fr | en

Séparés par des virgules

Les cadres de Ningbo se forment à l’UA

Durant deux semaines, du 30 juin au 12 juillet 2019, l’UA a accueilli une délégation de l'université chinoise de Ningbo venue se familiariser avec le fonctionnement d’une université française.

Comment crée-t-on une formation ? Comment est organisée l’université ? Quels rapports entretient-elle avec ses composantes ? Quelle est sa politique en matière de recherche ? Comment communique-t-elle ? Ce sont quelques-unes des questions qui ont été abordées, à travers des conférences et ateliers, avec les 19 cadres de l’Université de Ningbo, majoritairement à la tête de facultés. Ils ont également pu mesurer les relations qu’a nouées l’UA avec son territoire, grâce aux interventions d’élus de la Métropole et de la Région, ou de visites, à Terra Botanica ou Saumur.

L’idée de cette formation est née en Chine en décembre 2018, en marge d’un conseil d’administration de l’Institut franco-chinois du tourisme et de la culture. Ouvert à la rentrée de septembre 2018 par l’Université de Ningbo et son partenaire l’Esthua, il permet de former conjointement des étudiants chinois, qui peuvent accéder à un double diplôme franco-chinois (de niveau licence depuis 2010, et master depuis 2015).

« On nous a demandé si nous serions prêts à organiser une formation pour les cadres chinois », explique Françoise Grolleau, vice-présidente International de l’UA. Un défi que l’établissement a tenu à honorer : « Ningbo est l’un de nos partenaires les plus importants. Et c’était aussi une façon de montrer l’attachement que l’on porte à cet institut franco-chinois, l’un des 11 du pays, et son importance ».

École d’été

Pour l’instant, l’institut thématique se concentre sur trois disciplines : le tourisme, mais aussi la géographie et la mode. La venue de la délégation chinoise à Angers a permis d’envisager des pistes d’élargissement des coopérations entre les deux universités. Les stagiaires ont, par exemple, passé une journée à la Faculté des sciences, à la découverte de son fonctionnement. Des contacts ont été pris avec le laboratoire Moltech-Anjou, pour explorer les possibilités d’une collaboration dans le domaine de la chimie.

Les cadres de Ningbo n’étaient pas les seuls représentants de leur université présents à Angers. Du 2 au 12 juillet, une vingtaine d’étudiants de cet établissement ont suivi la summer schools Tourism organisée par l’Esthua, la CCI et l’École supérieure d’agricultures. Une coïncidence relevée par Françoise Grolleau : « Peut-être qu’à terme nous pourrions proposer une école d’été aux enseignants-chercheurs ou cadres d’universités étrangères qui souhaiteraient connaître le fonctionnement d’une université française ».

La délégation a visité le chateau de la Perrière, à Avrillé
La délégation a visité le chateau de la Perrière, à Avrillé

 

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Scroll