Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Honoris Causa 2018 - Université Angers

Aux grands hommes, l'UA reconnaissante

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Trois nouveaux docteurs honoris causa

Elsayed A. Elsayed, Marius. Andruh et Denis Mukwege

Le 23 janvier 2018, l'Université d'Angers a remis le titre et les insignes de Docteur Honoris Causa à trois personnalités internationalement reconnues. Parmi elles : le Dr Denis Mukwege, « l’homme qui répare les femmes » victimes de violences sexuelles dans les conflits armés au Congo.

Créé en 1918, le titre de Docteur Honoris Causa est l’une des plus prestigieuses distinctions décernées par les universités françaises pour honorer « des personnalités de nationalité étrangère en raison de services éminents rendus aux sciences, aux lettres ou aux arts, à la France ou à l’université », a rappelé le président de l’UA, Christian Roblédo, en ouverture de la cérémonie organisée à la Faculté de droit, d’économie et de gestion. Près de 200 personnes sont venues assister à cet événement rare dans l’histoire de l’établissement (il s'agissait de la 5e édition).

À l’issue d’un rigoureux travail de sélection collégiale, le cru 2018 a mis à l’honneur « trois éminentes personnalités avec lesquelles nous avons l’honneur et la chance de travailler », a poursuivi le président. « Des personnalités d’exception » qui portent des valeurs dans lesquelles « nous nous reconnaissons ».

Deux scientifiques de renom ont été distingués. Il s’agit de l’Américain Elsayed A. Elsayed (Université de Rutgers), spécialiste mondialement reconnu en statistiques appliquées à l’ingénierie, et de Marius Andruh (Université de Bucarest), « l’un des chimistes contemporains les plus créatifs et actifs de Roumanie », comme le souligna dans son éloge Naris Avarvari, directeur de recherche au sein du laboratoire Moltech-Anjou. Les deux récipiendaires collaborent régulièrement avec les équipes angevines, et ont contribué au rapprochement entre leur établissement et l’UA.

Médecin et militant des droits humains

Le troisième homme a effectué une partie de sa formation à Angers, à la Faculté de santé et au CHU. C’est dans ces lieux qu’il s’est spécialisé en gynécologie-obstétrique. Quand Denis Mukwege n’est pas dans son hôpital de Panzi, à l’extrême est de la République démocratique du Congo, auprès des femmes victimes de violences sexuelles, il parcourt le monde pour dénoncer l’usage du viol comme arme de guerre, notamment dans les conflits qui touchent son pays.

En l’espace de 18 ans, l’hôpital de Panzi a pris en charge « 51900 survivantes, et 2100 enfants de moins de 5 ans ». Malgré les menaces qui pèsent sur sa vie, le Dr Mukwege refuse de reculer ou de céder à la fatalité. « Face à ces crimes, on ne peut pas baisser les bras », a indiqué celui qui a dédié son titre de Docteur Honoris Causa aux victimes et aux personnels de son hôpital.

 

La cérémonie en images

Un duo du Centre national de danse contemporaine d'Angers a ouvert la cérémonie
L'allocation d'ouverture a été prononcée par le président de l'UA, Christian Roblédo
Fabrice Guérin, directeur de l'Istia, a prononcé l'éloge d'Elsayed A. Elsayed (au centre), avec qui il collabore depuis 2007
E. A. Elsayed est un chercheur mondialement connu dans le domaine des statistiques appliquées à l'ingénierie
Le guitariste Alex Grenier a proposé un intermède musical
Denis Mukwege a reçu le diplôme honorifique de Docteur Honoris Causa de l'UA
La candidature de Denis Mukwege a été soutenue par la professeure de droit international Bérangère Taxil et par le professeur de gynécologie-obstétrique Philippe Descamps (à droite)
Durant 20 minutes, le Dr Mukwege est revenu sur son parcours et son combat contre les violences sexuelles
Son intervention a été chaleureusement saluée par les 200 participants
Narcis Avarvari a retracé la carrière et souligné l'influence de Marius Andruh
Le chimiste Marius Andruh est l'un des plus jeunes membres de l'Académie roumaine
La soirée s'est prolongée par un dîner de gala, avec les partenaires institutionnels de l'UA
*
*
*

Qui sont-ils ?

Elsayed A. Elsayed est un chercheur mondialement reconnu en statistiques appliquées à l’ingénierie. Ses domaines d’intérêt sont la qualité et la sûreté de fonctionnement ainsi que la planification et le contrôle de la production.
Il a poursuivi l'ensemble de sa carrière au sein de l'Université de Rutgers (USA), où il occupe un poste de professeur en Génie industriel.

Lire sa biographie complète

 

Marius Andruh, 63 ans, développe depuis plus de 30 ans une activité exceptionnelle en chimie inorganique, chimie de coordination et matériaux moléculaires, avec une production scientifique de très haute qualité. Professeur à l’Université de Bucarest/Faculté de chimie, il est membre de l’Académie roumaine depuis 2001 et président de sa section Sciences chimiques depuis 2009.

Lire sa biographie complète
 

Denis Mukwege, directeur de l'hôpital de Panzi, en République démocratique du Congo, sillonne le monde pour dénoncer l’utilisation du viol et des violences sexuelles comme arme de guerre.
Son action a été couronnée par de nombreuses distinctions dont le Prix Sakharov en 2014. Le film « L’homme qui répare les femmes ou la colère d’Hippocrate » retrace son combat.

Lire sa biographie complète

Les précédents

1980

  • Renzo de Felice (histoire), Rome, Italie
  • Philipp A. Griffiths (maths), Harvard, USA
  • Mario Matucci (littérature), Pise, Italie
  • John Anthony Parsons (médecine), Londres, GB

1998

  • Shreeram Shankar Abhyankar (maths), Purdue, USA
  • Ian Becher (chimie), Odense, Danemark
  • Gheorge Platon (histoire), Iasi, Roumanie

2007

  • Jean-Marie Fecteau (histoire), Uqam, Montréal, Canada
  • Peter Radermacher (médecine), Ulm, Allemagne
  • Gareth Williams (médecine), Bristol, GB

2015

  • Albert N. Shiryaev (maths), Moscou, Russie
  • Douglas Wallace (médecine), Philadelphie, USA