Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Research summer school, témoignages - Université Angers

Research summer school, témoignages

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

    Ils participent à la research summer school

    Jusqu'au 13 juillet 2012

    Les 41 étudiants participants à la 3e édition de la Research summer school of Angers ont assisté à la conférence inaugurale lundi 2 juillet en présence d'Isabelle Richard, doyen de la Faculté de médecine et John Webb, vice-président relations internationales. Les étudiants arrivent des 5 continents ont exprimé leurs attentes. Témoignages.


    Une opportunité à saisir

    Rebecca et Natalia ont parcouru pas moins de 17 000 kilomètres pour venir à la Research summer school d'Angers. Elles viennent d'Australie et sont ravies de vivre cette expérience internationale. Étudiantes en 4e année de pharmacie, Rebecca et Natalia veulent mieux connaître les autres professions médicales (médecins, dentistes, etc.) en échangeant avec leurs collègues venus du monde entier. « La Research summer school sera un bon point sur notre CV pour nous différencier des 800 autres étudiants en pharmacie de notre université au moment d'entrer sur le marché du travail », souligne également Rebecca.

    Découvrir un matériel de pointe

    Alaa étudie la médecine dentaire à l'Université de Khartoum au Soudan. Le matériel de laboratoire de son université étant plutôt vétuste, elle est impatiente de manipuler sur des équipements à la pointe de l'innovation. Actuellement en 3e année de son cursus (5 ans en tout), elle s'intéresse à tout ce qui a trait à la cavité orale. Mais elle attend tout aussi impatiemment les workshops consacrés à la microbiologie, un domaine de recherche qui la passionne. Unique représentante du continent africain dans cette promotion 2012, elle se réjouit d'échanger avec les autres étudiants.

    Une école courte et dense

    Carmen Lucero est en 4e année de médecine à l'Université de Complutense de Madrid. Elle a choisi la Research summer school d'Angers car elle voulait découvrir différents domaines de recherche dans un cours laps de temps. Avec plus de 50 % du temps consacré aux ateliers en laboratoire, l'école d'été est clairement tournée vers l'expérimentation, un point essentiel pour Carmen Lucero. L'étudiante espagnole impatiente de pratiquer en laboratoire. Elle s'intéresse particulièrement aux workshops de chirurgie et au système cardiovasculaire.

    Propos recueillis par Thérèse Rosset

    *
    *
    *

    Le barbecue d'accueil