Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Entrepreneuriales 2016 - Université Angers

Entrepreneuriales 2016

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Le prix dans l'assiette

Photo des 4 étudiantes du projet jeux et fourchettes

La soirée de clôture des Entrepreneuriales s'est déroulée le 24 mars au Théâtre le Quai à Angers. Depuis 10 ans, ce programme offre la possibilité aux étudiants d'apprendre à créer leur entreprise. Parmi les projets récompensés, celui de quatre angevines qui proposent d'allier jeux et gastronomie.

« Jeux et Fourchettes » : un restaurant où le client déguste des produits de saison tout en jouant au cluédo ou à tout autre jeu de société avec son voisin de table. C'est grâce à cette idée originale que Marie-Angélique Godinho, Marion Gourvennec, Jolien Vandecasteele et Ségolène Raimbault ont remporté le prix de la Gouvernance au féminin, un des cinq prix décernés lors de la finale des phases régionales du concours. Respectivement à l'Université d'Angers, l'UCO et l'ESA, les jeunes femmes ont travaillé ensemble sur ce concept gourmand.

Marie-Angélique Godinho, étudiante en 3e année de licence de Sciences économiques et de gestion, a été la première de son groupe à s'inscrire au concours : « L'année dernière, j'avais participé à une unité d'enseignement libre et j'avais déjà dans l'idée d'ouvrir un restaurant. Je me suis dit qu'un challenge comme les Entrepreneuriales était une bonne occasion de le faire ».

« Un restaurant, c'est le projet d'une vie »

Business model, canaux de ventes, budget prévisionnel, la création d’entreprise n'a plus de secrets pour ces étudiantes qui se sont investies dans « Jeux et Fourchettes » comme si elles ouvraient leur établissement. Durant les 5 mois de l'expérience (de novembre à mars), les participants aux Entrepreneuriales étaient guidés pas à pas par des ateliers spécifiques à la création d'entreprise, par un parrain du Réseau Entreprendre Maine-et-Loire et par un professionnel (leur coach). Chaque équipe avait jusqu'au 17 mars pour rendre un dossier présentant son projet, plus une vidéo de 30 secondes environ.

Les Angevines n'ont pas ménagé leurs efforts : « Nous avons rendus un dossier de 64 pages et avons passé 20 heures avec l'expert comptable contre 9 heures pour certains camarades », note Marie-Angélique. Venait ensuite le passage devant un jury le 24 mars.

La différence par la gourmandise

Photo de l'équipe recevant son prix
Lors de leur passage à l'oral (15 minutes de présentation et autant d'échange), les jeunes femmes n'ont pas relâché la cadence. Elles ont surpris le jury en arrivant toutes habillées en tenues de travail : « Jolien et moi étions en tenue de PDG, Ségolène en responsable de salle et Marion en cuisinière. Le jury a apprécié que nos rôles soient tous bien définis».

Les jurés (ancien chef d'entreprise, spécialiste de la création d'entreprise et professeur de commerce marketing) ont également eu la chance de déguster « des lentilles corail accompagnées de potimarron et du riz au lait au chocolat épicé ».

L'équipe s'est démarquée de ses concurrents en proposant au jury de jouer et de manger pendant l'oral.  « Au lieu de présenter notre projet sous forme d'un diaporama classique, nous avions fabriqué un plateau de jeu avec un dé et la case casserole, par exemple, correspondait à la slide concept de notre Powerpoint ». Très impliquées, les étudiantes avaient même monté une vidéo présentant leur restaurant. « Lors de l'échange que nous avons eu, le jury nous a dit qu'il ne savait pas à quoi s'attendre à l'oral, au vu de notre dossier déjà très complet, mais nous en avons encore dit plus », souligne fièrement Marie-Angélique.

Non sélectionnées pour le grand trophée, les restauratrices en herbe n'auront pas la chance de défendre leur réalisation lors de la finale nationale des Entrepreneuriales, à Paris au mois de mai, mais Marie Angélique conserve l'idée d'ouvrir un restaurant semblable à « Jeux et Fourchettes » dans les années à venir.

 

 

L'équipe

  • Ségolène Raimbault, étudiante en master 1 double cursus Marketing -œnologie et Marketing commercial, à l'ESA.
  • Jolien Vandecasteele, étudiante en 6e année de  Business international, à l'UCO.