Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Julie l Juneau, Alaska - Université Angers

Julie l Juneau, Alaska

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

L'Alaska : l'endroit parfait pour étudier la biologie des mammifères marins !

Julie en Alaska

Afin d’étudier la biologie marine, Julie a choisi comme destination…l’Alaska. Pendant plus de 3  mois, elle a vécu le quotidien d’un campus américain, via le programme d’échange ISEP.

"J'ai choisi de partir à l'étranger car le domaine englobant mon projet professionnel, la biologie marine des mammifères marins, est très peu représentée au niveau Licence et Master en France. De plus, l'anglais est, malgré les apparences, très important en sciences, et je souhaitais donc également partir pour améliorer mes compétences linguistiques. L'Alaska est l'endroit parfait pour étudier la biologie des mammifères marins. C'est aussi un état qui a la réputation d'offrir de magnifiques paysages, et je n'ai pas été déçue !"

Une université de 500 étudiants

"Mon université d'accueil a été parfaite en ce qui concerne mon intégration. L' "University of Alaska Southeast" une petite université de 500 étudiants, c'est aussi pourquoi l'intégration a été facile. Une orientation est proposée à tous les nouveaux étudiants (internationaux et ceux de première année) au début de l'année. Cela m’a permis de rencontrer tous les autres étudiants internationaux  et également d'autres étudiants.

L'ambiance au sein du campus de Juneau est très bonne. Les Alaskains sont de nature très ouverte et très sympathique. Personne n'est exclu et au contraire, tout le monde est extrêmement bien accueilli et intégré. La taille du campus permet de connaître beaucoup d'étudiants et le côté familial de l'université est finalement très rassurant et très agréable.

Sur le plan universitaire, j'ai pu suivre quelques cours de biologie marine correspondant plus à mon projet professionnel que les cours en France. Ce fut extrêmement intéressant et enrichissant. J'ai aussi pu prendre contact avec des professionnels travaillant dans ce domaine, ce qui pourra se révéler intéressant à l'avenir lors d'une recherche de stage par exemple (et pour lequel revenir en Alaska serait vraiment idéal !).

Il faut savoir qu’aux États-Unis, il y a peu de cours (environ 15h par semaine) mais beaucoup de travail personnel, ce qui revient finalement à plus de travail qu'en France. Ce travail personnel à fournir a été très déstabilisant au début du semestre, surtout lorsque l’on n’est pas encore bien habitué à la langue. Mais j'avais heureusement déjà quelques amis internationaux et américains qui m'ont été à surmonter les difficultés. Et le reste du séjour a été parfait et très bénéfique de tout point de vue".

A la une du journal local !

"Avant de commencer mon histoire, il faut savoir que, vers novembre – décembre, le coucher de soleil en Alaska se passe vers 15h.

Nous avions décidé de partir en randonnée avec 4 amies pour aller visiter les caves dans le glacier Mendenhall. Ces caves sont très connues, puisqu'elles permettent d'entrer dans le glacier-même. Nous sommes ainsi parties le matin vers 10h00 à travers les montagnes et sommes arrivées aux caves après une randonnée périlleuse. Mais, une fois venu le moment de rentrer, nous n’avons pas retrouvé le chemin tout de suite. A force de chercher, le coucher de soleil nous a rattrapé et la nuit est tombée…

Impossible alors d'envisager un retour dans ces conditions. Heureusement, le réseau téléphonique ne nous avait pas, lui, abandonné ! Nous avons contacté une amie qui a téléphoné aux secours, et ceux-ci sont venus nous chercher après 6 heures d'attente dans le froid et dans le noir. Heureusement qu'il ne pleuvait pas !

Nous avons donc fait le retour avec ces experts et une lampe frontale. Je n'ai jamais vu autant d'étoiles filantes en une seule soirée ! Le lendemain, nous faisions la une des journaux de Juneau, la ville où j'ai passé mon semestre. Je n'ai toujours pas raconté l'histoire à mes parents..."

Une telle expérience ne peut que changer quelqu'un

"Je conseille évidemment cette destination aux paysages magnifiques, aux gens très sympathiques et à la biodiversité très diversifiée. Sur le plan personnel, j'ai évidemment acquis beaucoup de maturité. Une telle expérience ne peut que changer quelqu'un. Je suis plutôt réservée mais cette expérience m'a ouvert l'esprit et j'ai maintenant beaucoup moins peur de l'inconnu.

Je conseille aussi à tous les étudiants de partir à l'étranger. Cela apporte énormément de compétences notamment linguistiques, une ouverture d'esprit et une maturité à toute épreuve. Mais surtout, il ne faut pas avoir peur des démarches administratives !!!"

 

Fiche technique du séjour

Université : University of Alaska Southeast

Ville : Juneau

Pays : Etats-Unis

Durée : 3,5 mois

Période de mobilité : Septembre - Décembre 2013

Programme d'échange : ISEP

Cursus suivi à l'université d'Angers lors de la mobilité : 3ème année de Licence de Biologie des Organismes et des Populations

ISEP

ISEP est un réseau d'environ 300 universités (dont 145 aux États-Unis) dans 45 pays collaborant ensemble pour faciliter la mobilité internationale des étudiants au travers d'un système d'échange.

Le programme ISEP Exchange permet aux étudiants d'une université française membre du réseau d'échanger leur place pour une durée de un ou deux semestres avec des étudiants d'autres universités, elles aussi membres du réseau. L'Université d'Angers participe aux échanges France-USA et aux échanges France-Reste du monde.

Plus d'informations :

Site web de l'UA

Site ISEP