Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Daphné | Madrid - Université Angers

Daphné | Madrid

Si vous vous sentez prêt, n’attendez pas, partez !!

Daphné, Universidad Autónoma de Madrid

Étudiante en 2ème année de Psychologie à la faculté de Lettres Langues et Sciences Humaines de l’Université d’Angers, Daphné est partie étudier un semestre à la Universidad Autónomade Madrid. Elle témoigne de cette expérience grâce à laquelle elle dit avoir autant appris sur les autres que sur elle même.

 

 

 

Un choix de destination bien réfléchi

« J’ai choisi de partir étudier à l’étranger avant tout pour vivre une expérience humaine. Tout quitter le temps de quelques petits mois pour découvrir une autre façon de vivre.

Me sentant plus à l’aise avec l’espagnol que l’anglais, et ne voulant pas trop perdre de temps avec les problèmes liés à la langue (ne partant que 4 mois), j’ai choisi l’Espagne. Mais c’est aussi la jovialité des habitants et l’omniprésence du soleil qui m’ont incité à choisir cette destination.

Concernant la ville, j’avais le choix entre Barcelone, Valence, Alcala de Henares (petite ville à côté de Madrid) ou Madrid. Je n’ai pas choisi Valence et Barcelone pour éviter les problèmes de compréhension de cours (en valencien ou catalan). Pour Alcala de Henares, j’ai pris contact avec l’université, et je me suis rendue compte que les cours de psychologie ne correspondaient pas à ce que je recherchais comme enseignement. J’ai donc préféré ne pas prendre de risque et j’ai choisi Madrid comme ville d’accueil.

J’ai tout de même été visité Alcala de Henares par la suite, c’est une petite ville qui m’a paru très agréable. Je pense qu’un séjour Erasmus y aurait été complètement différent, mais tout aussi intéressant ! »

L’université, du choix des cours aux examens…

« A leur arrivée à l’université, chaque élève doit s’inscrire au moment de « la matrícula » (inscription aux cours). Cependant, pas de panique, ils en sont informés une fois sur place. Si on rencontre un problème, il ne faut pas hésiter à aller poser des questions aux élèves, professeurs et responsables Erasmus, ils sont tous très agréables.

Pour le contrat d’étude (les cours que vous suivrez), il est préférable de l’avoir bien travaillé avant, car faire un emploi du temps peu vite devenir long : il faut faire attention au nombre de crédits, aux nombre d’heures ou au niveau d’étude des matières … Je conseille à chaque étudiant d’aller régulièrement à la pêche aux informations sur le site de l’université d’accueil.

J’ai été un peu déboussolée au début de la mobilité en voyant la quantité de travail qui m’attendait. Après réflexion, j’ai choisi de travailler différemment qu’en France. J’ai réussi à valider mon semestre, mais ce n’était pas gagné d’avance. Contrairement à ce que l’on m’avait dit avant de partir, on ne « donne » pas le semestre aux étudiants Erasmus.

Je conseille de bien faire attention aux dates de fin de semestre. En Espagne, le semestre finit un mois après la France. Ne voulant pas rater les cours du second semestre à Angers, j’ai dû partir plus tôt d’Espagne. En début d’année, j’avais ainsi informé chaque professeur espagnol et je leur avais demandé s’il était possible de passer les examens de manière anticipée. Seul un professeur n’était pas très enthousiaste, j’ai donc échangé le cours concerné avec un autre. J’ai ainsi passé tous les examens lors de la dernière semaine de la mobilité.

Pour ma matière d’études, la psychologie, j’ai eu la chance de voir une autre façon de l’aborder. En Espagne, la psychologie comportementale est en effet bien plus développée que la psychologie analytique que nous trouvons généralement en France ».

Intégration, amitiés et colocation

 

« Mon intégration s’est très bien passée. Je conseille de partir seul, car à deux, cela prend plus de temps pour s’intégrer. Il ne faut pas hésiter à aller parler aux étudiants de l’université, car les étudiants en Erasmus ont tendance à rester entre eux (par ailleurs, rencontrer les autres Erasmus reste très enrichissant !).

Le rapport d’échange entre les étudiants et les professeurs est vraiment étonnant. Les cours sont vivants, les étudiants posent beaucoup de questions, n’hésitent pas à s’exprimer s’ils ne comprennent pas ou ne sont pas d’accord. L’ambiance est donc très agréable, à la fois studieuse et décontractée. J’ai beaucoup apprécié ces relations saines où les étudiants se respectent, respectent le professeur et inversement.

Lors de ma première semaine de cours, je suis tombée sur un visage qui ne m’était pas inconnu : il s’agissait d’une étudiante espagnole qui était venue étudier à Angers via Erasmus l’année universitaire précédente. J’ai retrouvé ainsi 5 étudiantes espagnoles, et une amitié est née !»

J’avais choisi de trouver le logement avant de partir, grâce à un site internet spécialisé dans les logements pour étudiants étrangers. Je ne connaissais pas les nationalités de mes deux futures colocataires. Après s’être dit bonjour, nous nous sommes rendu compte que nous étions 3… françaises ! Pas de chance, mais nous nous sommes très bien entendues et le séjour s’est bien passé !

Côté sorties, au lieu des soirées Erasmus, j’ai préféré organiser moi-même mes week-ends avec les amis que je m’étais fait. Madrid étant au centre de l’Espagne, il est très facile de voyager à bas prix (les réseaux de bus sont bien développés en Espagne et il existe des auberges de jeunesses à bas prix) ».

Un semestre…ou pourquoi pas plus

« Si vous vous sentez prêt, n’attendez pas, PARTEZ !! Pour ma part, je ne suis partie qu’un semestre car je ne m’imaginais pas plus longtemps loin de mes proches. Cependant, une fois de retour en France, je ne voulais qu’une seule chose : repartir.

Il faut savoir qu’un semestre, c’est très court. Il faut en profiter au maximum car le temps passe très, très vite ! Partir sur une courte période m’a permis de ne pas avoir de moments de blues. Je ne suis partie que 4 mois, mais ils furent intenses et j’ai pu profiter de chaque instant. Je pense que partir une année reste préférable du point de vue de la langue et des relations. A chacun de voir pourquoi il part, et quel sens il veut donner à ce séjour…

Durant ce séjour, j’ai grandi, pris du recul sur le sens de la vie. C’est peut être banal de dire cela, mais j’ai autant appris sur les autres que sur moi durant mon séjour en Espagne ».

*
*
*

Fiche technique du séjour

Université : Universidad Autónoma

Ville : Madrid

Pays : Espagne

Année de mobilité : 2010/11

Durée : 4 mois

Période de mobilité : septembre à janvier

Programme d'échange : Erasmus

Cursus suivi  à Angers lors de la mobilité :

L2 Psychologie