Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Navigation principale
Recherche
Fil d'ariane

Rechercher

Master Stratégie et Ingénierie Economique Spé. R/pro Direction de projet dans les nouvelles filières culturelles - Université Angers

Master Stratégie et Ingénierie Economique Spé. R/pro Direction de projet dans les nouvelles filières culturelles

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail

    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Domaine : Droit, Economie, Gestion
Discipline : Sciences économiques
Code FAP :
Mention : Stratégies et Ingénierie Economiques
Spécialité : Direction de projet dans les nouvelles filières culturelles option musique et images

Présentation

Nature de la formation :
Diplôme national
Durée :
2
Type de diplôme :

Master LMD

Présentation

ATTENTION RENTREE 2014

Cette formation est suspendue pour l'année universitaire 2014/2015.

Un parcours spécifique "Développement des activités culturelles" a été créé dans le cadre du master "Chargé de développement entreprises et territoires durables - Entreprises - Territoires - Culture" (M1 SIE option CDET et M2 CDET).

Le dossier de candidature sur la page web de cette formation :

http://www.univ-angers.fr/fr/formation/offre-de-formation/MLMD/0002/mase-851.html

Contenu du parcours similaire au descriptif ci-dessous :

L'objectif du master est de former des directeurs de projets disposant d'une compréhension fine des évolutions au sein des industries de la culture et par conséquent capables d'analyser et de mettre en œuvre des stratégies économiques adaptées aux mutations permanentes des filières culturelles (développement de la vente en ligne, éclatement des canaux de distribution, modification des canaux de distribution, modification du rôle du consommateur qui devient prescripteur, etc.)

 

L’objectif de la Mention «Stratégie économique» est d’offrir aux étudiants une formation à la fois économique et pluridisciplinaire leur permettant d’accéder aux fonctions de cadre, d’analyste et de praticien dans le secteur privé ou public en relation avec les quatre spécialités proposées. Une formation économique commune, privilégiant les fondamentaux, sous forme d’enseignements obligatoires est privilégiée en M1.

Le Master 1 est organisé autour d’un tronc commun et de cinq parcours de pré-spécialisation :

- parcours Intelligence économique et stratégies compétitives

- parcours Chargé de développement entreprises et territoires

- parcours Direction de projet dans les nouvelles filières culturelles, option images et musique

- parcours Finance

Année centrale dans le parcours type d’un étudiant ayant choisi de suivre la mention stratégie économique, l’année M1 a été conçue pour permettre une orientation progressive des étudiants et une ouverture vers les quatre spécialités proposées dans le Master 2

- Intelligence économique et stratégies compétitives (IESC),

- Chargé de développement entreprises et territoires durables (CDET),

Objectifs
  • Responsable de projet média dans les industries culturelles
  • Agrégateur (responsable des ventes de catalogues d'œuvres en ligne)
  • Chargé de mission auprès des fondations d'entreprise pour la culture (ex : Fondation Gan pour le Cinéma)
  • Responsable de salles de diffusion cinématographique
  • Responsable de projet média dans les collectivités publiques
  • Développeur de sources de rémunération dérivée auprès des producteurs
  • Négociateur de droit sur de nouvelles exploitations
  • Expert développement stratégie de captation des biens culturels
  • Responsable marketing et TIC

Admission

Conditions d'accès
Master 1

Admission de plein droit aux titulaires de la L3 Economie et Gestion, AES, MASS....

Validation d'études, de l'acquis professionnel(VAP) ou de l'expérience (VAE)

Master 2
  • Maîtrises, masters de sciences économiques, gestion, MASS ou AES, sociologie, info-com
  • Diplômes d'ingénieur, écoles de commerce
  • Formation continue : cadres en activité (titulaires d'un bac +4 ayant au moins 2 années d'expérience professionnelle, titulaires d'un bac + 2 ayant au moins 5 années d'expérience professionnelle) sur Validation des Acquis Universitaires et Professionnels (possibilité d'accomplir la formation en 2 ans).

Le recrutement s'effectue sur dossier de candidature.
Les candidats admissibles passeront un entretien devant la commission de recrutement.

