Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Rechercher

DU Qualité sanitaire des bâtiments - Université Angers

DU Qualité sanitaire des bâtiments

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail

    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Domaine : Sciences, Technologies, Santé
Code FAP :

Présentation

Type de diplôme :

Diplôme d'université 1er cycle

Présentation

Le bâtiment, symbole de protection et de refuge, est l’espace dans lequel on passe plus de 80% de son temps. Le dossier de l’amiante en particulier a servi de révélateur il y a quelques années : le bâti peut avoir un impact sanitaire fort.

D’autres polluants, en lien avec le bâti, ont des conséquences sanitaires connues : plomb dans les peintures, radon, légionelles, monoxyde de carbone… En parallèle, la veille scientifique et technique conduit à considérer des nouvelles sources de risque pour la santé : composés organiques volatils, semi-volatils, nanomatériaux…

En évolution permanente (écoconstruction, réglementation thermique et étanchéité à l’air du bâtiment, accessibilité, matériaux bio-sourcés…), le secteur du bâti doit également embrasser la qualité sanitaire.

L’enjeu de la construction durable se situe au-delà des performances thermiques et écologiques : confort et qualité d’usage, lumière et acoustique, qualité sanitaire sont autant d’objectifs à atteindre, qui nécessitent une montée en compétence des professionnels du bâtiment.

Objectifs
  • Identifier et évaluer les risques sanitaires liés à l’environnement bâti ;
  • Participer à la conception et à la rénovation de bâtiments respectueux de la santé ;
  • Intégrer la santé environnementale, en lien avec le bâti, dans sa pratique professionnelle.
Public cible
  • Professionnels du bâtiment : maîtres d’ouvrage publics et privés, assistants à maîtrise d’ouvrage, architectes, maîtres d’oeuvre, bureaux d’études techniques ;
  • Ingénieurs et techniciens des services bâtiment, hygiène, santé publique des collectivités locales et territoriales ;
  • Ingénieurs et techniciens des administrations des ministères de la santé, du logement et de l’environnement, et services déconcentrés associés ;
  • Ingénieurs et techniciens d’établissements publics en lien avec le bâtiment (ADEME, Cerema…) ;
  • Experts de la rénovation énergétique (Conseillers rénovation info service…).

Admission

Conditions d'accès
  • Être titulaire d’un diplôme Bac+2 et d’une expérience professionnelle dans le domaine;
  • OU par Validation des Acquis Professionnels et Personnels (VAPP) : être titulaire d’un diplôme de niveau Bac minimum et justifier d’une expérience professionnelle significative dans le domaine.
  • Inscription : CANDIDATURE EN LIGNE jusqu’au 13 janvier 2017
  • Sélection des dossiers : le 31 janvier 2017 (sur dossier et éventuellement télé-entretien)
  • Dates de la formation : de début mars à début juillet 2017 (examen : production écrite et soutenance en juillet 2017)
Droits de scolarité :

Coût de la formation :

  • DU en totalité : 2500 euros + droits universitaires
  • Pour les modules 1, 2 ou 3 : 750 euros
  • Pour les modules 4 : 670 euros.

Programme

Organisation de la formation
  • Durée : 128 heures d’enseignement.
  • Calendrier : la formation se déroule sur 4 semaines à temps plein (toutes les 4 à 6 semaines).
  • Intervenants : des experts reconnus et des professionnels du secteur et domaines concernés.
  • Validation du diplôme : satisfaire aux épreuves écrites et au dossier professionnel. Attestation de formation pour chaque module suivi.
Programme
Module 1 « L’acte de construire en lien avec la santé » (31,5 heures)
  • Comprendre la réglementation thermique et ses enjeux possibles avec la santé des occupants d’un bâtiment
  • Maîtriser le principe de la ventilation des bâtiments et être capable d’auditer simplement un bâtiment
  • Identifier les liens entre environnement d’un bâtiment (bruit, lumière) et santé de ses occupants, les prendre en compte dans un projet et connaître les mesures compensatoires à mettre en oeuvre
Module 2 « Santé environnementale, matériaux de construction » (31,5 heures)
  • Appréhender la qualité sanitaire des matériaux de construction
  • Environnement et santé
  • Identifier les liens entre environnement d’un bâtiment (air, eau, sols, ondes) et santé de ses occupants, les prendre en compte dans un projet et connaître les mesures compensatoires à mettre en oeuvre
  • Connaître les risques sanitaires liés à l’eau dans un bâtiment
Module 3 « La pollution de l’air intérieur » (31,5 heures)
  • Connaître les polluants chimiques de nos environnements intérieurs. Savoir prévenir, identifier, traiter les risques liés à la présence de moisissures
  • Connaître le cadre réglementaire de la surveillance de la qualité de l’air intérieur
  • Être en capacité de garantir la qualité de l’air intérieur d’un projet
  • Être en capacité de monter une campagne de mesures de la qualité de l’air intérieur (méthodologie, polluants, restitution des résultats)
  • Connaître les principes de gestion d’un syndrome collectif inexpliqué
  • Identifier les techniques de dépollution et leur efficacité
  • Participer à l’audit d’un environnement intérieur en lien avec une pathologie respiratoire
Module 4 « Les polluants physiques » (28 heures)
  • Connaître le cadre réglementaire du radon et de l’amiante
  • Connaître la remédiation du radon dans les bâtiments
  • Désamianter
Module 5 « Projet appliqué » (6 heures en présentiel + 5 jours en situation professionnelle + 1 jour d’évaluation)
  • Mettre en pratique les connaissances enseignées au sein de son environnement professionnel
  • Réaliser un projet qualifiant en bâtiment et santé

Contact

Responsables de la formation

Colle Stephane
stephane.colle @ univ-angers.fr

Contacts

Lailler Sylvie
Tél. : 02.44.68.86.98
sylvie.lailler @ univ-angers.fr

En savoir +

CANDIDATURE EN LIGNE

Plus d'informations sur la VAPP (Validation d'Acquis Professionnels et Personnels)