Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Navigation principale
Recherche
Fil d'ariane

Rechercher

Parcours Archives - Université Angers

Parcours Archives

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail

    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Présentation

Taux de réussite :
En M2, 95 %.
Présentation

La spécialité « Histoire et métiers des archives et des bibliothèques » parcours archives intervient en deuxième année de master. L’admission en M2 étant sélective, elle peut être préparée dès la licence en suivant les Unités d'enseignement pré-professionnel orientés vers les métiers des archives.

Créée en 1993 par le département d’histoire avec l’ouverture d’une licence spécialisée, l’offre de formation aux métiers des archives et des bibliothèques de l’université d’Angers est forte d’une expérience de près de vingt  ans. Elle constitue l’une des offres universitaires les plus anciennes et les mieux reconnues dans le domaine. Son contenu, sans cesse renouvelé et mis à jour, est élaboré par une équipe de professionnels en collaboration étroite avec les enseignants du département d’histoire. Elle est pilotée par deux conservateurs du patrimoine, ayant une expérience professionnelle diversifiée. Ils dispensent une partie des cours et se consacrent entièrement à l’animation et au suivi pédagogiques des différents parcours. La formation bénéficie de l'apport de nombreux professionnels et de collaborations étroites avec des partenaires privilégiés : EDF-Archives ou les archives départementales de Maine-et-Loire notamment.

Ouverture internationale :

Il est possible d’effectuer un semestre à l’étranger dans le cadre d’un échange universitaire de types Erasmus (Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni) ou Crepuq (Québec) en M1. Les stages de M2 peuvent également avoir lieu à l’étranger ; des étudiants ont ainsi effectué leur stage en Belgique, aux Pays-Bas, en Suisse, en Italie, au Mexique, au Canada, en Ethiopie, en Indonésie ou en Chine.

Objectifs

Master 1

  • Constituer, trier, classer et organiser des ensembles documentaires, collections et  fonds d’archives sur tous supports
  • S’initier à la recherche
  • Définir des priorités d’actions
  • Gérer un projet
  • Connaître les outils informatiques et les mettre en pratique

 

Master 2

  • Maîtriser les connaissances sur l’environnement professionnel, administratif et réglementaire et les connaissances scientifiques et techniques relatives aux archives
  • Participer à la conception et au pilotage des orientations d’une fonction archives
  • Assurer le management des ressources humaines, animer une équipe
  • Proposer des priorités d’action, assurer la veille scientifique
  • Gérer des contrats de sous-traitance ou d’externalisation
  • Développer les actions en direction des différents publics
  • Constituer, trier, classer et organiser des ensembles documentaires, collections et fonds d’archives sur tous supports
  • Participer à l’élaboration et utiliser les outils informatiques, les technologies de l’information et les logiciels employés dans les archives ou dans leur environnement administratif
  • S’initier à l’archivage à long terme des ressources électroniques
  • Maîtriser la gestion de projet et ses outils
Passerelles et ré-orientation

A l’issue du M1, une réorientation vers une autre spécialité d’histoire (recherche, métiers du patrimoine) est possible.

Admission

Conditions d'accès

Pour le master 1 :

 

Si vous êtes en attente de résultat de votre formation antérieure, ne retardez pas le dépôt de votre dossier de pré-inscription, le nombre de places dans chaque option étant limité.  L’inscription ne sera définitive qu’une fois toutes les formalités administratives requises effectuées.

 

Pour le master 2 :

En master 2, l’effectif est limité.

La sélection a lieu en deux étapes : une phase sur dossier en juin ; des entretiens en  juillet. Les étudiants postulant en master 2 doivent impérativement avoir obtenu leur maîtrise ou master 1 avant la date de l’entretien et présenter une attestation au plus tard le jour de l’entretien (en juillet).

Pré-requis necessaires

Master 1 :

Il est nécessaire d'être titulaire d'une licence en histoire ou d'un diplôme jugé équivalent. Les titulaires d'une autre licence doivent également présenter un dossier de validation d'études devant la commission compétente.

