Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Statut étudiant-entrepreneur - Université Angers

Statut étudiant-entrepreneur

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Concilier études et projet entrepreneurial

Comme partout en France, le Statut national d'étudiant-entrepreneur a été mis en place à la rentrée de septembre 2014 à l'Université d'Angers. Il vient compléter le panel d'enseignements et d'actions proposés par l'UA et ses partenaires, pour accompagner l'émergence de projets entrepreneuriaux chez les étudiants.

Trois conditions sont à remplir pour postuler au Statut national d'étudiant-entrepreneur :

  • être détenteur d'un baccalauréat ou équivalent,
  • être porteur d'un projet entrepreneurial, qu'il s'agisse d'une création ou d'une reprise d'activité, innovante ou non,

À l'issue de la sélection, le statut est octroyé par le Pépite Créer, avec l'aval du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Un parcours de formation et d'accompagnement spécifique est alors proposé à l'étudiant pour favoriser l'émergence de son projet, en fonction de son degré de maturité et de son ampleur.

Cinq principaux avantages
  • 1) La possibilité de substituer, partiellement ou totalement, le projet à un stage ou mémoire de fin d'études.
  • 2) L'accès à un espace de travail partagé (coworking), qui outre l'hébergement physique, offre la possibilité de suivre des ateliers, de bénéficier de conseils d'experts, et de renforcer son réseau. Ne disposant pas d'un tel espace, l’UA s'est rapprochée d'un acteur local, Weforge, situé en plein centre ville d'Angers.
  • 3) Le statut prévoit aussi que l'étudiant-entrepreneur bénéficie d'un accompagnement personnalisé, assuré par un binôme enseignant/entrepreneur. Ce tutorat sera renforcé si l'étudiant suit la formation du nouveau diplôme d'étudiant-entrepreneur.
  • 4) Le statut donne de droit accès au Diplôme inter-universitaire (DIU). Ceux qui ont achevé leurs études devront obligatoirement s'y inscrire pour retrouver un statut « étudiant », et par exemple, continuer à bénéficier de la couverture sociale ou des bourses. Pour ceux qui suivent une autre formation en parallèle, l'inscription au DIU ouvrira la voie à un aménagement des études (rythme, assiduité...). Pour tous, le programme sera construit sur-mesure, « en fonction des besoins de l'étudiant, de son parcours et de son projet », indique Cécile Jarry-Lethu, maître de conférences en gestion, chargée de mission Entrepreneuriat pour l'UA.
  • 5) L'accès à des aides au financement dont le Prix Pépite-Tremplin pour l'entrepreneuriat étudiant. Il est ouvert à tous les étudiants et diplômés depuis moins de trois ans, âgés de 18 à 28 ans. Les projets jugés les plus prometteurs bénéficient d'un soutien financier : jusqu'à 50 prix de 5000 à 20000 euros sont attribués chaque année.

Plus d'infos sur le site du Pépite Créer
ou auprès de la chargée de mission Entrepreneuriat de l'UA, Cécile Jarry-Lethu (cecile.jarry-lethu @ univ-angers.fr)

*
*
*

Le statut en un clin d'oeil


Un pôle pour l'entrepreneuriat

Vingt-neuf Pôles étudiants pour l'innovation, le transfert et l'entrepreneuriat (Pépite) ont été labellisés au niveau national.

En Pays-de-la-Loire, le Pépite s'appuie sur le Centre de ressources pour étudiants entrepreneurs et repreneurs (Créer). Il est porté à l’échelle régionale par la Communauté d'universités et d’établissements L'Université Bretagne Loire.

Le Pépite a un rôle de coordination et de diffusion des initiatives en faveur de l'entrepreneuriat étudiant. Il diffuse des ressources pédagogiques auprès des établissements de la région. C'est lui qui attribue le Statut d'étudiant-entrepreneur et accompagne les porteurs de projets, avec le soutien des partenaires locaux. Enfin, le Pépite est chargé de la présélection des projets pour le concours national Prix Pépite-Tremplin pour l'entrepreneuriat étudiant.