Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Des liens avec Lubumbashi - Université Angers

À l'Université de Lubumbashi, partenaire de l'UA

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Un colloque en l'honneur de Julien Kilanga

Portrait de Julien Kilanga Musinde

Écrivain et professeur à l'Université d'Angers, Julien Kilanga Musinde, directeur du Centre de langue française pour étrangers (Celfe), a été au cœur d'un colloque organisé à l'Université de Lubumbashi (RDC), dont il fut recteur. Jean-Paul Saint-André, président de l'UA, et John Webb, en charge de l'International, ont fait le déplacement.

Il y a ceux qui connaissent Julien Kilanga, enseignant-chercheur en sciences du langage et FLE. D'autres côtoient celui qui dirige le Celfe, l'un des services de l'UA qui permet chaque année à un millier d'étudiants de suivre des cours de français ou d'obtenir une validation de leur niveau dans cette langue. Certains savent qu'avant d'entrer à l'UA, il a été pendant 6 ans, de 2004 à 2010, un grand fonctionnaire international, promoteur de la francophonie à travers le monde. D'autres ont lu ses recueils de poèmes (de Vagissements à Au creux de mon être), ses romans (Retour de manivelle ou Jardin secret), ses essais... Ceux qui ont parcouru son œuvre savent généralement qu'après y avoir étudié, Julien Kilanga Musinde, aujourd'hui âgé de 64 ans, a dirigé l'université publique de Lubumbashi, l'une des plus grandes villes de la République démocratique du Congo. C'était de 1990 à 1997, à l'aube d'une forme de pluralisme politique dans ce pays qu'on appelait alors « Zaïre ».

Durant deux jours, les 27 et 28 novembre 2014, ce riche parcours a été au centre d'un colloque intitulé « Julien Kilanga Musinde, une vie dédiée à l'université et à l'Humanité », organisé par le Centre d'études transdisciplinaires stratégiques et l'Université de Lubumbashi. Une vingtaine de communications se sont succédé, en présence de l'intéressé.

Renforcer les liens avec Lubumbashi

Jean-Paul Saint-André, président de l'UA, et John Webb, vice-président en charge de l'International, se sont associés à l'hommage rendu au formateur et homme de lettres. Ils ont profité de leur présence pour réaffirmer les liens naissants avec l'Université de Lubumbashi (Unilu), forte de quelque 30 000 étudiants répartis dans onze facultés et une poignée d'écoles supérieures.

De gauche à droite : Julien Kilanga, John Webb, Jean-Paul Saint-André (Université d'Angers) et Benaouada Lebdai (Université du Maine)
Le 13 mai 2013, suite à l'arrivée de Julien Kilanga à l'UA, les deux établissements ont signifié leur volonté de travailler ensemble, en concluant un accord cadre. Il s'agit de la première, et unique, coopération officielle entre l'UA et une université congolaise. Reste à matérialiser cette coopération.

En marge du colloque, des rencontres ont eu lieu avec le recteur de l'Unilu, Chabu Mumba, et des doyens de plusieurs facultés. « Nous envisageons des actions de formation de formateurs, et à terme des échanges au niveau des étudiants et enseignants, principalement dans les domaines du tourisme, des lettres et des langues, de la médecine et, éventuellement, en économie et gestion », précise John Webb, qui rappelle que l'UA s'est engagée à renforcer la francophonie et la présence de la langue française dans le monde.