Il faut avoir envie de devenir archiviste.

Il est conseillé d'avoir suivi les Unités d'enseignement professionnel dans les métiers des archives proposés en licence à l'université d'Angers et/ou d'avoir effectué un premier stage même court.

Master 2 :

Les candidats doivent :

  • être titulaires d’un master 1 ou d’une maîtrise (de préférence en histoire ou sciences humaines), d'un diplôme étranger jugé équivalent ou avoir une expérience professionnelle permettant d'envisager une validation des acquis professionnels
  • avoir effectué au moins un stage dans un service d’archives
  • être fortement motivés et avoir envie de devenir archiviste, records manager, gestionnaire d'information ou médiateur dans le domaine des archives

L’étude de la paléographie et du latin n’est pas obligatoire.

Programme

Nombre de crédits ECTS :
60
Organisation de la formation

En master 1

L'année de master 1 combine une formation théorique et pratique dans le domaine des archives et de l'archivistique. Au premier semestre, les cours sont regroupés en début d'année, afin de permettre la réalisation d'un stage d'un mois avant les vacances de Noël. Le stage est clairement orienté vers la maîtrise des actions de classement et de description des fonds d'archives et l'élaboration d'un instrument de recherche (répertoire, bordereau de versement etc.). Le second semestre permet une initiation à la recherche  - théorique ou plus appliquée – dans le domaine des archives et de la gestion de l'information.

Les cours :

  • Semestre 1

                          

Exemples de fonds traités et de stages : récolement des archives de l’association pour la promotion et l’intégration dans la région d’Angers (stage dans l’association) ; répertoire du fonds des tanneries Lepage de Segré (stage aux archives départementales de Maine-et-Loire) ; répertoire des fonds de la JEC et de la JECF (Centre national des archives de l’Église de France) ; répertoire du fonds de la centrale thermique de Yainville (archives d’EDF-GDF) ; répertoire du fonds des Ursulines de Blois (archives du généralat des Ursulines à Rome) ; répertoire du fonds René Lévesque (Archives et bibliothèque nationales du Québec) ; répertoire des archives de la fédération départementale du parti socialiste de Maine-et-Loire  etc.

 

  • Semestre 2

En master 2

Les cours

Le volume horaire est de 374 heures dont 212 heures d’archivistique.

Les étudiants suivent tous le tronc commun et choisissent, lors de leur candidature, une option : gestion des services, records management ou valorisation du patrimoine.

Outre l’archivistique, ils suivent :

  • un enseignement théorique : histoire des institutions, droit
  • un enseignement pratique : communication, management
  • un enseignement appliqué au domaine des archives : paléographie, information électronique, écrits professionnels, anglais, projets, journée d'étude

L’enseignement en archivistique se compose de cours théoriques et d’interventions de professionnels. Des déplacements avec étude de cas dans des services publics et privés viennent le compléter.

Les cours se terminent au début du mois de mars pour permettre aux étudiants de partir en stage.

Une mise à niveau est assurée pour les étudiants qui n'auraient pas suivi le parcours de master 1 (environ 50 heures supplémentaires à suivre obligatoirement).

  • Semestre 3

 

  • Semestre 4

 

 

Le stage

Le stage dure trois mois dans des services publics ou des organismes privés. Il doit impérativement répondre à trois objectifs :

  • découverte complète, analytique et critique d’un univers professionnel
  • traitement d’un fonds d’archives et réalisation d’un instrument de recherche
  • conduite d’un projet de valorisation, d’organisation, de records management ou de gestion de corpus numériques : réalisation d’un tableau de gestion, d’une exposition, utilisation des technologies de l'information etc.

Le stage débouche sur un important mémoire qui se veut un exercice critique sur les missions effectuées. La soutenance se déroule en septembre devant un jury composé d’universitaires et de professionnels.

