'Université d'Angers, John Webb, vice-président en charge de l'international. « Pour nous, a expliqué le natif de Louisiane, l'ASU est un partenaire stratégique de longue date. Un partenariat qui marche dans les deux sens : quand ils pensent à la France, ils pensent à nous ».

Les cinq enseignants de Caroline du Nord se sont rendus dans différentes composantes de l'UA (sciences, Istia, droit, lettres). Objectif des rencontres : conforter les collaborations existantes, voire les amplifier. « J'aimerais qu'on augmente les flux d'étudiants entre nos établissements, indique John Webb, et pouvoir aboutir à terme à un double cursus, même si c'est un peu compliqué avec le système américain ».

*
*
*

Des échanges entre l'ASU et l'UA

Chaque année, des étudiants et des enseignants voyagent entre Angers et Boone.

  ● Mobilité étudiante

L'Université d'Angers et l'Appalachian state university sont engagées dans des accords bilatéraux. En 2013-2014, cinq étudiants de l'UA (qui a reçu en contrepartie des étudiants de Boone) ont ainsi pu suivre des cours à l'ASU, pour un ou deux semestres.
D'autres sont partis dans le cadre du programme Isep.
Sans compter les stages. C'est ainsi que des étudiants suivant des cursus dans les secteurs du bâtiment (masters de l'ITBS), la communication ou les aménagements paysagers (licence pro) sont partis à Boone prêter main-forte à la section américaine de la Team Réciprocité.
Enfin, des candidats au « studying abroad », la Faculté de droit, d'économie et de gestion reçoit deux fois par an un groupe d'étudiants et d'enseignants de l'ASU, qui suivent une partie du master 1 en Management international.

  ● Mobilité enseignante

La mobilité concerne aussi les enseignants-chercheurs (une place par an dans le cadre d'un accord bilatéral).
En parallèle, chaque année, de deux à six enseignants de l'ASU sont invités par les différentes composantes de l'UA.