Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

UPTC - Université Angers

Universidad pedagógica y tecnológica de Colombia

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

UPTC, le nouveau partenaire colombien

L'une des entrées de l'UPTC

L’Université d’Angers vient de signer un accord bilatéral de coopération avec l'Universidad pedagógica y tecnológica de Colombia (UPTC), à Tunja. Les échanges porteront, dans un premier temps, sur la formation et la recherche en tourisme.

Située à 150 km au nord-est de la capitale Bogotá, dans la ville de Tunja (178 000 habitants), l'Universidad pedagógica y tecnológica de Colombia accueille quelque 30 000 étudiants, pour un millier d’enseignants-chercheurs. L’UPTC, qui compte 11 facultés, a développé des axes forts autour de la pédagogie, de la géographie et du tourisme.


C’est par cet intermédiaire qu’un pont a été établi avec l’Université d’Angers. Professeur de géographie, responsable du département Tourisme et loisirs de l’UFR Esthua, Philippe Duhamel a dirigé à partir de 2008 les travaux d’un doctorant de nationalité colombienne, Vladimir Mejia Ayala, sur la mise en tourisme du patrimoine culturel immatériel d’Amazonie. Deux ans après avoir soutenu sa thèse à l’UA en 2014, Vladimir Mejia Ayala a été recruté comme enseignant-chercheur dans son pays d’origine, par l’UPTC, et s’est vu confier la responsabilité des parcours masters et doctorats de géographie. Les relations des deux hommes se sont élargies à leurs institutions en 2017, « année France-Colombie ».

Tourisme, santé, ingénierie…

Le 7 juillet 2017, Christian Roblédo, président de l’UA, et son homologue de l’UPTC, le recteur Alfonso López Díaz, ont signé un accord entre les deux établissements. Il prévoit des échanges d’étudiants, des actions de coopération scientifique, de recherche commune…

Alfonso López Díaz et Christian Robledo ont signé l'accord en présence de Françoise Grolleau, vice-présidente International de l'UA, de Gerold Beyer, directeur adjoint de l'Esthua en charge des relations internationales et de Philippe Duhamel (à droite au second plan)
Les relations devraient rapidement s’intensifier avec l’UFR Esthua qui vient d’ouvrir dans son master Tourisme une option dédiée au monde latino-américain. « L’objectif serait que, dès 2018, nous parvenions à mettre en place un double diplôme en master, qui permettrait aux étudiants, français ou colombiens, de sortir diplômés des deux universités », indique Philippe Duhamel, responsable de la formation consacrée à l’Amérique latine.

Au-delà du tourisme et de la géographie, Alfonso López Díaz souhaiterait également voir se développer des échanges dans le domaine de la santé, de l’ingénierie avec l'Istia et le Laris, et des sciences de l’éducation. Un souhait partagé par Françoise Grolleau, vice-présidente de l’UA en charge des relations internationales : « Notre volonté est de faire fructifier chaque accord, et qu’il implique un maximum de composantes possibles ».

*
*
*

Le chiffre : 4

La signature de l’accord avec l’UPTC porte à quatre le nombre de partenaires de l’Université d'Angers en Colombie.

Début juillet, un accord bilatéral a été signé avec l’Universidad de Medellin, qui prévoit notamment des échanges avec la Faculté des sciences de l'UA.

Ces conventions s’ajoutent aux deux préexistantes, avec l’Universidad CES, située à Medellin également, et l’Universidad externado de Colombia à Bogotá.

 

Retrouvez l'ensemble des partenariats internationaux de l'UA et les possibilités de mobilité sur le site dédié