 

Exemples de lieux de stages : services d’archives municipales, intercommunales, départementales ou régionales ; centres des Archives nationales ; missions des Archives nationales près les ministères ; archives d’entreprises (Crédit agricole, Total, Snecma moteurs, Safran, Galeries Lafayette) ; archives d’associations (association AIDES de lutte contre le SIDA) ; archives religieuses (archives diocésaines, archives de l’Église réformée de France) ; archives hospitalières (Assistance publique de Paris, hôpitaux de Bourges, Poitiers, Tours) ; organisations internationales (Bureau international du travail, agence spatiale européenne) ; chambres de commerce et d’industrie ; ambassades et représentations françaises à l’étranger (Ottawa, Rome, Turin, Jakarta) etc.

 

Les projets

L’année est rythmée par des projets menés en petits groupes par les étudiants. Leur organisation, très souple, évolue tous les ans.

  • Organisation d’une journée d’études

Les étudiants prennent en charge l’organisation d’une journée d’études sur une question professionnelle d’actualité : la recherche en archivistique (2001) ; le témoignage oral (2002) ; la déontologie de l’accès aux archives (2003) ; la formation aux métiers des archives (2004) ; les publics des archives (2007) ; la fonction archives et les organisations (2008) ; la numérisation, rupture ou renouvellement des pratiques du patrimoine (2009) ; normes et archives (2010) ; le don, une approche renouvelée des archives privées (2011) ; archives, matérialité en question (2012) ; les expositions d'archives et leurs publics (2013) ; les portails documentaires : un atout pour les archives ? (2014) etc.

  • Projet Information numérique

Réalisation d’un exposé sur un sujet lié aux technologies numériques, présentation orale avec un support PowerPoint et création d’un produit en ligne avec la chaîne éditoriale Opale.

  • Projet organisationnel (suivant option)

Audit et/ou élaboration d’un cahier des charges pour améliorer la gestion d’archives courantes et intermédiaires. Projet de structuration, projets transversaux.

  • Projet éducatif et culturel (suivant option)

Participation à la réalisation de projets éducatifs ou culturels (ateliers pour scolaires, exposition, lecture d’archives, collecte orale).

 

Et après

Poursuite d'études

A l’issue du M2, une poursuite en doctorat est possible sur projet.

Insertion professionnelle

Le parcours archives forme de futurs archivistes et records manager à destination des secteurs publics et privés. : postes de responsabilité ou d’encadrement intermédiaire de services d’archives dans les secteurs public et privé (recrutement sur CV en CDD et CDI ; recrutement sur concours).

La forte implication des professionnels du secteur, les mises en situation par le biais de déplacement au sein de services, l’organisation de stages, l’existence d’une association des anciens élèves de la filière « archives » disposant d’un efficace bureau emploi (AEDAA, association des étudiants et diplômés en archivistique d’Angers, http://aedaa.fr/) sont autant d’atouts pour faciliter l’entrée dans la vie active.

Les enquêtes menées en 2009 ont montré que :

  • Enquête à 6 mois (promotion 2008-2009) : tous les répondants en emploi dans le secteur.
  • Enquête à 30 mois (promotion 2005-2006) : tous les répondants en emploi dans le secteur. 90 % ont trouvé le premier emploi dans un délai inférieur à un mois. Aucun n’a mis plus de deux mois à rechercher un emploi. Au bout de 30 mois, 94 % occupent un poste de niveau catégorie A ou B de la fonction publique.

Contact

Responsables de la formation

Grailles Benedicte
benedicte.grailles @ univ-angers.fr

Contacts

Master histoire .
Tél. : 02.41.22.64.14
irene.dechaux @ univ-angers.fr

En savoir +

Dossiers d'admission 2016/2017

Métiers des archives :

Master 1 (à télécharger jusqu'au 10 juin 2016)
Master 2 (à télécharger jusqu'au 13 juin 2016)