Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Formations

Ethienne Plard - Université Angers

Ethienne Plard

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Futur traducteur, 24 ans

Ethienne Plard a travaillé pendant 3 mois à la traduction en espagnol du site web de l’université. Il revient sur son parcours universitaire et explique ses perspectives d’emploi.


Son futur métier en quelques mots
: « lire, comprendre, interpréter, traduire »

« Mes bonnes notes en langue espagnole lors de ma licence LLCE m’ont encouragé à me spécialiser dans cette voie. Mon séjour d’un an en Équateur en classe de première ainsi que mon année Erasmus à Valladolid (nord-ouest de Madrid) ont confirmé mon goût pour cette langue. J’ai ensuite opté pour un master Lettres et langues, spécialité métiers de la traduction, parcours espagnol. J’aime parler espagnol mais la traduction orale est plus difficile. Je préfère de loin la traduction littéraire car j’ai le temps de peaufiner mon travail, de revenir dessus et de la parfaire. Passer d’une langue à l’autre est un jeu pour moi, j’aime résoudre des petits « casse-tête » où je dois m’efforcer de trouver la meilleure façon de rendre le texte en français. Les traductions de livre sont passionnantes car au-delà de l’aspect linguistique technique, j’entre dans l’univers de l’auteur et j’apprends beaucoup.

Mon objectif professionnel est de travailler comme traducteur littéraire avec les maisons d’édition mais étant donné qu’il faut du temps avant de percer dans ce métier, j’envisage de commencer par de la traduction technique (guides touristiques, modes d’emploi, supports institutionnels, administratifs, etc.). Après avoir rendu et soutenu mon mémoire de master 2, j’envisage de partir un an dans un pays anglophone pour y travailler ou suivre une formation dans le but d’améliorer ma pratique de la langue. Comme mon master m’a aussi préparé à traduire à partir de l’anglais, je pourrais éventuellement travailler à terme dans cette langue, même si je privilégie une carrière hispanophone.

Ma mission de 3 mois en tant que stagiaire au sein du service communication de l’Université d’Angers consistait à traduire le contenu du site web de l’université du français vers l’espagnol. J’ai bien entendu travaillé sur des pages « institutionnelles » et d’informations administratives, mais c’est la traduction des divers articles, portraits de chercheurs, témoignages d’anciens étudiants qui m’a le plus intéressé. Mon maître de stage Antoine Frailé m’aidait lorsque j’étais bloqué ou qu’une phrase me semblait ambigüe. Une fois tous les contenus traduits, je les ai mis en ligne et de ce fait, j’ai appris à manipuler l’outil CMS (système de gestion de contenu). Cette deuxième mission, malgré son caractère fastidieux, m’a procuré la satisfaction de voir l’aboutissement de mon travail de traduction. »

 

Thérèse Rosset

*
*
*