Programme

Nombre de crédits ECTS :
120
Organisation de la formation
Master 1
SEMESTRE 1 : 30 ECTS (216 h)

BLOC FONDAMENTAL :

Unité 11: Analyse économique 1 : 4 ECTS

Analyse micro-économique approfondie : cours 18 h
Analyse macro-économique approfondie: cours 18h

Unité 12: Analyse économique 2:  6 ECTS

Behavioral game theory: cours en anglais 18h
Economics of knowledge and information : cours en anglais 18 h
Stratégies compétitives des entreprises et des territoires: cours 18h

Unité 13 Outils 1 : 9 ECTS

Concepts et mesures : cours 16 h
Econométrie des données transversales: cours 18 h, TD 12h
Anglais économique : TD 15 h

BLOC OPTIONNEL : Parcours à choisir selon le Master 2 souhaité

Unité 14 Parcours Intelligence économique : 11 ECTS

Méthodes de l'intelligence économique : cours 18 h
Economie sociale et solidaire : cours 18 h
Epistémologie économique: cours 12 h

Unité 15 : Parcours Chargé de développement Entreprises et Territoires: 11 ECTS

Aménagement des territoires : cours 18 h, TD 10h
Géomatique : TD 20h
Economie sociale et solidaire : cours 18h

Unité 16: Parcours culture (DPNFC): 11 ECTS

Economie de la culture: cours 18 h
Economie sociale et solidaire : cours 18 h
plus 2 cours à choisir parmi les 3 suivants:
Sociologie de la culture et dynamique des pratiques culturelles : cours 12 h
Culture et évènements : cours 12 h
Acteurs et systèmes de la culture et du patrimoine : cours 12 h

Unité 17: Parcours ingénierie économique et financière : 11 ECTS

Taux d'intérêt, marchés et structure : cours 24 h
Epistémologie économique : cours 12 h
Techniques d'enquête : TD 10 h
Data mining 1 : cours 10 h, TD 12 h

SEMESTRE 2 : 30 ECTS (231h)

BLOC FONDAMENTAL :

Unité 21: Analyse économique 3 : 4 ECTS

Economie internationale: cours 18 h
Circuits de financement: cours 18 h

Unité 22 : Analyse économique 4 : 6 ECTS

Travail et mobilité : cours 18 h
Economie industrielle  : cours 18 h
Economie publique : cours 18 h

Unité 23 : Outils 2 : 7 ECTS

Formation aux logiciels d'économétrie : TD 18 h
Econométrie des séries temporelles :cours 18 h,  TD 10 h Stratégie des acteurs : théorie des jeux : cours 18 h
Anglais (préparation TOEIC) : TD 15h

Unité 24 : Projet professionnel personnalisé: 10h: 2 ECTS

BLOC OPTIONNEL : Parcours à choisir selon le M2 souhaité

Unité 25 : Parcours Intelligence économique : 11 ECTS

Les pratiques de l'intelligence économique : cours 18 h
Mouvements internationaux de capitaux :cours 18 h
Développement durable : cours 18 h
Economie de la décision : cours 18 h

Unité 26 : Parcours Chargé de développement Entreprises et Territoires: 11 ECTS

Choix de localisation spatiale : cours 18 h
Développement durable : cours 18 h
Géographie des compétences et de l'emploi : cours 18h, TD 16 h

Unité 27: Parcours culture (DPNFC): 11 ECTS

Développement WEB : cours 8 h, TD 4 h
Choix de localisation spatiale : cours 18 h
Stratégies compétitives des groupes multimédia: cours 18h
Culture graphique : cours 6 h
Droit de la culture : cours 12 h

Unité 28 : Parcours ingénierie économique et financière : 11 ECTS

Economie expérimentale : cours 18 h
Mouvements internationaux de capitaux : cours 18 h
Data mining 2 : cours 8h, TD 8 h
Economie de la décision : cours 18 h

Master 2

Théories critiques des industries de la culture

Philippe Le Guern, MCF, Université Angers et Simon Frith, PU, Université d’Edinburgh.

Ce cours porte sur les théories critiques qui examinent les effets de la reproductibilité technique et de la mondialisation des biens culturels. Il présentera les travaux  de l’Ecole de Francfort, les approches marxistes de la culture de masse, les courants structuralistes et post-modernistes et leur postérité en sociologie et dans les sciences de la communication ; on traitera également de l’apport des Cultural Studies : les 6 heures assurées par Simon Frith seront faites en Anglais.

Economie de la culture

D. Sagot-Duvauroux  PU, Université d’Angers.

Présentation des grandes problématiques qui traversent l’économie des secteurs culturels : Spécificités des biens et services culturels ; la question de la productivité (Loi de Baumol) ; la concentration des industries ; la spécificité de l’emploi artistique ; la spécificité de la demande ; les fondements de l’intervention publique.

