Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Double-diplôme en géo - Université Angers

Chargé de développement : entreprises et territoires durables

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Géographie : un nouveau double-diplôme avec la Roumanie

John Webb et Corneliu Iaţu

L'Université d'Angers et l’Universitatea Alexandru Ioan Cuza, située à Iaşi en Roumanie, ont entériné la création d'un nouveau double-diplôme. Les étudiants géographes du master « Chargé de développement : entreprises et territoires durables » vont pouvoir, en parallèle de leur formation angevine, décrocher un diplôme roumain dans l'université partenaire. Et inversement. Les échanges viennent de débuter.

« Pour la première fois, nous avons envoyé deux étudiantes roumaines de notre filière francophone, pour suivre une année, ici à Angers, grâce à l'accord de double-diplôme », explique le professeur Corneliu Iaţu. Parfaitement francophone, le doyen de la Faculté de géographie et de géologie de l’Universitatea Alexandru Ioan Cuza, l'une des cinq universités de la ville de Iaşi, était à Angers, les 15 et 16 septembre 2014. L'occasion de rencontrer Emmanuel Bioteau l'enseignant-chercheur en géographie qui co-dirige, avec l'économiste Isabelle Leroux-Rigamonti, le master professionnel et recherche « Chargé de développement : entreprises et territoires durables ». Cette formation bi-disciplinaire repose sur des enseignements en développement local, en développement culturel et en aménagement du territoire.

Filière francophone

Spécialisées en géographie, les deux étudiantes roumaines sont venues suivre une année de M2 (six mois d'enseignements complétés par un stage de quatre mois). « Elles vont obtenir un diplôme français et un diplôme roumain. Sur le marché roumain, c'est très important : leurs chances de trouver un emploi vont augmenter », poursuit celui qui a ressuscité la filière francophone dans son établissement (1 300 étudiants). Ils sont désormais « 20 à 25 par année », à suivre leur cursus en français. « La filière francophone est importante d'un point de vue économique – on a des anciens étudiants qui travaillent aujourd'hui chez Dacia, le constructeur du groupe automobile Renault. Mais cette filière contribue aussi à entretenir les liens d'amitié entre les deux pays ».

L'accord fonctionne dans les deux sens. Dès la rentrée 2015, des étudiants angevins pourront effectuer leur deuxième année de master à Iaşi, et obtenir, en plus du M2 français, un diplôme roumain en « Tourisme et développement régional ».

Un partenaire important

Les échanges avec la Faculté de géographie de l’Universitatea Alexandru Ioan Cuza ne s'arrêtent pas là. Les chercheurs des deux établissements réfléchissent actuellement à des projets de coopération, autour de thématiques communes. « Le tourisme ou l'économie solidaire, par exemple, avance Corneliu Iaţu. Tout ceci est encore en gestation ».

« Iaşi est l'un de nos tous premiers partenaires roumains », souligne John Webb, vice-président de l'UA, en charge de l'International. Dans le cadre d'Erasmus, six des huit composantes de l'UA (sauf médecine et pharmacie) ont des accords avec trois établissements de la ville roumaine : l'université Alexandru Ioan Cuza, mais également l'université d'agronomie et l'université technique. Cette dernière, par exemple, entretient depuis une vingtaine d'années des liens forts avec l'Istia, l'école d'ingénieurs.

Commentaire de Jacques l'étudiant posté le 24 septembre 2014 à 10:15

Deux universités sérieuses. Quelques idées et projets intéressants. L'Ouest et l'Est de l'Europe se retrouve âpres 50 ans de fracture. Bonne chance!

Commentaire de Matt69 posté le 8 octobre 2014 à 10:25

Un diplôme roumain en « Tourisme et développement régional ». pour déboucher sur quoi concrètement ?

Commentaire de Emmanuel Bioteau posté le 8 octobre 2014 à 18:07

Les débouchés sont, à partir du diplôme français : chargé de mission ou chef de projet développement territorial en collectivités, en entreprise ou en bureau d’études. Les débouchés concernent principalement des emplois dans les chambres consulaires, dans les communautés d’agglomérations et de communes, dans les mairies, dans les banques, ainsi que dans le conseil aux collectivités, avec ces derniers temps de nouvelles opportunités d’emploi liées au développement durable ou dans l'économie sociale et solidaire et ses liens aux territoires. Le Master de Iasi est complémentaire, et permet l'accès au double diplôme, pour son volet "développement régional", sachant que les étudiants s'inscrivent chez notre partenaire sur l'un des deux parcours : tourisme (non ouvert au double diplôme, spécialité portée à Angers par d'autres masters) ou chargé de développement régional avec lequel nous nous retrouvons bien. Deux étudiantes de Iasi son actuellement accueillies à Angers, ainsi qu'un étudiant de Timisoara, au titre d'un autre accord de double diplôme. Bien à vous.

*
*
*

Déjà un double-diplôme avec la Roumanie

Depuis juillet 2012, les étudiants géographes du master « Chargé de développement : entreprises et territoires durables » ont déjà la possibilité d'obtenir un double-diplôme, grâce à l'accord signé avec une autre université roumaine : l'Université de l'Ouest de Timisoara.