Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Accueil des étudiants étrangers - Université Angers

Accueil des étudiants étrangers

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Un atterrissage en douceur pour les étudiants étrangers

Une tutrice internationale réceptionne des étudiants à la gare d'Angers

Pour cette rentrée, l'Université d'Angers accueille, pour un semestre ou une année, 280 étudiants étrangers dans le cadre de programmes d'échanges internationaux (Erasmus+, Isep, accords bilatéraux...). Des étudiants pris par la main dès leur arrivée.

« Bienvenue ! » À peine descendues du TGV, deux Italiennes et une Ukrainienne sont prises en charge par Gwendoline et Zoé, deux des sept tuteurs internationaux recrutés par l'UA pour accompagner les étudiants étrangers dans leurs démarches d'installation. Les deux jeunes femmes sont dans le hall de la gare d'Angers depuis le matin et ne le quitteront qu'à l'approche de la nuit. Toutes deux sont parfaitement à l'aise avec la langue de Shakespeare et ont elles-mêmes effectué une partie de leur cursus à l'étranger. Le stress du débarquement dans un pays lointain, elles connaissent.

Les deux Italiennes et l'Ukrainienne n'en sauront rien. « Un taxi vous attend », rassurent Zoé. Direction : les cités universitaires de Belle-Beille et Lakanal, où d'autres binômes de tuteurs les attendent pour leur donner les clés de ce qui sera leur hébergement pour les mois à venir.

Visites, conférences

La scène s'est répétée des dizaines de fois lundi 31 août. Américains, Marocains, Chinois, Allemands... Tous ont été guidés dans les premiers jours de cette aventure, qui durera un semestre ou un an. Pour faciliter leur intégration, la Direction de l'International multiplie les initiatives. Après l'accueil en gare, des visites des campus leur ont été proposées, ainsi que des conférences sur le fonctionnement d'une université française, sur la vie quotidienne en France, sur l'assurance maladie..

Autre temps fort de cette semaine d'accueil : des tests pour leur permettre d'évaluer leur niveau dans notre langue, et si besoin, s'inscrire aux cours de français proposés par le Celfe. Car, comme l'a expérimenté Xu Yazhu, Chinoise de 24 ans qui étudiait jusqu’ici les lettres à Qingdao : « Quand vous parlez français, ce n'est pas comme dans les livres ».

La Direction de l'International est également mobilisée aux côtés des étudiants ambassadeurs sur le guichet Infocampus, pour répondre aux étudiants étrangers sur leurs questions relevant de leur installation (transport, santé...) et des formalités administratives (prise de rendez-vous avec l'Office français de l'immigration et de l'intégration).

« Une expérience inoubliable »

John Webb, vice-président en charge de l'International à l'UA, a souhaité la bienvenue aux étudiants

Mardi 1er septembre, une réception officielle a été organisée sur le campus Belle-Beille, dans la cafétéria de la Faculté des lettres, langues et sciences humaines, à l'attention de tous ces jeunes qui ont fait le choix de venir à l'Université d'Angers. « On va être digne de votre confiance, leur a promis John Webb, vice-président de l'UA en charge de l'International. Et, je pense que pour vous ce séjour sera une expérience inoubliable ».

Un message parfaitement reçu par un autre John, étudiant en géographie originaire de l'université de Sawnsea, aux Pays de Galles, qui a bien l'intention de profiter pleinement de son année en Anjou. « Je veux rencontrer beaucoup d'étudiants internationaux, améliorer mon français, mes connaissances en géographie, visiter une grande partie du pays, boire beaucoup de vin, manger du fromage... et voir un match de football de l'équipe d'Angers ». Tout un programme.

De Chine, d'Allemagne...

Selon les derniers chiffres de la Direction de l'International, 329 étudiants étrangers sont d'ores et déjà attendus sur l'année universitaire 2015-2016, dans le cadre d'accords d'échanges : 174 à l'année, 106 pour le premier semestre, et, 49 pour l'instant pour le second semestre (un chiffre qui devrait rapidement évoluer à la hausse, le recrutement n'étant pas clos).

Une trentaine de pays seront représentés, les contingents les plus importants provenant, par ordre décroissant, de Chine, d'Allemagne, du Maroc, d'Italie, d'Espagne, de Grèce...