Sociologie de la culture

Ph. Le Guern, MCF, Université d’Angers, Damien Tassin, Trempolino.

On présentera dans ce cours les principales théories en sociologie de la culture, en insistant en particulier sur les débats autour de la notion de domination et de légitimité culturelle, et la question de la consécration culturelle.

Sociologie des publics et des usages

Dominique Pasquier, directrice de recherche au CNRS, EHESS et Olivier Donnat, DEPS, Ministère de la  Culture. Il s’agira de présenter les principales données de cadrage sur les pratiques culturelles ainsi qu’une réflexion sur les déterminants de la consommation. On étudiera également les principaux modèles théoriques sur les usages des produits culturels.

Droit de la propriété intellectuelle

Antoine Béguin, MCF IUT Angers, Avocat. Pascal Rogard, Président de la SACD.  Après une présentation des fondements de la propriété littéraire et artistique , seront décrits les dispositifs de remontée des droits et  les applications aux domaines de la musique et de l’audiovisuel

Droit des sociétés

Philippe Audubert, Responsable de la formation à Trempolino, Région Pays de Loire Le séminaire abordera les fondements du droit des sociétés, description des différents statuts juridiques des organisations ; Formes de délégation de services publics ; Implication fiscale…

Contrats et gestion des droits dans les industries culturelles

Paul Lavergne, Directeur de la  société d’édition musicale Madoro , Bertrand  Mougin, IRMA, Les types de contrats au sein des filières culturelles : Droits d’auteurs ;  Contrat de préférence éditoriale, Contrat de cession et d’édition musicale, Contrat d’adaptation audiovisuel, PouvoirDroits d’interprêtes (voisins) : Contrat d’Artiste, Contrat de licence, Contrat de distribution ;  Contrats spécifiques liés directement ou indirectement au droit d’auteur et/ou voisin : Droits d’auteur-réalisateur , Contrat de compositeur de musiques à l’image, Contrat de réalisation artistiqueContrats spécifiquement liés à l’image  (cinéma, TV ...)scénariste, réalisation, production, distribution

Gestion des ressources humaines et droit du travail dans les industries culturelles

Carole Le Rendu, PRAG, Université d’Angers. Le cours explorera la spécificité de la gestion des ressources humaines dans des économies de projet  et proposera des applications au champ des industries culturelles. Il sera aussi l’occasion de présenter les dispositifs juridiques et institutionnels propres à ce secteur d’activité.

Gestion de projet

Yves Meignen, Vice Président de l’université d’Angers, PRAG., Jean Noel Bigotti, IRMA, Frédéric Dumas, Studios 37.

Le cours a pour objectif de fournir aux étudiants  les outils nécessaires à la conduite de projets (logiciels spécifiques, méthodologie, fiscalité spécifique, analyse budgétaire) et de leur présenter des études de cas proposées par des professionnels. Il accompagne le module « Réalisation de projets ».

Réalisation de projets

Par groupe de 3 à 5, les étudiants auront à réaliser un projet tutoré à cheval sur les deux semestres. Ils seront encadrés par des membres de l’équipe pédagogique compétents sur le sujet de leur projet.

Financement de l’innovation

Camille Baulant, PU, Université d’Angers. Ce cours, qui vient en complément du cours de gestion de projet, a pour objectif de familiariser les étudiants aux modalités de financement de projets innovants (capital risque…).

Socio-économie de la filière musicale

François Moreau, MCF au CNAM, Gérôme Guibert, post-doctorant, Université de Nantes.

Le cours propose une analyse détaillée de l’organisation de la  filière musicale : Structure des marchés et rapports entre majors et indépendants,  émergence de nouveaux acteurs,  diversification des modes de valorisation de la musique (CD, DVD, sonneries de téléphones, concerts, musique en ligne), place des concerts et de la musique live.

Socio-économie de la filière audiovisuelle

Françoise Benhamou, PU université de Rouen, Stéphanie Peltier, MCF Université de La Rochelle. Le cours propose une analyse détaillée de l’organisation de la  filière audiovisuelle : Structure des marchés et rapports entre majors et indépendants,   émergence de nouveaux acteurs,  diversification des modes de valorisation (Salles,  DVD, VOD, achats en  ligne), place spécifique des salles de cinéma.

