Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Rechercher

Licence pro Productions végétales - Université Angers

Licence pro Productions végétales

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail

    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Domaine : Sciences, Technologies, Santé
Code FAP :

Présentation

Durée :
1 an
Type de diplôme :

Licence Professionnelle

Objectifs

Former des spécialistes de la protection des plantes et des méthodes de lutte alternatives à l’utilisation de pesticides pour les filières du végétal spécialisé (horticulture ornementale, maraîchage, arboriculture, zones non agricoles, vigne, plantes aromatiques et à parfum,
semences).
Débouchés visés : responsable technique (diagnostic, expérimentation, conseil phytosanitaire, réglementation, contrôle phytosanitaire, homologation…), technico-commercial, chef de culture, formateur.

 

La formation vise à acquérir une bonne connaissance du secteur végétal et de son
organisation, dans le domaine des productions végétales spécialisées. A l’issue de la formation, les étudiants seront capables de :

  • identifier, diagnostiquer et résoudre des problèmes phytosanitaires
  • proposer, mettre en œuvre des méthodes de lutte techniquement satisfaisantes, économiquement viables, respectueuses de l’environnement et de la santé publique
  • mettre en œuvre des méthodes de protection alternatives à la lutte chimique
  • veiller aux aspects réglementaires du secteur de la santé des plantes et d’homologation des produits phytosanitaires
Public cible

Toutes personnes (étudiants, demandeurs d’emploi) titulaires d’un diplôme de :

  • L2 Sciences et technologies mention sciences du vivant
  • L2 Technologies et entreprise parcours préparatoire aux licences professionnelles (PPLP)
  • L2 formation Ingénieur en horticulture et paysage (INHP)
  • DUT Génie biologique : option agronomie / option génie de l’environnement
  • BTSA Secteur production : analyse et conduite de système d’exploitation, technologies végétales, production horticole, viticulture-oenologie
  • BTSA Secteur aménagement : aménagements paysagers, gestion et protection de la nature 
  • BTSA Technico-commercial, ou personne bénéficiant d’une VAE ou possédant une expérience significative en lien avec la formation pour un accès via une validation des acquis professionnels et personnels (VAPP)

Programme

Organisation de la formation

Et après

Insertion professionnelle

Secteurs d’activités :

  • agriculture / arboriculture / horticulture / maraichage / viticulture / plantes médicinales /  espaces verts / secteur phytosanitaire et de la protection des plantes / commerce.

Métiers visés :

  • responsable technique de vente et de conseil dans l’agrofourniture
  • chargé du diagnostic / d’expérimentation en protection des plantes
  • chargé de mission environnement
  • chargé de projet homologation / des contrôles phytosanitaires
  • cadre technique chargé du conseil phytosanitaire
  • technico-commercial protection des plantes
  • formateur protection des cultures
  • prospecteur surveillance du territoire
  • spécialiste protection biologique intégrée
  • coordinateur de méthodes de protection des plantes

Contact

Responsables de la formation

Poupard Pascal
pascal.poupard @ univ-angers.fr

Yann Tricault
yann.tricault @ agrocampus-ouest.fr

Contacts

Secrétariat : Chasle Christelle
Tél. : 02.41.73.53.99
christelle.chasle @ univ-angers.fr

Direction de la formation continue - Alternance
alternance @ univ-angers.fr

En savoir +

Modalités pratiques en alternance

Sélection : sur dossier et entretien de février à juin avec un jury d’enseignants et de
professionnels
Rythme d’alternance : voir calendrier de la formation
Période de formation : de septembre à septembre
Durée de formation : 550 heures
Coût : 4600 euros (+ droits universitaires). Prise en charge par l’entreprise

Projet tuteuré et stage

Le but du projet tuteuré est de réaliser un travail de groupe en lien avec une structure professionnelle permettant de développer un outil pour l’entreprise et une méthodologie de
travail.
Le choix du stage doit être une démarche active et volontaire, en phase avec le projet professionnel; il doit obligatoirement avoir un lien avec le secteur de la protection des plantes.
Le stage pourra s’effectuer en France comme à l’étranger. Le projet tuteuré, comme le stage donnent lieu à un rapport écrit et une soutenance orale.