Politiques culturelles et dispositifs institutionnels

Gilles Castagnac, directeur de l’IRMA, Claude-Eric Poiroux, délégué général du réseau Europa-Cinéma, Gilles Duval, Fondation GAN pour le cinéma. Le cours présente les dispositifs institutionnels originaux mis en place en France pour financer l’audiovisuel et la musique (fonds de soutien aux industries de l’audiovisuel, Centrel national des variétés, de la chanson et du jazz…). Il présente aussi les dispositifs européens de préservation de la diversité culturelle face aux règles de libre-échange de l’organisation mondial du commerce.

Histoire socio-économique des industries culturelles

Philippe Le Guern, MCF, Université d’Angers, Laurent Creton, PU, U. Paris 3.

Ce cours montre comment les innovations technologiques ont eu, tout au long de l’histoire des industries culturelles, un impact global sur l’organisation de la filière de production et de distribution, sur le rôle des prescripteurs (par exemple la radio) mais aussi sur l’émergence d’esthétiques nouvelles.  On s’intéressera aussi  aux théories évolutionnistes sur l’adoption de formats standards.

Mutations technologiques (Droit de l’internet, histoire et techniques du web et logiciels)

Hervé Le Crosnier, MCF université de Caen, Olivia Tambou, MCF Université d’Angers.

Ce cours est composé de deux parties complémentaires. Une première partie présente l’ensemble des dispositifs juridiques propres au web. Une seconde partie retrace l’histoire du web et les différentes ruptures technologiques que le réseau a affrontées.

Les modèles économiques de la dématérialisation

Paul Muller, Maître de Conférences , Daniel Kaplan, Délégué général de la fondation pour l’internet nouvelle génération, Alain Le Diberder, PDG de CLVE . Après une présentation générale du rôle des nouvelles technologies dans la nouvelle économie de la connaissance (cours dispensé en Anglais), ce cours aborde les nouveaux modèles d’affaires apparus à la faveur de la révolution numérique dans le domaine de la musique et de l’image.

Marketing culturel et innovation dans la valorisation de la création

Jean-Samuel Beuscart, ENS Cachan, Johana Berry, Université de Newcastle. Partant d’une analyse de la spécificité du marketing culturel, ce cours présente les différentes modalités de valorisation des produits culturels et de fidélisation de la clientèle, notamment sur les nouveaux médias

Conférences « Ouverture recherche »

Ces conférences permettront à des enseignants-chercheurs, français et étrangers, de venir présenter leur analyse des mutations des industries culturelles de la musique et de l’image. La moitié de ces conférences sera faite en anglais.

Conférences « caractéristiques des métiers »

Ces conférences permettront à des professionnels de présenter aux étudiants les caractéristiques de leurs métiers et les évolutions prévisibles de ceux-ci au regard des mutations en cours.

Anglais

Hugh Dauncey, MCF, Université de Newcastle.

Au premier semestre, les TD d’anglais auront pour objectif de faire acquérir aux étudiants le vocabulaire spécifique aux métiers des industries culturelles. Au deuxième semestre, les TD d’anglais viendront en appui des conférences données par les intervenants étrangers.

Réalisation de projets

Les étudiants auront, au cours de leur formation et par groupe de 3 à 5, à réaliser un projet tutoré en rapport avec les nouveaux modes de valorisation de la musique et de l’image. Ils seront encadrés par des enseignants–chercheurs ou des professionnels de l’équipe pédagogique spécialistes du domaine d’application de leur projet.

Et après

Insertion professionnelle
  • Pour trouver un stage ou un emploi, n'hésitez pas à consulter le portail de l'insertion professionnelle Ip'Oline

Télécharger l'enquête d'insertion à 30 mois de 2011-2012

Contact

Responsables de la formation

Sagot-Duvauroux Dominique
dominique.sagot-duvauroux @ univ-angers.fr

Morice Jean-Rene
jean-rene.morice @ univ-angers.fr

Contacts

Tressy Mireille
mireille.tressy @ univ-angers.fr

En savoir +

ATTENTION !

Formation suspendue depuis la rentrée universitaire 2014

Alternative proposée :
M2 Chargé de Développement : Entreprises et Territoires Durables

Télécharger la fiche (pdf) du M2 CDET

Télécharger la fiche (pdf) du M1 Stratégies et Ingénierie Économique

Inscription
M1 SIE